LES BUNKERS

Shopify + Google shopping = plus de trafic gratuit sur ta boutique!

C’est fascinant le phĂ©nomĂšne qui se passe quand un produit prend tellement de place dans une niche que son nom devient littĂ©ralement le synonyme digne reprĂ©sentant de toute sa catĂ©gorie.

Quand:

  • un rĂ©frigĂ©rateur devient un frigidaire
  • un mouchoir devient un kleenex
  • un appareil photo devient un Kodak

Et quand « Googler » devient le synonyme de « rechercher sur internet ».

Il y en a d’autres des moteurs de recherche, mais il est trop tard, le mal est fait! Il y a sĂ»rement beaucoup de gens qui ont lancĂ© « Va googler ça sur Google » aussi naturellement que quelqu’un qui dirait « Je me suis achetĂ© un frigidaire de marque Frigidaire ». đŸ€Ł

Google est devenu, et sera à tout jamais (ou en tout cas pour vraaaaiment longtemps), l’outil de recherche par excellence du World Wide Web.

C’est fort. Trùs fort.

C’est pourquoi, quand on a une entreprise, c’est important de comprendre comment ĂȘtre dans les bonnes grĂąces de Google et d’utiliser les outils qu’ils mettent Ă  notre disposition pour se faire voir sur le web.

Au fur et Ă  mesure que l’entreprise se dĂ©veloppe et que le moteur de recherche Ă©volue, nos habitudes de recherche Ă©voluent aussi.

Il y avait un truc que je trouvais dĂ©plaisant par contre, et c’était l’onglet « Shopping »  😒

Google Shopping – qu’est-ce que c’est?

Depuis 2002, Google utilisait son outil de recherche pour indexer les informations sur les produits des boutiques en ligne et les afficher parmi les rĂ©sultats de recherche. Le problĂšme (Ă  mon sens) Ă©tait que les produits Ă©taient trop souvent noyĂ©s dans les rĂ©sultats et on ne pouvait pas « magasiner » efficacement avec Google. Puis, en 2012, ils annoncent l’apparition de l’onglet « Google Shopping ». En thĂ©orie, c’était une initiative merveilleuse et j’étais folle comme un balai quand il est apparu, mais j’ai vite rĂ©alisĂ© qu’il n’y avait pas grand-chose qui sortait dans les rĂ©sultats de recherche


Vois-tu, cet onglet Ă©tait rĂ©servĂ© aux produits des ecommerces qui dĂ©cidaient de payer pour y ĂȘtre listĂ©s: fini les listings gratuits pour les produits.

Donc, si on recherchait « red sweatshirt », on avait le choix entre un chandail chez Simons ou un dans la boutique en ligne de Adidas
 autant dire que c’était complĂštement inutile de l’utiliser en tant que consommateur, et puisque personne ne l’utilisait ça ne valait pas tellement la peine pour les commerçants de lister leurs produits
 (ohhh le cercle vicieux!)

MAIS!

En 2020, Google a dĂ©cidĂ© de rendre ça complĂštement GRATUIT de soumettre les produits de nos ecommerces pour qu’ils se retrouvent dans l’onglet shopping.

LĂ  tu jases, on va finir par avoir quelque chose d’intĂ©ressant dans cet onglet!

La mesure a d’abord Ă©tĂ© appliquĂ©e aux USA et vient tout juste de l’ĂȘtre au Canada. Il y a encore relativement peu de boutiques en ligne qui ont fait la dĂ©marche, alors c’est le moment idĂ©al pour soumettre vos produits!

Comme dans l’onglet « all », les premiers rĂ©sultats montrĂ©s sont des annonces payantes, mais c’est la pertinence des produits VS la requĂȘte de recherche qui dĂ©termine la suite des rĂ©sultats. Ça va donc ĂȘtre important d’optimiser les fiches de produits pour le SEO, mais chaque chose en son temps, on va d’abord voir comment soumettre nos produits Ă  Google en deux Ă©tapes: la crĂ©ation du compte sur Google Merchant Center et la liaison de ce compte Ă  notre boutique Shopify.

Étape 1: crĂ©er son compte sur Google Merchant center

La premiÚre chose à faire est de créer son compte sur le Google Merchant Center.

C’est Ă©galement lĂ  qu’on va pouvoir faire de la publicitĂ© Google Ads pour nos produits, mais ce n’est pas obligatoire pour crĂ©er un compte.

AprĂšs avoir inscrit le nom de l’entreprise, le pays et le fuseau horaire, il faut choisir oĂč est-ce qu’on veut que les visiteurs soient redirigĂ©s: vers une adresse physique pour qu’ils passent en boutique (bleh) ou vers notre site web transactionnel (yazz!) .

Ensuite, on nous demande d’indiquer quels outils on utilise. Pour le moment il n’y a que Shopify et Paypal de disponible, mais ce n’est pas grave si ce ne sont pas les outils que tu utilises, c’est simplement qu’il existe des intĂ©grations pour nous rendre ça plus simple avec ceux-lĂ .

AprĂšs avoir indiquĂ© nos prĂ©fĂ©rences concernant leurs emails et confirmĂ© qu’on a lu les conditions d’utilisation, il ne reste plus qu’à cliquer sur « crĂ©er un compte ».

VĂ©rifier l’URL

Il faudra ensuite revendiquer et faire valider L’URL de notre site pour indiquer Ă  Google qu’on en est bien propriĂ©taire.

Il y a différentes façons de faire selon les plateformes, pour voir la marche à suivre, clique ici.

Pour Shopify, on va simplement coller un petit tag HTML dans le code du fichier theme.liquid. C’est trĂšs trĂšs simple, il suffit de copier le code qui nous est attribuĂ© par Google, se rendre dans le dashboard de Shopify, dans le menu de gauche, dans la section « Sales Channels » sous l’onglet « Online Store / Themes » et dans le haut, cliquer sur « Actions/Edit code » (Ă  cĂŽtĂ© du bouton vert « customize »).

Rends-toi ensuite sur « theme.liquid ».

Tu peux coller le bout de code tout de suite avant la balise </head> (fais ctrl+f pour faire une recherche pour la trouver plus rapidement). Si tu mets ton curseur à la fin de la ligne juste au-dessus et que tu appuies sur « Enter », ça va te faire une belle ligne vide sur laquelle tu peux insérer ça. «

Tu peux visionner cette vidĂ©o pour voir une vidĂ©o de l’équipe de Shopify qui dĂ©taille la marche Ă  suivre complĂšte. Dans la vidĂ©o, ils copient le code juste en dessous de la balise </head>. L’un ou l’autre sont bons, tant que ça se retrouve entre le dĂ©but et la fin de cette section (qui dĂ©bute avec <head> et se termine avec </head>) et que tu ne te retrouves pas dans la section en dessous de <body>). Clique ici pour skipper directement Ă  la partie du vidĂ©o oĂč ils insĂšrent le bout de code.

Une fois que tout aura bien fonctionnĂ© comme prĂ©vu et que ton site sera vĂ©rifiĂ©, tu pourras voir des crochets verts Ă  cĂŽtĂ© de « validĂ© » et « vĂ©rifiĂ© » dans la section « site web » des informations sur l’entreprise (accessible Ă  partir de l’icĂŽne d’engrenage dans le haut Ă  droite).

Une fois fait, on est maintenant prĂȘts Ă  lier ce compte Ă  notre boutique en ligne pour soumettre nos produits Ă  Google Shopping.

Étape 2: lier le compte Google Merchant Center à Shopify

Pour lier une boutique sur Shopify au Google Merchant Center, il faut d’abord installer l’application Google Channel disponible sur le Shopify app store.

AprĂšs avoir installĂ© l’app, on peut la retrouver dans le dashboard du site, Ă  droite, sous « Sales Channel/Google ».

Avant de faire quoi que ce soit, il faut d’abord s’assurer que notre boutique rĂ©pond bien Ă  touts les critĂšres requis par Google en s’assurant que chaque Ă©lĂ©ment de la liste est cochĂ© et reste cochĂ© pendant le processus d’approbation.

C’est trĂšs important! Si on soumet nos produits sans que cette liste soit complĂštement cochĂ©e, on risque fort d’obtenir un refus de la part de Google. Clique ici pour plus de dĂ©tails sur les consignes Ă  respecter de Google Merchant Center.

Ensuite, on peut lier le compte au site en cliquant sur « Connect your Merchant Center account » dans la section « Organic Search » sous « Free Product Listing ».

Il suffira alors de suivre les indications Ă  l’écran pour lier l’identifiant Google Merchant et rĂ©pondre Ă  certaines questions comme des dĂ©tails sur l’audience qu’on veut rejoindre et le prix de la livraison.

On pourra ensuite voir quels produits sont en attente d’approbation et lesquels ont Ă©tĂ© approuvĂ©s ou refusĂ©s Ă  partir de la l’onglet Sales Channel/Google.

Normalement, le processus prend entre 1 et 5 journĂ©es (c’est Ă©crit 3 Ă  5 mais la plupart du temps c’est fait la journĂ©e mĂȘme).

En résumé

Depuis 2012, afficher les produits de sa boutique en ligne dans l’onglet Google shopping Ă©tait payant. En 2020, Google a dĂ©cidĂ© de rendre l’option gratuite pour tous les propriĂ©taires de boutique en ligne qui respectent leurs critĂšres.

C’est donc une super opportunitĂ© Ă  saisir puisque ça permet Ă  nos produits de bĂ©nĂ©ficier du rĂ©fĂ©rencement organique, et donc de booster le trafic sur notre ecommerce gratuitement.

Et ensuite?

S’inscrire au Google Merchant Center et soumettre nos produits pour l’onglet Google Shopping ne sont que les premiĂšres Ă©tapes. Ce n’est pas parce que nos produits sont lĂ  qu’ils seront forcĂ©ment vus! Tout dĂ©pend des mots-clefs pour lesquels on se positionne VS les requĂȘtes de recherche, le nombre de rĂ©sultats dans ce domaine et le score de pertinence accordĂ© Ă  notre site par Google.

Il ne faut pas oublier que le commerce en ligne peut ĂȘtre extrĂȘmement compĂ©titif, c’est pourquoi il faut ensuite se pencher sur deux options: 1-plancher sĂ©rieusement sur le SEO (search engine optimisation) de sa boutique et de son site en gĂ©nĂ©ral et 2-mettre nos fiches de l’avant avec de la publicitĂ© payante Google Ads pour un retour sur investissement plus rapide.

Tu as aimĂ© cet article? Tu aimerais ĂȘtre informĂ© des futures publications? Abonne-toi par courriel!

Sur le blogue