Ce qu'il faut savoir avant de choisir sa plateforme de ecommerce

Tout ce que tu dois savoir avant de choisir ta plateforme de ecommerce

Toutes les plateformes de ecommerce ne s’équivalent pas et il est primordial de choisir celle qui correspond réellement aux besoins de notre entreprise.  

Ce n’est un secret pour personne (en tout cas j’espère!), le commerce électronique est devenu incontournable en entrepreneuriat. Que tu sois un entrepreneur aguerri qui a un commerce avec pignon sur rue ou un artisan qui fait ses ventes de table en table dans les foires et festivals, la question ne se pose même pas, tu dois avoir ta boutique en ligne (à moins d’être à l’aise avec l’autodestruction, dans ce cas tu peux ignorer cet article et continuer à prendre tes commandes sur une feuille de cartable).

On n’a qu’à jeter un oeil aux statistiques de cyberconsommation pour réaliser que le meilleur moment pour lancer sa boutique en ligne, c’était hier. Mais bon, il n’est pas trop tard et puisqu’on ne peut pas remonter le temps, mieux vaut s’y mettre tout de suite!

On a l’incroyable chance d’avoir accès à des plateformes toutes plus performantes les unes que les autres pour lancer un ecommerce. Le hic, c’est que chacune a ses avantages et ses inconvénients, alors pour éviter de trop se casser la noix et maximiser la rentabilité de notre boutique c’est très important de bien connaître nos besoins avant de faire un choix.

L’un des pièges dans lequel beaucoup tombent est de choisir une plateforme parce qu’elle a été recommandée par quelqu’un de confiance. Peut-être que la personne était bien intentionnée et qu’elle était vraiment satisfaite de la plateforme, mais ça ne veut pas dire que c’est vraiment celle qui convient à ton entreprise.

Il faut aussi réaliser que, même si tout se joue en ligne, ça ne veut pas dire que tout se fait comme par magie et que ça ne demande pas de travail. Il y a des solutions plus simples et “clef en main” que d’autres, mais il n’y a aucune solution miracle qui ne demande pas un minimum d’effort et de temps pour que tout roule de façon optimale.

Bref, il faut tenir compte des forces, faiblesses, possibilités et limitations des solutions ecommerce et choisir en fonction de nos besoins.

Voilà donc quelques questions importantes à se poser avant même de considérer une plateforme:

1-Quel est mon budget?

Il y a des frais associés à chaque option. Que ce soit pour l’hébergement, le nom de domaine, la sécurisation, le coût par transaction ou un frais mensuel/annuel fixe pour l’utilisation de la plateforme ou des extensions, il faut bien considérer tous les frais et se demander quel serait le budget maximal qu’on peut investir dans la plateforme ecommerce.

Et je dis “investir” parce qu’il ne faut pas voir ça comme une dépense, mais bien un investissement. Il ne faut pas tomber dans le piège de prendre la moins dispendieuse juste parce qu’elle est moins dispendieuse.

 

S’il y a un aspect qui mérite bien l’investissement, c’est la plateforme. Il s’agit de la fondation du ecommerce, il ne faut pas la couler en béton cheap et avoir à tout recommencer plus tard.

2-De quelles extensions ai-je besoin?

Un ecommerce, ce n’est pas seulement un canal de vente, mais un véritable centre de contrôle. Dans la mesure du possible, l’idéal est de synchroniser tous les outils et logiciels qu’on utilise de façon à automatiser les opérations le plus possible.

La plupart des plateformes supportent différentes extensions, mais il serait pertinent de faire la liste des logiciels que tu utilises ou compterais utiliser dans le futur et voir s’il y a des extensions disponibles.

Ça peut être, par exemple, des solutions comme Shipstation, des services de email marketing comme ActiveCampaign ou Mailchimp, des plugins de services de livraison comme Poste Canada, de dropshipping, de fullfilment centers, etc.

De cette façon, on s’assure de tout gérer de façon efficace et d’avoir une boutique dont la rentabilité est optimisée.

3-Est-ce que j’ai besoin d’un site multilingue?

Est-ce que tu as besoin d’une boutique qui sera accessible dans une seule langue? Ou tu préfèrerais français/anglais? Ou encore français/anglais/espagnol/allemand/japonais…

Selon la plateforme choisie, ça peut être plus ou moins simple de traduire son site, ou même impossible. Et si c’est possible, ce n’est pas garanti que ce soit une façon de faire très efficace au niveau du référencement dans les moteurs de recherche (SEO). C’est donc un critère de sélection très important. 

4-Combien de produits dois-je mettre en ligne?

Certaines plateformes offrent des forfaits qui limitent le nombre de produits qu’on peut mettre en ligne. Si notre choix s’arrête sur l’une de ces options, il faut donc s’assurer d’avoir le budget nécessaire si on doit passer à un forfait supérieur.

Il faut aussi s’assurer que la plateforme qu’on choisit est assez robuste si on doit mettre en ligne un très grand nombre de produits et qu’elle nous permet d’intégrer différentes variantes au besoin (grandeurs, couleurs, etc.).

5-Est-ce que je veux pouvoir vendre des produits numériques?

Si tu comptes ajouter des produits numériques à ta boutique en ligne (ebooks, fichiers audio ou vidéo, etc.), c’est important que la plateforme de ecommerce que tu choisis puisse te permettre de le faire efficacement.

Assure-toi que c’est bien le cas et compare les fonctionnalités des plateformes qui t’intéressent avant de faire ton choix.

6-Quel est mon niveau de compétences informatiques?

Si c’est toi qui dois gérer ta boutique en ligne, c’est aussi important de pouvoir le faire facilement selon ton niveau d’aisance et de connaissances informatiques. Bien sûr, il faut un minimum de connaissances techniques et il y a une courbe d’apprentissage normale pour toutes les plateformes, mais si tu n’y connais absolument rien en langage informatique et en programmation mieux vaut ne pas choisir une solution qui nécessite d’aller fréquemment jouer dans le code.

 

Par contre, si tu es généralement à l’aise avec ce genre de chose et que tu apprends facilement, tu peux considérer certaines plateformes un peu plus techniques, car elles nous laissent aussi beaucoup plus de liberté.

Dans tous les cas, il faut que l’interface soit facile à comprendre et à utiliser pour toi, peu importe ton niveau. Après tout, le but d’un ecommerce est de faciliter la croissance de ton entreprise, pas de te mettre des bâtons dans les roues!

Alors, demande-toi si tu as besoin d’une solution “clef en main” qui s’occupe de l’aspect plus technique pour toi (nom de domaine, hébergement, sécurisation) ou si tu serais en mesure de t’en occuper toi-même.

Dans tous les cas, l’idéal est de pouvoir prendre le contrôle de notre site à tout moment et faire nous-mêmes les modifications sans avoir à toujours faire affaire à l’externe. Ou à tout le moins, il faut utiliser une plateforme suffisamment connue pour pouvoir facilement trouver une ressource pour nous aider au besoin.

7-Est-ce que je veux pouvoir y intégrer un blogue?

Jumeler un blogue à sa boutique en ligne peut être une excellente façon d’améliorer son référencement sur les moteurs de recherche (SEO) et de promouvoir ses produits grâce au marketing de contenu.

Alors si la rédaction d’articles t’intéresse, je te recommande fortement de choisir une plateforme qui te permet également d’avoir une section blogue.  

8-À quel point mon site doit être personnalisable?

Si tu aimerais avoir sur ton site différentes fonctions personnalisées, par exemple des cours en ligne, du contenu réservé à des membres ou encore des pages avec une structure très particulière, il faut choisir une plateforme qui va te permettre une très grande latitude dans la personnalisation de l’architecture du site et/ou l’utilisation d’extensions qui vont te permettre de concrétiser ta vision.

Plusieurs plateformes de ecommerce sont très limitées à ce niveau, il faut donc choisir judicieusement au risque de devoir éventuellement te casser sérieusement la tête ou simplement repartir de zéro avec une autre plateforme.

9-La boutique pourra-t-elle grossir au rythme de mon entreprise?

Ce n’est pas suffisant de considérer les besoins actuels de notre entreprise, il faut aussi prévoir les besoins futurs.

Imagine que dans trois ans, ta gamme de produits triple et ton chiffre d’affaires quintuple. Est-ce que la solution ecommerce que tu as en tête en ce moment pourra suivre cette croissance? Est-ce que les tarifs seront encore avantageux si tu dois changer de forfait?

C’est important de planifier à long terme pour éviter d’être pris au dépourvu après quelques années.

Faire le bon choix

Au final, le choix de la plateforme de ecommerce doit dépendre strictement de tes besoins.

Pas de la popularité générale, pas des recommandations d’une connaissance et surtout pas du prix. Bien sûr, c’est important de respecter son budget, mais il ne faut pas favoriser une plateforme simplement parce qu’elle est plus économique.

Elle doit te permettre d’utiliser les extensions dont tu as besoin, de traduire ton site si nécessaire et de mettre en ligne tous les produits que tu as (et auras) à vendre, quel que soit leur format ou leur quantité.

Elle doit également être intuitive et correspondre à ton niveau de compétences informatiques. Si tu comptes avoir une stratégie de marketing de contenu, ton ecommerce doit aussi te permettre d’avoir une section blogue, et si tu as besoin de personnaliser le site tu dois pouvoir le faire facilement.

Et finalement, il faut que ta boutique en ligne puisse grossir au même rythme que ton entreprise.

Une fois que tu auras répondu à ces questions et déterminé quels sont tes besoins, tu pourras comparer les différentes solutions ecommerce et faire un choix éclairé que tu ne regretteras pas.  À ce sujet, tu peux consulter l’article « Les 6 meilleures plateformes pour créer sa boutique en ligne » qui complète cet article-ci. 

QUI EST Mélodie Lambert?

Mon attrait pour l’univers numérique et le domaine du commerce m’a poussée à faire mes premiers pas dans le domaine de la vente en ligne et de la création de sites web en 2015. Je développe depuis des aptitudes variées dans le domaine du marketing web, du commerce électronique et des outils numériques.

Abonnez-vous à Mélodie

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. Diasays:

    Petite question concernant WordPress et le e-commerce. Est-il vrai que WordPress n’est pas la plateforme à utiliser si l’on prévoit que des milliers d’internautes pourront être sur notre site de commerce en ligne en même temps ? Quelle plateforme pourrait convenir? Merci!

  2. Wordpress peur prendre plusieurs visiteurs,ça va dépendre de ton hébergement…

    Voici un exemple de site wordpress avec beaucoup de visites

    et pour ceux qui disent qu’on peut seulement avoir 50 produits…

  3. La comparaison des plateformes est justement le sujet de mon prochain article :wink:

  4. Honnêtement, j’ai l’impression que les gens qui disent ça le font avec un agenda très clair: vendre les services d’une plateforme différente avec laquelle ils vont pouvoir faire plus d’argent.

    Souvent, les agences vont promouvoir leur écosystème maison (à éviter absolument) ou des plateformes comme Magento qui coûtent vraiment plus cher à développer.

    Sur WooCommerce, c’est plus difficile de justifier des coûts de développement élevé parce que tout existe déjà et est disponible presque gratuitement par le biais de plugins. Sans compter que les développeurs familiers avec WordPress sont beaucoup plus nombreux que ceux familiers avec les autres plateformes.

  5. Diasays:

    On m’avait justement parlé de Magento!

    Merci d’avoir éclairé ma lanterne!

  6. Diasays:

    Super! Je le lirai attentivement :grinning:

  7. Pour faire du pouce sur ce qui a été dit, je pense que Shopify représente une alternative plus crédible/solide que WooCommerce et surtout moins dispendieuse que Magento.

    La gestion multilingue, qui était auparavant son point faible, est actuellement en train d’être grandement améliorée ce qui en fait une plateforme de premier choix quand on sait qu’elle est quasiment “plug and play”.

    Qui plus est Shopify vous permet de vendre facilement et directement sur Instagram :wink:

  8. Shopify ont traduit leur backend récemment, mais la traduction se fait toujours avec Langify, ce qui est vraiment pas une bonne idée au niveau SEO puisqu’une seule des 2 langues va être indexé!

  9. Il me semblait que l’objectif de la nouvelle mouture de Shopify était de justement éviter ce problème :disappointed_relieved: J’espère qu’ils solutionneront celui-ci rapidement car c’est en effet un gros désavanatge…

  10. Motivé à choisir ma plate forme pour mon site web et blogue, le volet bilingue ou multi langue, semble causer soucis.

    Solution: faire 2 site web un français un anglais?

    A quand une plate forme universelle en langage? Pour faire une domination mondiale ça prends plus que la francophonie non? :sunglasses:

  11. Si le bilinguisme de ton site est une priorité, j’opterais pour Wordpress! C’est un peu plus complexe que d’autres plateformes comme Squarespace, mais quand même assez facile à utiliser et pas besoin de savoir coder (quoique c’est un atout!) Et en cas de questionnements on est là sur La Tranchée pour donner un coup de main :wink:

  12. Le pire, je me connais, squarespace semble plus Easy plus conviviale pour mon niveau mais je me connais je voudrais le switcher rapidement en anglais!

    :thinking: en effet le choix de la plate forme est un pensez-y bien!

    I think about that!

    Merci @melodie_lambert

  13. Oui super article mais le bilinguisme me laisse sur mon appétit! Mais Olivier y apporte des solutions! Merci

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE