3 façons simples de vendre en ligne sans site web

Techniquement, créer un site web avec une boutique en ligne ce n’est vraiment pas si long que ça. Ni aussi compliqué qu’on le pense. C’est certain que si ça nous tente de rendre la vente en ligne compliquée, on peut se casser la tête sans problème, les options sont là! MAIS les options sont aussi là si on veut faire ça simple, rapide et efficace.

Mais attention là, je ne suis pas en train de dire qu’une boutique en ligne en bonne et due forme ça ne sert à rien; au contraire! C’est même essentiel pour faire passer ton commerce au niveau suivant. C’est seulement que, avant de tout mettre en place, c’est important d’évaluer ses besoins et de faire le bon choix de plateforme, et c’est souvent à ce niveau là que ça bloque et s’éternise.

Sauf que là, le contexte a changé… Les derniers mois ont fait passer beaucoup d’entrepreneur de:

« Il faudrait bien que je commence à vendre en ligne un moment donné🤔 »

à

« Ohhhhh Chnoutte… Il faut que je puisse vendre en ligne LÀ TOUT DE SUITE!!😱 »

La pandémie a changé les règles du jeu, et même quand tout ça sera derrière nous, la vente en ligne n’ira pas en diminuant. Au contraire, c’était déjà sur une pente ascendante, et ça a juste donné un « coup de gaz » sur la tendance. Il va donc falloir s’adapter très vite pour ne pas se faire damner le pion.

Le problème, c’est qu’il y en a beaucoup qui partent de très loin et qui ne s’imaginaient pas se lancer aussi tôt dans le ecommerce.

Pas de panique! C’est là que j’interviens. 😉

Dans cet article, je ne vais PAS te montrer comment bâtir ton empire ecommerce, mais plutôt comment te lancer vite fait, bien fait, et pouvoir commencer à récolter les paiements AUJOURD’HUI.

Tu pourras par la suite, au fil des semaines et des mois, upgrader ton offre et lancer un site transactionnel plus complet et optimisé.

Mais honnêtement…

Mieux vaut commencer à vendre en ligne tout de suite avec les options de base et te familiariser avec le commerce en ligne, qu’attendre dans trois mois, six mois, un an, que ton site transactionnel soit terminé et scellé de ton sceau de perfection.

D’abord: choisir une passerelle de paiement

D’abord et avant tout, il faut choisir quelle solution tu vas utiliser pour récolter les paiements de tes clients. Ce sera un peu comme ta caisse enregistreuse liée à un terminal de paiement, mais sur le web.

Il y a plusieurs solutions vraiment simples et sécuritaires, qui offrent différentes options. Sur ce sujet, je te conseille d’aller jeter un coup d’oeil à cet article pour faire ton choix:

👉 Les solutions incontournables pour accepter les paiements en ligne

Mais rapidement, je te suggère de regarder du côté de Stripe, PayPal, Thrivecart et Square.

Que tu vendes un produit ou un service, en personne ou en ligne, ça va te permettre de récolter les paiements de tes clients en ligne très facilement, dès aujourd’hui.

Une fois que tu as choisi ta solution « caisse enregistreuse/terminal », il faut décider de quelles façons tu vas t’y prendre pour vendre tes produits et/ou service sur le web, ailleurs que sur ton propre site web.

Voici les meilleures options pour le faire:

1 – Vendre avec une « landing page »

Une landing page (page d’atterrissage, ou page de capture en français), c’est une page web sur laquelle les gens sont dirigés après avoir démontré leur intérêt sur un sujet X, généralement en cliquant sur un lien contenu dans une publication, une publicité, un courriel, etc.

Ok… Je sais, dit comme ça, c’est un peu vague!

Simplifions avec un exemple plus concret pour ce qui est de la vente de services: disons que tu es graphiste/infographiste à ton compte et que tu veux promouvoir tes services. Tu peux créer un « package » image de marque qui inclut la création d’un logo et quelques heures de consultation et faire une landing page qui en fait la promotion.

Il suffit de rendre la page convaincante et attrayante (et par attrayante je veux dire épurée et visuellement agréable à parcourir, ne tombe pas dans le piège d’essayer d’en faire trop!), ajouter une couple de beaux gros boutons « Profiter de cette offre » qui mènent vers une page de paiement, et bingo!

Tu n’as peut-être pas encore de site web mais tu peux très bien commencer à vendre tes services en ligne comme ça.

Autre exemple, du côté de la vente de produits: avant de créer un site web pour The Amazing Blanket, on a simplement créé une landing page qui présentait le produit pour commencer à le vendre, et on y a intégré un bouton « acheter » lié à Thrivecart pour pouvoir récolter les paiements. Pas besoin de plus que ça pour se lancer! (tu peux voir cette landing page en cliquant ici, elle n’est plus fonctionnelle, mais ça peut te donner une idée!)

On aurait aussi pu mettre un bouton PayPal, ou prendre n’importe quelle autre option qui nous permet d’intégrer un bouton de paiement, comme Square ou Stripe (c’est juste que Thrivecart est super intuitif et permet de faire tellement plus, comme créer un programme d’affiliation, faire des codes promos, etc. Mais je m’éloigne du sujet, si tu veux en savoir plus sur ThriveCart, clique ici, on a une formation dédiée à cet outil dans l’espace membres!)

Une landing page, ce n’est donc pas un site web; son but n’est pas de donner des options au client et elle ne lui permet pas de naviguer.

Son but est plutôt de lui démontrer toutes les bonnes raisons pour lesquelles il devrait passer à l’action et adhérer à ton offre en cliquant sur le bouton mis en évidence sur cette page (« Acheter maintenant », « Prendre un rendez-vous », « Devenir membre », etc.).

On a déjà un article super pertinent sur le sujet, donc je ne parlerai pas plus en détail de la structure d’une bonne landing page qui convertit bien, et je vais plutôt te suggérer de lire cet article pour en savoir plus: Une landing page, c’est quoi? À quoi ça sert? +Exemples

Si tu es membre, tu peux aussi consulter notre formation dédiée à la création de pages de captures: Comment faire une bonne page de capture?

Quel outil utiliser pour créer une landing page?

Il existe vraiment beaucoup d’options pour créer des landing pages.

De notre côté on utilise Leadpages, mais on recommande aussi Leadfox, un outil tout-en-un qui te permettra aussi de gérer ta liste courriel et d’autres aspects de ton marketing web (et c’est québécois).

Si tu utilises Mailchimp pour ton marketing par courriel, tu peux aussi utiliser leur outil de création de landing page gratuitement (les options sont assez limitées, mais ça peut très bien faire l’affaire pour commencer) ou bien Convertkit (disclaimer: on ne l’a jamais utilisé mais sa réputation n’est plus à faire, on a que de bons commentaires sur cet outil!)

2 – Envahir les marketplaces

Vendre des produits

Amazon, Ebay, Etsy, Poshmark, Wayfair, Walmart, Bestbuy… Ces site te disent quelque chose?

Hé bien ce sont toutes des plateformes que tu peux utiliser pour vendre des produits en ligne!

La marge de profit va être plus mince qu’avec un ecommerce qui t’appartient et qui est bien référencé avec beaucoup de trafic… Mais ça peut être long et prendre plusieurs mois, voire plusieurs années avant d’avoir un site web qui a beaucoup de trafic organique (du trafic « gratuit » qui provient des moteurs de recherche comme Google).

Les marketplaces sont déjà très populaires et ont leurs clientèles, donc, en débutant, le trafic, et donc le volume de vente potentiel, font en sorte que c’est une option très profitable!

En plus, c’est une excellente façon de te « faire les dents » en vente en ligne. Ça va te servir de tremplin pour commencer à vendre, te faire un nom, bâtir ta clientèle et prendre de l’expérience en ecommerce. Quand tu auras ton propre site web, tu pourras même lier ton inventaire entre les plateformes pour vendre à différents endroits en même temps!

J’ai déjà écrit un article dédié aux marketplaces, si ça t’intéresse d’en savoir plus, clique ici pour t’y rendre. 🙂

Vendre des services

Si tu es plutôt dans la vente de services, et que tu peux travailler à distance, sache qu’il y existe des plateformes de type « marketplaces » pour les offres de services des freelancers. Entre autres:

Voici quelques exemples des offres qu’on retrouve sur ces sites, juste pour te donner une idée à quel point c’est vaste:

Création de logo, dessins de tatouages, création de pages couvertures de livres, création de sites web, design d’intérieur, marketing (seo, création de contenu, crowdfunding, etc.), rédaction, traduction, correction, enregistrement vocal, montage vidéo, cours de musique, édition audio, assistants virtuels, généalogie…

Peu importe ton offre de service, si c’est dans un domaine où c’est possible de travailler à distance, tu as tout intérêt à t’inscrire à ces plateformes pour commencer à vendre tes services en ligne!

3 – Vendre sur les médias sociaux

Que tu sois actif sur Facebook, Instagram, YouTube, ou autre, tu peux tout à fait te servir de tes réseaux sociaux pour vendre directement tes produits et services!

Tu peux t’y prendre de deux façons: en partageant un lien de paiement directement dans un post, ou en créant un catalogue pour tes produits/services (FB et IG), auxquels tu pourras lier une page de paiement.

Partager un lien de paiement

C’est la méthode la plus simple: il suffit de créer une publication qui met en valeur ton offre et pourquoi c’est une offre si merveilleuse dont tes prospects ont besoin, et d’ajouter « Achetez-le en cliquant sur le lien ci-dessous ».

Tu n’as ensuite qu’à copier le lien de paiement directement en-dessous de ton texte (à partir de Paypal, Thrivecart ou n’importe quelle autre solution de paiement en ligne que tu auras choisie) et le tour est joué!

N.B., ce n’est pas possible sur toutes les plateformes, par exemple Instagram ne permet pas de mettre de liens directement dans les posts, mais seulement dans ta bio ou en « swipe up ».

Créer un catalogue sur Facebook

Dans Facebook, on a l’option de créer un catalogue pour faire la promotion de notre offre de produits/services.

C’est très simple à créer!

Il suffit de se rendre au: facebook.com/products/catalogs, ce qui va te mener à la page de gestion des catalogues (donc, si tu as plus d’une page Facebook avec plusieurs catalogues, c’est là qu’ils vont apparaître et que tu vas pouvoir les gérer.)

Après avoir créé un catalogue et l’avoir lié à ta page d’entreprise, il faut ensuite cliquer sur l’onglet « Produits » dans le menu de gauche, puis sur « Ajouter des produits » dans le haut à droite.

C’est possible de synchroniser le catalogue Facebook avec les produits d’une boutique en ligne (avec WooCommerce ou Shopify par exemple), mais c’est aussi possible de les ajouter à la main si tu n’as pas encore de site web.

Il suffit de sélectionner « Ajouter manuellement » et de remplir la fiche de produit.

Dans la section « lien du site web », l’idéal est de mettre un lien vers une landing page ou une page de vente, mais en fait tu peux mettre n’importe quelle URL, donc tu peux lier à ta page de produit sur Amazon, ou lier directement vers une page de paiement.

Une fois ton catalogue créé, tu pourras aussi identifier les produits à même les photos publiées. Les gens pourront donc acheter ce qu’ils voient sur la photo en quelques clics!

Créer un catalogue sur Instagram

Depuis peu, Instagram nous permet aussi de créer un catalogue de produits qui nous permet d’identifier des produits à même nos photos et de les lier à une page de vente.

Il faut d’abord en faire la demande à Instagram (dans les paramètres d’un compte entreprise) qui va analyser notre compte pour voir si on respecte leurs règles. Ça prend normalement quelques jours ouvrables, mais une fois que c’est fait, c’est une super opportunité pour promouvoir et vendre ses produits!

En résumé

Voilà, tu n’as plus aucune excuse pour ne pas te lancer dans la vente en ligne! 😉

Tout ce que tu dois faire pour mettre tes produits et services en ligne dès aujourd’hui, c’est:

  1. Choisir quel processeur de paiements tu vas utiliser
  2. Promouvoir ton offre grâce à des pages d’atterrissage
  3. Proposer tes produits ou services dans les marketplaces pertinentes
  4. Vendre de façon directe sur les médias sociaux et avec un catalogue Facebook et Instagram

De cette façon, tu pourras commencer à monétiser ta présence sur le web avant même d’avoir ton site web!

Et quand le moment sera venu de bâtir ton propre site transactionnel, jette un coup d’oeil à ces deux articles pour t’aider à faire ton choix:

Entre temps, si tu as des questions ou des commentaires sur cet article, n’hésite pas à m’en parler dans le fil de discussion ci-dessous!

2020-07-09 12 minutes
2 0 3
Comment une fille qui a étudié en Histoire s’est-elle retrouvée en marketing web? 🤔 C’est bien simple: elle a réalisé à quel point le web est en train de **révolutionner** l'entrepreneuriat et a eu un coup de foudre professionnel! J'ai un faible pour la création de contenu et le e-commerce et je fais partie de l'équipe derrière La Tranchée depuis 2017. J’aide les entrepreneurs et travailleurs autonomes à tirer profit des nouvelles technologies dans leurs stratégies marketing. 🔥
2.67K Donné 1.1K Reçu 801 Sujets publiés 25.21K Sujets lues
Commentaires
seblempereur
il y a un mois

Le lien ne fonctionne malheureusement pas! :frowning:

melodie_lambert
il y a un mois

Voilà, c’est réparé! :slight_smile:

seblempereur
il y a un mois

Génial! Merci beaucoup. :slight_smile:

-------- Message d’origine --------