Comment savoir si ton idée de cours en ligne va fonctionner

La plus grande crainte de tout créateur de cours en ligne est de travailler des jours, des semaines et des mois, pour finalement découvrir que personne ne veut acheter son cours.

Heureusement, il existe plusieurs méthodes, tout à fait gratuites, pour valider ton idée de cours en ligne avant de te lancer.

Par « valider ton idée », je veux dire que tu prends les mesures nécessaires pour t’assurer que le marché est là et que les gens sont susceptibles de payer pour ton cours.

La dernière chose que tu veux, c’est d’investir du temps et de l’argent pour finalement te rendre compte que personne n’en veut de ce que tu as à offrir.

1. Rechercher

La recherche est une méthode facile et efficace où débuter.

Keyword Planner et Google Trends

Le Keyword Planner, c’est un outil proposé par Google qui te permet de voir le nombre moyen de recherches mensuelles qui sont faites sur un mot ou une expression.

Google Trends te permet de découvrir les dernières tendances, données et visualisations sur Google. Ça te permet de savoir que le terme de recherche Google «Olivier Lambert» est presque aussi populaire que le terme «Harvey Specter»  au Québec depuis les 12 derniers mois.

Mais plus sérieusement, que les cours de natation sont pas mal plus recherchés que les formations en marketing. Mais attention à l’interprétation, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de marché pour les formations marketing (sinon on n’existerait pas).

Il ne faut pas t’attendre à un miracle, de ces 2 outils non plus. Il n’y aura pas de pop-up qui va te flasher dans face: « OUI, C’EST LA BONNE IDÉE, TU VAS DEVENIR RICHE ». Ça permet seulement de t’orienter sur les grands thèmes.

Sur Google

Commence par le plus facile: une recherche Google. Mets-toi dans la peau de tes acheteurs et demande-toi quels mots-clés ils chercheraient pour tomber sur ton cours.

Essaie d’ajouter «cours», «leçons», «atelier», «apprendre à» et d’autres mots et expressions similaires à tes termes de recherche.

Inspire-toi des suggestions de Google et aussi des propositions au bas de la page.

Puis, regarde s’il existe déjà ce genre des cours dans le marché. D’autres cours similaires? Si oui, c’est bon signe! Ça veut dire qu’il y a une demande et de l’argent à retirer de ton sujet.

Est-ce qu’il y a des annonces Google pertinentes sur la page? Si oui, ça veut dire qu’il y a un assez bon trafic pour que de l’argent soit dépensé en publicité Adwords.

Est-ce qu’il y a des vidéos (YouTube) dans les résultats de recherche? Oui? Ça veut dire qu’il y a des déjà des vidéos populaires sur le sujet, ce qui est un autre signe encourageant!

Le fait d’avoir de la compétition est bon, il ne faut pas le voir négativement. Ça montre que tu ne t’es pas trompé avec ton idée, qu’il y a un réel intérêt pour ce genre de cours et que les gens sont prêts à dépenser de l’argent pour apprendre.

Pose-toi des questions s’il n’y a absolument aucune compétition. Oui, peut-être que ton idée de cours en ligne est novatrice et va créer sa propre demande, mais sache que la plupart des idées de cours, même les très bonnes, n’y parviennent pas.

Amazon

Les gens qui achètent des livres ou des ebooks sur Amazon sont à la recherche de connaissances.

Donc, va dans la section Kindle et regarde les livres ou ebooks existants sur ton sujet. Est-ce qu’il y en a? Beaucoup? Est-ce que ça semble bien se vendre? Le nombre de commentaires peut te donner un indice. Encore une fois, tu valides qu’il y a un intérêt ou non pour ton sujet.

Udemy, Lynda, etc.

Udemy, c’est le Amazon des cours en ligne. Il y a plus de 55 000 cours en ligne de tout genre! Et Lynda, c’est aussi une plateforme de cours en ligne, propulsée par LinkedIn. Les cours sur Lynda sont dans le domaine logiciel, créativité et gestion pour t’aider dans ton parcours professionnel.

Même si tu ne comptes pas au final vendre ton cours sur l’une de ces plateformes, rien ne t’empêche de regarder ce qu’il se fait dans ton domaine! Combien de cours y a-t-il?

Combien de reviews ont-ils? Tu peux regarder par catégorie et voir quels cours dans la catégorie ont obtenus le plus de reviews, ça te donnera une bonne idée du nombre de personnes qui l’ont suivi!

Et tant qu’à y être, regarde aussi le plan de cours de ceux qui se rapprochent le plus de ton idée! Qu’est-ce que ça couvre? Combien de leçons y a-t-il? Quel est le niveau? Ce sont tous des trucs qui vont t’aider à structurer ton contenu.

2. Observer

Par observer, je veux dire de porter attention à ton audience: leur comportement, le langage utilisé bref, être à l’affût du comportement de ton marché cible. Tu peux faire ça en visitant les endroits où les gens interagissent, publient des articles relatifs à ton sujet de cours en ligne, comme sur Quora ou les blogues.

Quora

Quora, c’est un site de questions et réponses très populaire, surtout du côté anglo.

C’est un bon endroit pour observer à propos de quoi les gens discutent en ligne, les questions qu’ils posent, les réponses qui y sont données, les discussions qui ont lieu, etc.

Tu peux rechercher par sujets. Par exemple ici, on voit les questions posées en lien avec l’alimentation.

Ou encore, aller voir du côté anglo le genre de questions posées à propos de ton idée de cours en ligne.

Ça peut t’inspirer pour ton contenu: comment apprendre la guitare, les meilleurs trucs, comment apprendre rapidement, la meilleure manière d’apprendre, combien de temps y consacrer, etc. Ce sont toutes des questions pertinentes que les gens se posent. Ça peut aussi t’aider à trouver les bons termes pour parler le même langage que tes clients cibles. Très pratique lorsque viendra le temps de vendre ton cours!

Mis à part Quora, pense aussi à aller observer sur les forums et groupes Facebook dans ta niche. Analyse les sujets chauds, les comportements, les questions que les gens posent, découvre les opportunités, les challenges, etc.

Blogues

Si tu as déjà un blogue sur ton sujet, c’est une excellente nouvelle. Tu as sans doute une certaine notoriété/crédibilité dans ton domaine. En plus, ton blogue te permet de te bâtir une audience de fans qui risquent fort bien d’être intéressés par ta formation!

Regarde sur ton blogue quels articles ont été les plus populaires, lesquels ont suscité le plus de réactions, le plus de partages.

Ça te donnera une idée du contenu qui intéresse les gens, ce qui les fait réagir.

Si tu n’as pas encore de blogue, ça va énormément t’aider d’en débuter un, puisque tu vas tranquillement te bâtir une audience de gens qui aiment ton contenu, ça va te donner de la notoriété dans ton domaine, faire en sorte que ton site web soit mieux référencé, etc.

En attendant, tu peux toujours regarder les articles des blogueurs populaires dans ta niche. Regarde les articles qui ont le mieux performé, ce que les gens en disent, les commentaires, etc.

3. Sonder

Ah les bons vieux sondages. C’est probablement LA meilleure manière de valider ton idée, à condition que ton sondage soit bien fait.

Si tu crées un sondage qui demande aux gens s’ils vont acheter ton cours en ligne et que tu l’envoies à tes amis Facebook et ta famille, tu n’obtiendras jamais des réponses aussi sincères que celles provenant de ta clientèle cible.

Tu ne veux pas savoir si les gens vont acheter ton cours. Ton sondage doit te permettre de connaitre les frustrations et les motivations les gens, pour que tu puisses ensuite créer le cours répondant parfaitement à ça.

Essaye de te limiter à 2 ou 3 questions. Demande toujours le courriel à la fin. Ton taux de réponse va être bien meilleur que si tu avais 10 questions et enfin, tu n’as pas besoin de plus.

Tu dois toujours utiliser les questions ouvertes. Le but de ton sondage étant s’obtenir le plus de détails possible, que les gens s’ouvrent à toi. Ne les restreins pas avec des choix multiples.

Par exemple, voici les questions qu’Olivier a posées à son audience (qu’il avait bâtie grâce à son blogue) avant de créer sa première formation:

  1. S’il y avait un problème, en lien avec votre marketing Facebook, que je pourrais régler d’un coup de baguette magique, ça serait quoi?
  2. Quels sont vos défis actuels avec la publicité Facebook? Qu’est-ce que vous aimeriez apprendre comment MIEUX faire, quels aspects aimeriez-vous changer ou améliorer?
  3. Seriez-vous prêt à payer 1000$ pour que je m’occupe de faire la stratégie et mise en place de votre marketing Facebook?

Ce genre de question te permet de connaitre la situation du répondant, s’il est prêt à payer pour faire disparaitre ses problèmes, combien il est prêt à payer, s’il est sérieux, etc.

Grâce à des questions du genre, tu as une liste des motivations et frustrations des gens, sur lesquels tu peux t’appuyer pour monter ton cours en ligne, mais aussi pour ton marketing par la suite. Tu vas parler leur langage et ça, c’est très fort.

Ça peut être fait avec un Google Form que tu envoies à ton marché cible (groupe Facebook, groupe LinkedIn, pub Facebook, ta liste courriel, etc.). Ça peut être des entrevues individuelles. Bref, tant que tu récoltes de la rétroaction sur ton idée.

C’est certain que si tu sondes tes amis et ta famille, tu risques d’être enchanté par leur réponse. C’est normal, ils t’encouragent dans tes projets. Mais au niveau de la validation, ce n’est pas des encouragements dont tu as besoin. Tu veux sonder des gens qui ne te connaissent pas. Qui s’en foutent de ta compagnie, de ton produit, de ton service et de tes idées. Des gens qui vont véritablement te dire ce qu’ils en pensent.

Si tu veux offrir un incitatif parmi les répondants, vas-y! Mais assure-toi ceci: ton incitatif doit est en lien avec ton produit.

Par exemple, si tu fais un sondage pour valider ton idée de cours «Apprendre à cuisiner des desserts sans produits laitiers» et que tu fais tirer des billets d’Eric Lapointe parmi les participants, tu risques de te ramasser avec une tralée de réponses pas rapport juste parce que des rockers voulaient gagner les billets.

Par contre, si tu fais tirer un livre de recettes sans produits laitiers, alors là tu vas attirer des gens parfaitement dans ton marché cible et les réponses vont être très pertinentes pour toi.

Que ce soit par la recherche, l’observation ou le sondage, tu as une multitude de possibilités pour valider ton idée. La prochaine étape: la prévente.

QUI EST Marie-Pierre Guignard?

Avec son bac et sa maitrise en marketing en poche, Marie-Pierre aide Olivier à l'organisation du futur empire! Elle était directrice communication-marketing d'une PME de la région de Québec, avant de se joindre à l'aventure d'Olivier Lambert. Elle apporte à l'équipe par son énergie positive et son esprit vif.

Abonnez-vous à Marie-Pierre

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. @Marie_Pierre merci. Cette question trotte dans ma tête depuis trois semaines et j’hesitais à la poser sur la Tranchée…alors je guettais patiemment le jour où elle apparaîtrait comme par magie dans le forum. Et hop ! Tu en as fait un post :dizzy:
    Question subsidiaire : si malgré tout ce job, ça ne marche pas autant que prévu, est-ce que ça arrive qu’une communauté ou que des lecteurs vous tournent le dos ? Ça vous ait déjà arrivé de rater un lancement ou de ne pas atteindre vos objectifs sur un cours en ligne ? (Ou un entrepreneur que vous connaissez) J’ai l’impression que cette stupide question me retarde dans mon passage à l’action ! Bon week-end et merci !!! :pray:

  2. Voici le cycle de vie de nos formations:

    • Pré-vente à prix réduit (~30% off).
    • Première semaine de lancement à prix réduit (15% off).
    • Vente au prix régulier avec une offre en evergreen qui ne nous coûte rien à donner.

    De nos 3 formations, celle sur la publicité Facebook est celle qui vend le mieux (et de loin, autant que nos deux autres combinées).

    On parle de 656 ventes pour la formation Facebook, 255 sur le marketing par courriel et 298 sur la création d’un blogue (après remboursements).

    La période de pré-vente et de lancement ne nous ont donné qu’environ 30 à 70 ventes par formation.

    Donc en gros, même si ton lancement ne lève pas comme tu veux, ça ne représente qu’un tout petit pourcentage de la durée de vie de ton produit.

    Et non seulement ça, mais on a remarqué la chose suivante. Plus le lead magnet est facile à promouvoir, plus la formation va se vendre facilement.

    Notre e-book sur la publicité Facebook a été un charme à offrir aux gens. Au début, ça coûtait 30 cents par courriel! Aujourd’hui, on oscille autour de 1,30$.

    Notre étude sur le marketing par courriel faisait office de lead magnet pour notre formation. Ce dernier n’a vraiment pas bien fonctionner et c’est la formation qui aura été la moins profitable pour nous.

    Le livre Confession d’un blogueur est entre les deux. Elle a plus de membres que celle sur le marketing par courriel même si elle est sortie 6 mois plus tard et qu’elle coûte 200$ de plus.

    Avec ces infos, je te dirais que le facteur le plus important avant de faire une formation est de trouver un fit entre un lead magnet et une audience.

    Une fois que tu as ça, bâtit une liste de 1000 à 2000 abonnés et fait un pré-lancement. Si tu fais de 3 à 5$ par e-mail, tu sais que tu es sur la bonne voie!

  3. De l’or en barre vos conseils. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre @Olivier_Lambert ! Je crois que j’ai épuisé mon stock de trouille, y’a plus qu’à se lancer :wink:

  4. Très bonne article merci.

    Après avoir vérifié plusieurs point mentionné dans vôtre arcticle je suis plus en mesure de voir
    qu’il y a un marché dans ma niche. :slight_smile:

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE