Comment envoyer du spam que les gens vont aimer

On va se le dire, le mot infolettre, c’est pas sexy.

Quand on parle de marketing par courriel, ça sonne pas sexy non plus.

D’ailleurs, de nos 3 formations, « E-mail Marketing: comment avoir plus d’abonnés, vendre plus et travailler moins! » est celle qui génère le moins de profits, et de loin. Ça n’intéresse pas les gens. La majorité ne voit pas le potentiel du marketing par courriel.

Et pourtant!

C’est grâce au marketing par courriel qu’on fait la grosse majorité de nos ventes de formations.

Le marketing par courriel fonctionne, mieux que jamais. Et si t’es pas d’accord, c’est probablement parce que tu envoies des emails que les gens ne veulent pas recevoir.

Dans un sondage qu’on a fait auprès d’entreprises, on apprend que 50% des entreprises ne croient pas que le marketing par courriel ait un impact significatif dans leur entreprise.

Es-tu surpris? Pas moi!!! Les gens savent pas comment faire. C’est pour ça qu’ils n’obtiennent pas de résultat.

Dans cet article, je vais commencer par t’expliquer rapidement la stratégie de marketing par courriel de La Tranchée. Puis je vais te donner mes 3 trucs de ninja qui ont le plus d’impact sur notre marketing par courriel.

La stratégie derrière l’infolettre

La plupart des gens pensent que notre business est consacrée uniquement à Facebook, mais les publicités que vous voyez sont seulement la pointe de l’iceberg.

Derrière les publicités, il y a toute une stratégie que je vais rapidement t’expliquer pour que tu comprennes mieux où se place l’infolettre dans tout ça.

Prenons cet exemple-ci: une pub Facebook pour télécharger « La trousse du marketing Facebook ».

Tu vois cette publicité et tu cliques pour en savoir plus. Tu vas arriver sur une landing page (créée avec LeadPages), et si tu fais comme 31% des gens, tu vas donner ton email pour recevoir cettedite trousse.

Fak, tu vas recevoir 8 courriels sur un intervalle de 2-3 semaines.

Chaque courriel a été pensé et rédigé pour t’apporter un maximum de valeur. On y donne une tonne d’information pertinente pour quiconque fait du marketing web.

Par exemple:

  • Comment avoir plus de like
  • Comment avoir du succès
  • Secret pour vendre n’importe quoi
  • Combien investir en publicité Facebook
  • Etc.

Pendant 3 semaines, on réchauffe notre audience. Au bout de ces 8 courriels, on lui arrive avec une offre irrésistible et unique, d’une durée limitée.

Dans notre cas, c’est une consultation Skype d’une heure avec Olivier à l’achat de la formation Facebook. Tu as 7 jours pour acheter et profiter de l’offre. (maintenant que je t’ai confié notre petit secret, va t’inscrire à cette séquence courriel et attends de recevoir la promo pour acheter la formation 😬)

Comme on a réchauffé notre audience pendant 8 semaines, on peut se permettre de lui proposer notre formation à 500$, ce qu’on n’aurait jamais été capable de faire via une pub Facebook directement.

Imagine que tu vois une publicité pour une formation à 500$ d’une personne que tu n’as jamais entendu parler. 0% de chance que tu achètes, right? Moi non plus.

Concrètement, la séquence que je viens de te décrire, ça s’appelle une automation ou encore une séquence de vente (tunnel de vente, entonnoir de vente…).

Les automations

Chez La Tranchée, on utilise le logiciel Active Campaign pour faire ça.

D’autres logiciels du même genre, comme MailChimp, qui permettent de faire ça.

La personne part en haut complètement, où des déclencheurs (téléchargement de La Trousse) font partir la séquence.

Exemple d’automation avec Active Campaign

En bleu gris, ce sont les courriels, en blanc, ce sont des conditions (ex. attendre 2 jours), etc.

Si tu veux en savoir plus sur les automations, on a une formation gratuite à ce sujet pour les membres de La Tranchée.

Les campagnes

Mis à part les automations, qui, une fois montées roulent automatiquement sans qu’on ait à toucher quoi que ce soit, on envoie à chaque semaine une campagne aux abonnés du blogue La Tranchée.

Dans ce courriel, on va envoyer aux abonnés les nouveaux articles publiés sur le blogue, les nouvelles formations pour les membres de La Tranchée, les dates de webinaire, etc. Bref, les nouvelles de la semaine, sans que ça ait l’air d’un email poche du genre « Les P’tites Nouvelles de La Tranchée – Semaine du 10 sept. ».

Je vais te montrer des exemples parmi mes 3 trucs de ninja.

Truc #1 – Le contenant

Le problème avec la grosse majorité des infolettres, c’est qu’elles ne sont pas intéressantes.

Tu regardes ça et t’a l’impression que c’est du spam. Et hop, poubelle!

Si le but principal de ton infolettre c’est “buy buy buy”, tu ne vendras jamais. Ça a l’air contradictoire ce que je dis, parce qu’on s’entend que le but de mettre tous ces efforts dans une stratégie de marketing par courriel, c’est de vendre. Le truc, c’est d’apporter un maximum de valeur pour vendre, sans que les abonnés aient l’impression que tu essaies de leur vendre quoi que ce soit.

J’ai reçu cette infolettre récemment:

Infolettre buy buy buy

C’est hyyyyyper promotionnel. Tout ce que je vois, c’est les prix et buy buy buy. On dirait qu’il ont essayé de faire une page de vente dans un email.

Ça ne marche pas de même.

L’idée c’est d’écrire un email comme si tu écrivais un email à un ami.

Tsé le genre de email que tu es excité de recevoir, ben c’est ça que tu dois faire vivre à tes lecteurs.

Oublie les templates proposés par ton logiciel de marketing par courriel. Ils sont horribles, fak ça t’oblige à faire quelque chose de laid. Vas-y noir sur banc, sans image (sauf quand c’est vraiment nécessaire).

Voici un exemple d’un courriel noir sur blanc ben straight que j’ai envoyé à notre liste:

(Ici, c’était vraiment nécessaire la photo de Colette! 😅)

Comme tu remarques, dans ce email, je n’essaie pas de vendre quoi que ce soit. Je fais juste donner de l’info hyper pertinente pour nos abonnés.

Truc #2 – Le contenu

On pense que notre audience veut être éduquée, mais ce qu’elle veut, c’est d’être divertie.

C’est tellement brillant! J’aurais aimé te dire que c’est moi qui aie pensé à ça, mais je ne suis pas siii brillante (du moins pas encore). C’est sorti de la bouche de Russel Brunson, un marketeur qui a aussi rédigé 2 livres de marketing que tout le monde qui fait du marketing en ligne devrait lire (on en jase dans ce sujet sur le forum).

Bref, Russel explique ceci: « Les gens vont s’inscrire pour le contenu, mais ils restent pour le “attractive caracter” ».

Si ton personnage préféré de One Tree Hill (Lucas Scott sans aucun doute) mourait dans un épisode, est-ce que tu continuerais d’écouter les épisodes suivants? Probablement pas. Parce que tu t’attaches à un personnage, au point de t’en foutre un peu de l’histoire qu’il raconte.

Même chose avec tes courriels. Tu vas attirer ton audience avec ton contenu de qualité. Et pour les garder, tu as intérêt à travailler sur ton “attractive caracter”.

Voici un autre exemple:

Dans ce email, Olivier utilise un épisode de sa vie pour présenter son contenu.

Cherchez pas le lien entre le Oculus Go pi son podcast, y’en a pas. Il développe le “attractive caracter” Olivier Lambert avant de présenter son contenu.

Vois-tu la différence entre l’infolettre buy buy buy et les exemples de courriels qu’on envoie, qui sont pas mal plus le fun à lire?

Pour y arriver toi aussi, raconte ce que tu fais, ce qu’il t’est arrivé dans ta vie. Pas besoin de rien inventer, pars d’une situation réelle.

Prends ta journée d’aujourd’hui, qu’est-ce qu’il t’est arrivé?

  • Tu as encore dépassé tes données de téléphone?
  • Tu as reçu le conseil le plus idiot qu’on t’ait donné?
  • Tu as gaspillé 100$ sur quelque chose que tu n’aurais jamais dû?

Tu peux aussi t’inspirer de:

  • Quelque chose d’éducatif que tu as lu (55% des adultes québécois ont acheté en ligne en 2017)
  • Une idée que tu as eue
  • Quelque chose qui t’a inspiré (un livre que tu as lu, une histoire que tu t’es fait raconté, etc.)
  • Quelque chose de provocatif: attaquer une croyance fait toujours réagir. Un peu comme le dernier article d’Olivier qui s’attaque aux mensonges des médias sociaux.

Truc #3 – Ton titre

Le titre que tu choisis pour ton infolettre est P-R-I-M-O-R-D-I-A-L. C’est ce qui va faire en sorte que le monde ouvre ton infolettre, ce qui est super important si tu veux que les efforts que tu as mis dans ton contenu portent fruit.

Pour maximiser tes chances que les gens ouvrent ton courriel, je te suggère fortement de faire un test A/B sur le titre à chaque infolettre que tu envoies.

Tu peux faire ça facilement dans ton logiciel de courriel.

Concrètement, voici ce que ça veut dire: tu crées 2 titres pour ton infolettre, ton logiciel va envoyer le email avec le titre A à 10% de ta liste (c’est toi qui choisit le %), et le email avec le titre B à un autre 10% de ta liste.

Il va déterminer lequel, parmi A ou B, a le meilleur taux d’ouverture ou taux de clic (c’est toi qui choisit).

Puis, X jours ou heures plus tard, il va envoyer le email avec le titre gagnant au 80% restant de ta liste.

Comme on le fait systématiquement quand on envoie une infolettre, j’ai chaque semaine un titre gagnant et un titre perdant.

J’essaie de m’en inspirer pour voir des tendances, ce que les gens préfèrent ou non.

Titres gagnants et perdants d’infolettres envoyées dans la dernière année

As-tu remarqué, dans ce tableau, que le taux d’ouverture diminue au fil des mois?

As-tu une idée pourquoi? Non? Tu donnes ta langue au chat?

C’est parce que notre liste d’abonnés grossit continuellement. Au mois de mai 2017, on avait environ 2000 personnes sur la liste d’abonnés au bogue de La Tranchée et aujourd’hui, on est rendus à 11 000.

Plus tu as d’abonnés sur ta liste, plus ton taux d’ouverture diminue et c’est tout à fait normal.

Sur la liste du blogue d’Olivier Lambert qui compte plus de 70 000 personnes, on a un taux d’environ 20-25%.

Est-ce que c’est bon ou non? Pour savoir, il faut se comparer avec la moyenne de l’industrie.

Source: https://knowledgebase.constantcontact.com/articles/KnowledgeBase/5409-average-industry-rates?lang=en_US

Sur ce tableau, on voit la moyenne de l’industrie, tout type d’entreprise confondu. On parle de 18%.

Si on regarde dans notre type d’entreprise plus précisément (consultant, training), on voit que c’est pas mal plus bas, 13,4%.

Dans notre sondage, voici les résultats qu’on obtient:

Mais là, attention. Il ne faut pas virer fou avec le taux d’ouverture. Tu veux aussi des lecteurs engagés qui vont te rapporter des ventes. Mais ça, c’est pour un autre sujet. 😉

Conclusion

Dans cette conférence, je t’ai expliqué notre stratégie d’automation et de campagnes courriel, puis je t’ai présenté mes 3 trucs de ninja.

#1 Contenant -> noir sur blanc, comme si tu écrivais une lettre à un ami

#2 Contenu -> Ton audience veut être divertie. Deviens un “attractive caracter”

#3 Optimise ton taux d’ouverture en faisant systématiquement un test A/B sur ton titre

Si je peux me permettre un dernier conseil pour terminer, c’est de t’abonner à des infolettres de leaders dans ton industrie. Regarde ce qu’il se fait ailleurs pour t’inspirer.

QUI EST Marie-Pierre Guignard?

Avec son bac et sa maitrise en marketing en poche, Marie-Pierre aide Olivier à l'organisation du futur empire! Elle était directrice communication-marketing d'une PME de la région de Québec, avant de se joindre à l'aventure d'Olivier Lambert. Elle apporte à l'équipe par son énergie positive et son esprit vif.

Abonnez-vous à Marie-Pierre

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. Moi aussi c’est grâce au email marketing que je fais le plus de mes ventes. Ça marche vraiment bien. Le secret est d’écrire souvent et de mettre des liens vers vos pages de vente / leadmagnets.

    Mais dire que les e-mails – pour lesquels les lecteurs se sont abonnés – est du spam, il y a un pas que je ne franchirais pas ici :wink:

    – D’accord, je l’admet! Ça fait un bon titre –

  2. Hahahaha c’est moi qui a trouvé le click bait :stuck_out_tongue_winking_eye: guilty as charged!

  3. 1 million de email c’Est juste 20 emails avec ta liste :joy:

  4. Salut @Marie_Pierre,

    Bon article sur le email marketing.

    C’est vrai que ce n’est pas vendeur. Quand j’en parle à des clients, ils me regardent drôle :face_with_raised_eyebrow:

    J’ai même un ami qui m’a déjà dit que le email ne servait plus à personne, il y a Messenger :joy:

    En tout cas, ça doit servir encore à quelques personnes.

  5. Pas que le e-mail sert plus, mais le taux d’ouverture est vraiment élevé avec les bots sur Messenger. Ensuite, capté et ajouté à ta liste courriel, tu peux le relancer par le e-mail marketing. Un bon combo: Un one-two punch à la boxe :boxing_glove:!

  6. J’ai toujours détesté les infos lettres…… Merci je suis réconcilié avec le concept

  7. Je veux justement me diriger dans ce style d’infolettre (simple et efficace) pour ma business.

    J’ai l’impression qu’on est toujours porté à se lancer dans des montages graphiques et selle-page-in-email parce qu’on pense que c’est la meilleure chose à faire, parce que c’est plus beau, parce que c’est plus B2B?

    Si quelqu’un utilise ce concept du “contenant/contenu” tel qu’expliqué dans cet article. J’aimerais bien avoir de vos feedbacks :slight_smile:

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE