LES BUNKERS

100% de ce que tu DOIS savoir sur les nouveaux ChatBots messenger!

Tu aurais aimé voir les autres conférenciers de cet évÚnement? Ils ont également été filmés! Clique ici pour voir toutes les vidéos de cet évÚnement.

86 % de taux d’ouverture et 56 % de taux de clic. VoilĂ  le type d’engagement qu’on est capable d’avoir lorsqu’on crĂ©e un chatbot sur Facebook


C’est fou, je le sais! Il y a un ÉNORME potentiel à exploiter avec les robots et on ne fait que gratter la surface de ce qu’il est possible de faire.

Mais il ne faut pas mettre la charrue devant le boeuf. Il y a des chances que tu ne sois pas complùtement familier avec les chatbots, alors laisse-moi te faire une petite introduction


Qu’est-ce que les chatbots?

Quand on pense aux chatbots, on pense à Siri, Cortana, Alexa ou à l’assistant Google. On pense à un robot avec qui on peut parler, vocalement ou textuellement, et qui nous aide à accomplir certaines tñches.

Donc, lorsque Facebook a ouvert l’API de sa plateforme Messenger en 2016, c’était normal de la prĂ©senter de cette façon. La compagnie faisait miroiter qu’on allait bientĂŽt pouvoir se servir de Messenger pour se faire venir un taxi ou encore commander de la pizza.

“On devrait ĂȘtre capable de parler avec les entreprises sur Messenger de la mĂȘme façon qu’on parle avec nos amis”, a dĂ©clarĂ© Mark Zuckerberg.

Quand c’est sorti, la communautĂ© Ă©tait trĂšs excitĂ©e (moi y compris). Le consensus Ă©tait que ça allait changer le monde!

Et pourtant, presque deux ans plus tard, aucune entreprise n’a produit d’exemples d’applications intĂ©ressantes de cette utilisation des chatbots.

Qu’est-ce qui s’est passĂ©?

Eh bien premiùrement, on s’est rendu compte que commander de la pizza à travers une conversation
 Ce n’est pas SI hot que ça.

Dans cet exemple, on serait capable d’arriver au mĂȘme rĂ©sultat en moins d’une dizaine de clics via une interface graphique.

On ne jase pas avec nos amis pour ĂȘtre efficace, mais pour socialiser. Et malheureusement pour Mark Zuckerberg, je doute que les gens veuillent socialiser avec Pizza-Hut.

L’autre raison qui fait en sorte qu’on ne voit pas beaucoup d’usages intĂ©ressants de chatbots est simple: dĂ©velopper un robot qui comprend le langage naturel, c’est VRAIMENT difficile. MĂȘme pour Google, Amazon, Facebook et Microsoft, c’est une tĂąche incroyablement complexe.

L’an passĂ©, Microsoft a lancĂ© un chatbot du nom de Tay pour faire la promotion de leur plateforme de chatbots et de leurs efforts en intelligence artificielle.

Le concept Ă©tait simple, il s’agissait d’un compte Twitter avec lequel on pouvait discuter via mentions et messages privĂ©s.

Voici ce que ça a donné 

Ses premiers tweets ressemblaient Ă  ça. Jusqu’à prĂ©sent, zĂ©ro problĂšme.

Mais puisque les gens aiment bien ruiner les campagnes de relation publique et que Tay tirait ses apprentissages des conversations qu’elle avait avec les internautes, les choses sont passĂ©es de super cool Ă  nazi misogyne en moins de 24 h!

Ce n’est pas trùs rassurant sur l’avenir de l’intelligence artificielle tout ça


Tu te dis sans doute que ça n’a pas fonctionnĂ© parce que Microsoft est une grosse compagnie et qu’ils ont eu des tonnes de dĂ©tracteurs et tu n’as pas tort.

J’ai donc dĂ©cidĂ© de programmer mon propre robot pour vous montrer ce que ça donne!

Tu peux mĂȘme l’essayer dĂšs maintenant en allant sur sa page Facebook.

Mon robot se nomme Robolivier et je l’ai programmĂ© en utilisant l’API de Cleverbot.

Pour te donner une idĂ©e, la compagnie derriĂšre Cleverbot a effectuĂ© plusieurs tests dans lesquels 50 % des gens parlent pendant trois minutes avec un vrai humain pendant que l’autre moitiĂ© parle avec leur robot.

RĂ©sultat?

59,3 % des participants qui parlaient avec le robot pensaient qu’il Ă©tait humain et 63,3 % des gens qui parlaient avec un humain pensaient qu’il s’agissait d’un humain.

En théorie, je devrais donc avoir un super robot avec qui mes clients pourraient socialiser!

Mais en pratique, ça ne prend que deux ou trois messages avant que mon robot ne commence à se répéter et devenir incohérent.

En passant, tu peux laisser ton adresse courriel Ă  Robolivier pour profiter d’une semaine d’accĂšs gratuit Ă  La TranchĂ©e! Et si jamais tu es dĂ©jĂ  membre, ça va te donner 10 $ de crĂ©dit applicable sur nos formations.

Bref, on n’est pas lĂ  pour parler de ce que les chatbots ne peuvent pas faire, mais bien de comment ils peuvent t’aider Ă  gĂ©nĂ©rer plus de revenus!

Les chatbots peuvent non seulement réduire le support à la clientÚle de 50 %, mais également augmenter tes ventes en rejoignant tes prospects de façon trÚs personnalisée et dans un contexte de confiance.

Dans ce court guide, on va couvrir cinq choses:

1) On va couvrir les bases. Qu’est-ce que 100 % des entreprises devraient faire sur leur page Facebook dùs maintenant?

2) On va parler des possibilitĂ©s. À quoi ça va te servir d’avoir un chatbot? Comment vas-tu l’utiliser?

3) On va s’intĂ©resser aux diffĂ©rentes façons de gĂ©nĂ©rer des inscriptions Ă  ton chatbot. Tu ne peux pas contacter n’importe qui sur Facebook. Il faut que les gens s’abonnent, comme avec une infolettre.

4) Les choses Ă  faire, mais surtout, Ă  ne pas faire lorsqu’on crĂ©e son robot. Autant pour Ă©viter de se faire bloquer par Facebook que pour faire en sorte que ton robot soit facile Ă  utiliser.

5) Finalement, je vais donner quelques exemples de stratégies à tester pour générer des leads, des ventes et de la visibilité.

1) La base des chatbots Messenger


Est-ce qu’il t’arrive d’avoir Ă  rĂ©pondre plusieurs fois par semaine aux mĂȘmes maudites questions sur Facebook?

C’était dĂ©finitivement notre cas, mais plus maintenant. Tu veux connaĂźtre le secret?

Lorsque les gens veulent parler à notre page Facebook, ils ont un petit menu contextuel. “Nos formations” (qui contient un sous-menu), “Blogue” et “Webinaires”.

Ce petit menu nous sauve des dizaines de conversations redondantes chaque jour.

C’est quelque chose qu’on peut facilement configurer en utilisant n’importe lequel des principaux logiciels de chatbots (on utilise prĂ©sentement ManyChat).

Si tu dĂ©sires faire plus qu’un simple menu pour rĂ©pondre Ă  ce genre de questions, alors je te recommande fortement d’aller faire un tour sur qnamaker.ai, wit.ai et dialogflow.com.

Il existe plusieurs plateformes pour aider ton robot à comprendre les besoins des gens. C’est assez technique, mais pour une grosse entreprise qui doit faire beaucoup de soutien à la clientùle, ça peut valoir la peine.

2) Qu’est-ce qu’on peut faire avec un robot Facebook?

L’erreur que la plupart des marketeurs font avec les robots, c’est de les utiliser de façon dĂ©fensive seulement. On s’en sert pour couper les coĂ»ts reliĂ©s au soutien, mais pas nĂ©cessairement pour augmenter ses revenus.

Il faut rĂ©aliser qu’on peut Ă©galement utiliser les conversations Messenger de maniĂšre offensive en diffusant un message Ă  l’ensemble de ses “abonnĂ©s”, un peu comme on le ferait via une infolettre!

Le format est plus court (on ne peut pas faire de longs textes de vente comme par e-mail), mais c’est plus interactif. Messenger nous permet d’offrir des choix Ă  la personne Ă  l’aide de boutons. De cette façon, on adapte le contenu selon les rĂ©actions du prospect.

Et ce n’est pas tout! Comme avec une liste de courriel, on est capable de crĂ©er des sĂ©quences automatisĂ©es, c’est-Ă -dire qu’on planifie un nombre X de messages Ă  l’avance et qu’on les envoie Ă  intervalle fixe aux gens qui s’abonnent.

Finalement, on peut aussi programmer le fil RSS de son blogue de sorte que la plateforme de chatbot diffuse automatiquement les articles aux abonnés.

Pour rĂ©capituler, on peut utiliser son robot de trois façons: 1) en crĂ©ant des campagnes oĂč on contacte une partie ou l’ensemble de nos abonnĂ©s en mĂȘme temps, 2) en crĂ©ant une sĂ©quence d’automation, similaire Ă  ce qu’on trouve dans Mailchimp, Active Campaign ou Lead Fox et 3) en utilisant un fil RSS pour diffuser automatiquement son contenu.

Le plus beau dans tout ça, c’est que ManyChat, le logiciel de chatbot qu’on utilise, possĂšde une intĂ©gration Zapier. Si tu ne connais pas Zapier, il s’agit d’une web app qui te permet d’associer d’autres apps entre elles. Ça permet de crĂ©er un pont entre les diffĂ©rents API sur le web, incluant Active Campaign et les autres.

Ça veut dire que tu peux poser des questions aux gens et enregistrer ces informations dans ton CRM.

Dans la 5e partie de ce guide, je vais te donner des exemples concrets de chacun de ces cas en application.

3) Comment récolter des abonnés à notre robot?

Je parle d’abonnĂ©s depuis tantĂŽt et je suis convaincu que j’ai semĂ© la confusion chez 90 % des lecteurs.

Je ne parle pas des gens qui sont abonnĂ©s ou qui aiment ta page ou encore de ceux qui t’ont donnĂ© leur adresse courriel.

Pour s’abonner à ton chatbot, les gens doivent avoir fait une des actions suivantes:

  • Contacter ta page Facebook.
  • AccĂ©der Ă  une URL prĂ©dĂ©terminĂ©e.
  • Interagir avec un widget sur ton site web.
  • Laisser un commentaire sur une publication
  • Cliquer sur une publicitĂ©
  • Scanner un code Messenger

Facebook permet Ă  ton robot de contacter tous les gens qui ont parlĂ© Ă  ta page Facebook via Messenger dans une fenĂȘtre de 24 h. Pour pouvoir les contacter ultĂ©rieurement, il faut que les gens s’inscrivent et t’en donnent l’autorisation.

Ils peuvent le faire en interagissant avec ton robot. Par exemple, tu pourrais avoir un bouton dans ton menu qui dit “S’abonner au blogue”. Lorsque les gens cliquent, ça les abonne à ton fil RSS.

Tu peux Ă©galement faire une URL d’abonnement. Lorsque les gens vont y accĂ©der, ils vont ĂȘtre amenĂ©s sur Facebook et devront cliquer sur un bouton oĂč c’est inscrit “DĂ©marrer”. C’est surtout pratique lorsqu’on veut que les gens s’inscrivent Ă  partir d’une infolettre ou d’un article de blogue.

Ensuite, on peut utiliser des widgets qu’on place sur son site web. Ils peuvent prendre plusieurs formes: pop-up, slide-in box, hello bar, opt-in dans la side bar
 Bref, mĂȘme principe qu’avec une infolettre.

On peut Ă©galement contacter les gens qui commentent nos publications Facebook. Lorsqu’ils te rĂ©pondent, ça te permet de les abonner Ă  ton robot. Bien sĂ»r, c’est une bonne pratique de spĂ©cifier dans ta publication que les gens qui commentent vont se faire contacter.

Ensuite, on peut abonner les gens lorsqu’ils cliquent sur une publicitĂ© Facebook de type Messenger Ads, on va voir un exemple un peu plus tard.

Finalement, les gens peuvent s’abonner lorsqu’ils scannent un code via leur application Messenger. Ces codes ressemblent un peu aux codes QR. On a gĂ©nĂ©rĂ© celui-ci via l’application ManyChat.

De cette façon, on peut permettre aux gens d’interagir avec notre robot Ă  partir d’un objet physique. On peut mettre ce code sur un produit, dans une publicitĂ© ou encore dans le manuel d’instructions. Les gens le scannent et ça dĂ©marre une conversation scriptĂ©e d’avance.

Dernier dĂ©tail (important), les abonnĂ©s Ă  ton chatbot sont uniques Ă  ton logiciel et ne peuvent ĂȘtre exportĂ©s d’une plateforme Ă  l’autre. Ça veut dire que si tu commences Ă  bĂątir une liste d’abonnĂ©s sur ManyChat et que tu dĂ©cides de changer pour ChatFuel, ta liste va recommencer Ă  zĂ©ro.

4) Quoi faire, mais surtout quoi ne pas faire


Les gens ne sont pas encore complĂštement habituĂ©s Ă  interagir avec des chatbots, alors on doit faire trĂšs attention lorsqu’on prĂ©pare l’interaction pour Ă©viter la confusion.

RÚgle numéro 1:

ne jamais essayer de se faire passer pour un ĂȘtre humain. Si tu ne le dis pas, les gens vont tenter de te poser des questions. Puisque tu viens de les contacter, ils vont s’attendre Ă  une rĂ©ponse immĂ©diate. Donc, si tu ne rĂ©ponds pas instantanĂ©ment, ça va causer des frustrations. Ce qui m’amĂšne Ă  la rĂšgle numĂ©ro 2


RÚgle numéro 2:

Toujours dire quoi faire aux gens. S’ils doivent rĂ©pondre “oui” pour continuer ou s’ils doivent cliquer sur le bouton “oui”, alors dites-leur! MĂȘme lorsque tu prends la peine de spĂ©cifier que la personne doit appuyer sur un bouton, certains ne vont pas comprendre et briser la sĂ©quence en rĂ©pondant autre chose. Lorsque ces types de messages seront monnaie courante, on pourra s’attendre Ă  ce que les gens sachent comment rĂ©agir face Ă  un chatbot. D’ici lĂ , faites votre Germaine.

L’exemple que j’ai donnĂ© plus haut oĂč je disais “Salut, est-ce que ça va bien?” avec deux boutons Ă©tait VRAIMENT TRÈS MAUVAIS.

Les gens nous répondaient pour nous conter leur vie, ils pensaient que je voulais jaser avec eux. Le pire dans tout ça? On a envoyé ce message à prÚs de 1 000 personnes. Je te laisse imaginer le chaos que ça a causé.

Au contraire, il faut parler aux gens, leur expliquer ce qui se passe et les rassurer.

Maintenant qu’on sait QUOI FAIRE, parlons de QUOI NE PAS FAIRE.

Plus tĂŽt, j’ai comparĂ© les chatbots Facebook avec le marketing par courriel. Alors que ce sont deux canaux qu’on peut utiliser pour distribuer son contenu,

il existe une différence majeure entre eux.

Personne ne rĂ©git les communications par courriel. Oui, tu peux tomber dans le spam à cause des filtres et des firewalls, mais personne n’a le pouvoir de complĂštement te bloquer des e-mails. Sur Messenger, Facebook se garde le droit de te rĂ©voquer le droit d’utilisation de l’API Messenger!

Donc, avant de faire n’importe quoi, c’est important de connaütre les rùgles.

Voici un petit résumé des rÚgles définies sur la documentation pour les développeurs de Facebook.

Lorsque quelqu’un nous envoie un message, on peut lui envoyer n’importe quel type de message pendant 24 h. Publicitaire ou non.

Lorsque quelqu’un s’abonne Ă  ton robot, ça te permet de le recontacter une fois la pĂ©riode de 24 h Ă©chue. Dans ce type de message, on peut envoyer tout, SAUF des offres commerciales.

On peut envoyer un article de blogue, une vidĂ©o, un Ă©pisode de podcast
 Pas de problĂšme! Mais on ne peut pas envoyer les gens vers une page de produit ou les solliciter pour qu’ils achĂštent quoi que ce soit.

Bien sĂ»r, tant que les utilisateurs ne reportent pas ton robot en trĂšs grand nombre, c’est impossible pour Facebook de savoir lorsque tu ne suis pas les rĂšgles.

Il y a donc une zone grise oĂč tu peux envoyer du contenu promotionnel, tant que ce n’est pas considĂ©rĂ© comme du spam par tes abonnĂ©s.

Ça veut dire que si tu dĂ©cides d’utiliser ton robot pour essayer de vendre directement aux gens, c’est important de le faire en sachant que tu n’as pas le droit et de prendre le pouls de ta communautĂ© pour t’assurer que tes messages soient bien reçus.

5) Les 4 stratégies pour générer des revenus avec un chatbot.

Dans les quatre premiĂšres parties de ce guide, je t’ai expliquĂ© les diffĂ©rents matĂ©riaux de base que tu peux utiliser pour crĂ©er ton chatbot. C’est maintenant le temps d’assembler ces blocs pour crĂ©er tes stratĂ©gies.

1. StratĂ©gie Ă  employer pour augmenter l’engagement lors d’un Facebook Live.

Si tu n’as pas encore testĂ© la diffusion en direct de Facebook, fais-moi confiance, ça vaut vraiment la peine! Facebook met prĂ©sentement le paquet pour s’assurer de maximiser la visibilitĂ© et l’engagement de ce genre de contenu pour inciter les gens Ă  en faire.

Le problĂšme avec un Facebook Live, c’est que c’est assez difficile d’amener les gens sur une page de vente une fois le webinaire dĂ©butĂ©. Les gens doivent manuellement inscrire l’adresse que tu leur donnes dans leur navigateur, ce qui est loin d’ĂȘtre optimal.

Mais grñce aux chatbots, on peut demander aux gens d’inscrire un mot clef dans les commentaires et faire en sorte que notre robot contacte les gens automatiquement.

C’est super si on veut remettre un lead magnet comme un e-book ou un guide gratuit, ou mĂȘme pour leur envoyer une offre promotionnelle.

Pas besoin de s’en tenir Ă  un, on peut prĂ©parer une sĂ©rie de mots clefs Ă  l’avance qu’on demande aux gens d’inscrire dans les commentaires au fur et Ă  mesure que la prĂ©sentation se dĂ©roule.

Je n’ai pas encore testĂ© cette stratĂ©gie, mais c’est sur la liste pour ma prochaine prĂ©sentation!

En passant, on vous recommande d’essayer BeLive.tv pour vous faciliter la vie lors de la crĂ©ation de vos vidĂ©os Facebook Live.

2. La séquence séduction

Avant d’acheter un produit ou d’avoir recours Ă  des services, les gens ont souvent besoin qu’on les rĂ©chauffe. C’est pourquoi, en e-mail marketing, on envoie toujours une sĂ©quence sĂ©duction avant de proposer nos produits/services.

On peut faire la mĂȘme chose avec un robot. Plus tĂŽt, j’ai montrĂ© une sĂ©quence de “10 trucs en lien avec la publicitĂ© Facebook” qu’on envoie aux gens.

Pour s’inscrire, les gens doivent soit commenter cette publication sur les mĂ©dias sociaux:

Ou encore cliquer sur le pop-up de notre site web:

Le taux de conversion de ce pop-up est de 6,2 % avec plus de 1 000 inscriptions en moins de deux mois.

On peut donc conclure que les gens sont favorables Ă  l’idĂ©e de recevoir du contenu de ce genre directement dans leur inbox Messenger et, Ă  en juger par le taux d’engagement, c’est dĂ©finitivement du contenu qu’ils apprĂ©cient.

3. Messenger comme moyen de génération de prospects.

Habituellement, on utilise un lien vers une page de capture pour ĂȘtre en mesure de rĂ©colter des prospects pour son entreprise, mais l’intĂ©gration Manychat/Zapier permet de le faire directement Ă  partir de Facebook Messenger.

J’ai donc crĂ©Ă© cette publicitĂ© pour faire le test:

Il s’agit d’une vidĂ©o oĂč j’explique que je suis en train de refaire ma formation sur la publicitĂ© Facebook et que les gens peuvent s’inscrire sur la liste d’attente. Au lieu de rediriger les gens sur une landing page, j’ai crĂ©Ă© une Messenger ad.

Lorsque les gens cliquent sur la publicitĂ©, mon chatbot les contacte en leur proposant de s’inscrire sur la liste d’attente. Lorsque les gens indiquent qu’ils veulent en faire partie, mon robot leur demande de confirmer avec leur adresse courriel.

La donnĂ©e est envoyĂ©e Ă  Active Campaign avec leurs nom et prĂ©nom via Zapier et je les ajoute automatiquement Ă  la liste d’attente pour la sĂ©quence de vente de ma nouvelle formation.

Comment utiliser les chatbots pour faire des concours

Une des choses qu’on se fait beaucoup demander sur La TranchĂ©e, c’est de l’aide pour crĂ©er des concours Facebook.

Au grand désespoir des consultants en marketing, les concours Facebook sont encore super populaires.

Les “experts” ont tendance Ă  ne pas aimer ça Ă  cause que, mĂȘme si ça peut ĂȘtre une bonne façon d’aller chercher de la visibilitĂ©,

les gens qui participent aux concours ne sont habituellement pas de trĂšs bons prospects.

C’est pourquoi, lorsqu’on effectue un concours Facebook, c’est extrĂȘmement important d’avoir un mĂ©canisme en place pour discriminer les prospects des non-prospects.

Il existe deux grandes stratĂ©gies pour s’assurer de n’avoir que des clients potentiels qui participent:

  1. Faire en sorte que le moyen de participation oblige la personne Ă  faire partie de ton public cible.
  2. Donner un prix qui ne va intéresser QUE des clients potentiels.

Un exemple que je donne souvent est celui de l’entreprise Paillis RamĂ©a. Une entreprise qui offre du Paillis en bois ramĂ©al fragmentĂ©. Je n’ai aucune idĂ©e de ce que ça fait, mais leur concours Ă©tait excessivement intĂ©ressant.

Pour participer, les gens devaient envoyer une photo de leur jardin en commentaire. Le prix? Une palette complùte de paillis
 environ 80 sacs! Assez pour la famille, les amis et tout le quartier!

Ce qui est particuliĂšrement intĂ©ressant ici est que le moyen de participation offre une opportunitĂ© Ă  la personne de se mettre en valeur! Ça veut dire que le prix n’a pas besoin d’ĂȘtre si intĂ©ressant que ça pour que les gens participent en grand nombre.

Je l’avais fait avec une compagnie de nourriture pour chien. Le prix? Des oreilles de porc pour chiens d’une valeur de 20 $, rien de wow (il fallait mĂȘme payer le shipping lol). La façon de participer? Publier une photo de son chien dans les commentaires!

Encore une fois, les gens ont sautĂ© sur l’occasion de partager une photo de leur chien!

Cette formule ne m’a jamais déçu et on a toujours Ă©tĂ© capable de gĂ©nĂ©rer une tonne de visibilitĂ© de façon plus qu’abordable auprĂšs d’une clientĂšle trĂšs ciblĂ©e.

Le seul problĂšme, c’est qu’avant, on pouvait difficilement utiliser ce genre de concours pour gĂ©nĂ©rer des ventes de façon immĂ©diate
 AprĂšs tout, on n’avait aucun moyen de recontacter les gens suite au concours.

Maintenant, avec les chatbots, c’est une tout autre histoire!

On a fait le test récemment avec La Tranchée.

Les gens devaient publier l’URL de leur site web dans les commentaires pour participer. Le prix? Un an d’abonnement gratuit Ă  La TranchĂ©e.

Notre robot contactait automatiquement les gens par Messenger pour confirmer leur inscription. Une fois le concours terminĂ©, on a pu contacter tous les gens qui n’avaient pas gagnĂ© pour leur offrir un prix de participation.

Il s’agissait d’une pĂ©riode d’essai gratuite Ă  La TranchĂ©e. Pour en bĂ©nĂ©ficier, les gens devaient s’engager Ă  poursuivre leur abonnement une fois la pĂ©riode Ă©chue.

À cause d’une erreur de notre part, on a pu contacter uniquement 65 des 327 personnes inscrites. Ceci Ă©tant dit, 8 personnes (12 %) ont profitĂ© de leur pĂ©riode d’essai et une seule personne s’est dĂ©sabonnĂ©e, ce qui est un excellent taux de conversion!

Quand on a testĂ© ce concours, l’intĂ©gration de ManyChat sur Zapier n’était pas encore prĂȘte, donc on ne pouvait pas rĂ©colter d’adresses e-mail. Si je devais refaire le concours aujourd’hui, je demanderais aux gens de confirmer leur inscription avec leur adresse courriel.

Conclusion

Les chatbots vont dĂ©finitivement venir Ă  la mode. D’ici quelques annĂ©es, on peut s’attendre Ă  ce que les agences proposent systĂ©matiquement une stratĂ©gie chatbot au mĂȘme titre qu’une stratĂ©gie mĂ©dias sociaux.

Comme avec n’importe quoi, on peut ĂȘtre dans le champ et perdre son temps. Pour crĂ©er un robot efficace, c’est important de garder l’expĂ©rience de l’utilisateur en tĂȘte. Les boutons sont mieux que les conversations!

Pour l’instant, commence par appliquer les bases: crĂ©e un menu pour aider Ă  rĂ©pondre aux questions courantes, ajoute un appel Ă  l’action sur ton blogue pour que les gens puissent s’inscrire par Messenger et essaie de contacter les gens qui commentent une publication Facebook. Tu vas ĂȘtre surpris des rĂ©sultats!

Si tu veux aller plus loin, essaie la séquence de trucs et astuces. Notre audience a adoré!

N’hĂ©site pas si tu as des questions, ça va me faire plaisir d’y rĂ©pondre.

Sinon, n’oublie pas d’aller donner ton adresse e-mail à Robolivier!

Tu as aimĂ© cet article? Tu aimerais ĂȘtre informĂ© des futures publications? Abonne-toi par courriel!

Sur le blogue