Les 3 objectifs de tout bon article de blog!

Lorsqu’on se part un blogue, on n’a pas vraiment de stratégie à savoir comment on va être capable de le faire grossir.

On a une bonne idée… Ça va prendre une liste de courriel, une présence sur les médias sociaux, du référencement… Mais notre idée de comment chacun de ces morceaux-là interagissent ensemble reste floue.

C’est pourquoi j’ai décidé de faire cette vidéo. Je vais te donner la vue d’ensemble de ce que tu dois considérer lorsque tu planifies tes articles de blogues.

Je vais commencer par t’expliquer les 3 grandes fonctions de chaque article, et on va voir comment ils interagissent ensemble par la suite.

Les 3 fonctions d’un article de blogue

La plupart des gens écrivent sur ce qu’ils veulent, quand ils veulent et sans raison particulière. Si tu veux devenir un blogueur influent qui réussit bien, il va falloir adopter une approche un peu différente — il va falloir apporter une intention derrière chaque article.

Comme lorsque tu joues aux dards, c’est possible que tu manques ta cible. Par contre, c’est plus intelligent de viser un point en particulier et d’avoir une chance de le toucher que de lancer des trucs pointus partout les yeux fermés.

Bref, voici notre jeu de dards.

Les 3 cercles d'un blog

On a 3 gros cercles qui s’entrecroisent représentant les 3 objectifs d’un article de blogue. Je parle du référencement, de la viralité et de la profitabilité.

Bien que ce soit possible de viser les 3 en même temps, je dirais que c’est également vachement difficile.

La plupart de tes articles vont tenter d’exceller dans une de ces sphères tout en visant une sphère secondaire.

Je vais commencer par définir un peu ce que je veux dire par monétisation, viralité et référencement.

Lorsque je parle de monétisation, je parle d’un article ou d’un ensemble d’articles qui vont te permettre de générer des revenus. La plupart du temps, l’argent va provenir de liens d’affiliation, de la vente d’un produit directement sur ton blogue ou encore de la vente d’un service relié au sujet du blogue.

Puis, lorsque je parle de viralité, je ne parle pas nécessairement du nombre de partages sur les médias sociaux, mais plutôt de la capacité de l’article à faire en sorte que les gens vont dire : « Wow, il faut que je partage ça! ». Si ton article est capable de transmettre cette intention, alors ça va avoir l’effet intéressant de générer des liens entrants vers ton site web, c’est-à-dire qu’un blogueur va avoir vu passer ton article et qu’il va être tellement impressionné qu’il va en parler sur son blogue.

Bien sûr, la conséquence naturelle est que ton article va attirer beaucoup plus de partages que la moyenne. Dans une prochaine leçon, je vais te parler des types de contenus que tu peux créer pour arriver à cet objectif.

Et finalement, il y a les articles qui visent le référencement. Sur ton blogue, 10 % de tes articles vont te ramasser 90 % de ton trafic. Chaque fois que tu écris un article dans le but de générer du trafic de référencement, c’est un peu comme si tu achetais un billet de loterie. La plupart du temps, ça ne va pas faire grand-chose, mais une fois de temps en temps, ton article va arriver à voler la première place et ton site va se faire inonder de visiteurs pour cette requête.

Plus tard dans cette formation, je vais t’expliquer comment faire pour créer ce genre d’article et comment trouver des requêtes de recherches avec un bon volume de recherches et très peu de compétition.

Donc, en ayant ce modèle-là en tête, il faut que tu débutes chaque article dans le but d’atteindre pleinement un de ces objectifs tout en complétant un objectif secondaire en même temps.

La plupart des blogueurs s’en tiennent à un seul cercle et c’est pour cette raison qu’ils ne sont pas capables d’atteindre leurs objectifs.

Ils se concentrent souvent sur le contenu viral, ce qui fait en sorte qu’ils ont un bon nom de domaine et beaucoup de likes sur Facebook, mais aucun article de fond qui génère véritablement de trafic à partir de Google. Ils sont donc obligés d’écrire du contenu sans cesse pour être capables de maintenir leur niveau de trafic. Ils génèrent des revenus grâce à AdSense, mais c’est rarement suffisant pour justifier l’investissement de temps.

Certains se concentrent uniquement sur les articles de référencement. Ceux-là sont plus rares parce que c’est une approche moins sexy, mais c’est ce que j’ai fait lorsque j’ai débuté. Le site web va connaître une croissance extrêmement lente, mais constante, et va, à très long terme, réussir à s’établir comme une référence. Le problème principal va être le manque de liens entrants, l’ingrédient essentiel qui fait en sorte que Google fait confiance à ton site web. Ces blogues font souvent de l’argent grâce à l’affiliation et AdSense, mais encore là, ça peut être long avant de pouvoir en vivre.

Puis, certains blogues vont tout faire pour faire de l’argent. Chaque article présente une étude de cas d’un client ou annonce une nouvelle technologie utilisée par l’entreprise. Parfois, c’est encore pire, on dirait que l’entreprise fait une collection de communiqués de presse et ose appeler ça un blogue. Malheureusement, sans contenu viral ou bien référencé, le site ne génère presque pas de visite et, s’ils n’investissent pas en publicité, l’entièreté du projet aura été une grosse perte de temps.

Le soft sell, une stratégie pour concilier les 3 sphères

Même si tu n’aimes pas faire de la recherche de mots clefs, passer du temps à faire de la recherche pour tes articles ou encore penser à l’argent, il va falloir que tu élabores une stratégie qui va te permettre de concilier ces 3 sphères-là.

Avant de commencer à réfléchir à ta stratégie, il faut que tu saches que LA chose la plus importante sur ton blogue est la monétisation. Si tu ne commences pas dès le départ avec un moyen de monétiser, voici ce qui va se passer : tu vas te réveiller dans 3 ans avec un hobby qui va t’avoir coûté temps et argent, rien de plus.

Le but de cette formation est que tu te réveilles dans un an avec une business qui va te permettre de lâcher ton emploi et vivre de ton blogue à temps plein.

Et pour y arriver, il faut focusser sur la monétisation dès le départ. Pourquoi? Eh bien parce que si tu fais de l’argent avec ton blogue, tu vas pouvoir réinvestir tes profits pour faire de la publicité et accélérer ta croissance.

Si ton blogue n’a aucune façon de faire de l’argent, alors ta pub va être une grosse perte de fric. Mais si ton blogue génère des revenus d’une façon ou d’une autre, alors c’est possible que ta publicité te permette de recouper tes coûts et peut-être même d’engendrer des profits dès le départ.

Le problème c’est qu’on ne peut pas se concentrer uniquement sur la monétisation parce que ça va créer l’effet inverse. Personne n’aime se faire harceler d’offres promotionnelles.

Si les gens sont pour s’abonner à ton blogue et te suivre, il faut qu’il y ait une belle valeur ajoutée.

Il va donc falloir baser ta stratégie autour du soft-sell, c’est-à-dire que ton objectif principal va être de créer un article viral ou bien référencé, mais que ton objectif secondaire va TOUJOURS être de monétiser.

Pour t’aider à mieux comprendre le concept, je vais te donner quelques exemples.

Dans cette formation, je vais tenter de monétiser un blogue autour du concept de la productivité. Je n’ai pas encore fait ma recherche de mots clés, mais disons que c’est le cas et que je réalise qu’il y a un gros volume de recherches et peu de compétition sur la requête « Comment se motiver ». Pour répondre à la demande, je produis un texte de 2 000 mots offrant 5 façons de se motiver. Dans la première, je parle de l’impact de la méditation et je propose un lien d’affiliation vers une application de médiation. Ensuite, je parle des avantages de la L-Tyrosine pour booster naturellement son niveau de dopamine et je les envoie sur un lien d’affiliation Amazon. Puis, je parle du régime hypotoxique et je donne un lien d’affiliation vers un cours de cuisine ou un livre sur le sujet. Bon… Tu commences à comprendre.

L’idée n’est pas de faire un gros pitch de vente de 2 000 mots, mais bien de créer du contenu à valeur ajoutée et d’agir en tant que conseiller chez tes visiteurs en les dirigeant aux bons endroits s’ils veulent aller un peu plus loin.

Tiens, je vais te donner un autre exemple. Disons que ta stratégie comporte la création d’un livre. Lors de ta rédaction, tu peux t’arranger pour que chaque chapitre représente un article de blogue que tu vas publier une fois ton livre terminé. À la fin et au début de chacun de ces articles, tu ajoutes la mention qu’il s’agit d’un extrait de ton livre et tu ajoutes un appel à l’action pour amener les gens sur la page de vente de ce livre où tu proposes aux gens de télécharger les 3 premiers chapitres gratuitement contre leur adresse courriel.

Peu importe ce que tu dis dans ces articles, ils vont avoir une bonne valeur de monétisation, ce qui te permet de te concentrer à créer du contenu fort pour le référencement ou encore quelque chose de WOW qui va faire jaser les gens!

Bref, chacun de tes articles doit générer des revenus d’une manière ou d’une autre, le tout, sans avoir l’air désespéré. Tu ne fais pas un pitch de vente, mais plutôt un article honnête où tu crées un lien de confiance avec ton audience. Plus le lien de confiance est fort, plus les gens vont suivre tes recommandations et plus tu vas générer des profits grâce à l’affiliation et la vente de produits numériques.

À quoi s’attendre?

Il faut également baliser ses attentes. Probablement que tu ne feras pas 100 $ dès la publication de ton article. Habituellement, ce genre de développement prend du temps. Le meilleur exemple que je peux donner est celui du template de CV et du petit e-book que j’ai mis en vente sur mon site web à la fin de certains articles concernant la recherche d’emploi.

Quand je l’ai publié, je n’ai pas fait beaucoup d’argent. 50 $ tout au plus. J’y ai investi environ 12 h, alors j’étais assez déçu. Par contre, deux ans plus tard, j’étais rendu à 2 067 $ de ventes réalisées, ce qui donne 172 $ de l’heure. Ça semble beaucoup, et ça l’est! Le plus beau, c’est que ce chiffre va continuer à augmenter au fur et à mesure que je continue à générer des ventes avec ce produit.

Le problème quand on veut vendre des produits, c’est qu’au début, on n’a rien pour nous encourager. On ne peut pas voir dans le futur et on n’a aucune idée du potentiel réel de ce qu’on fait. Puisqu’on a l’impression de perdre notre temps, on arrête de travailler sur ce genre de projet et on se réveille 2 ans plus tard avec la réalisation que ça aurait en fait été la chose la plus sensée à faire.

Alors fais-moi confiance, il faut que tu fasses de la monétisation une priorité.

Dans cette formation, je te donne tous les outils pour être capable de créer et d’appliquer ce genre de stratégie. J’explique comment vendre tes idées, faire de la recherche de mots clés pour rédiger des articles qui se référencent bien, je vais te donner des idées d’articles qui vont faire fureur dans ton milieu et je vais te donner des stratégies de monétisation pour être capable de générer des revenus de tout ça.

Mais chaque chose en son temps. Les prochaines leçons vont se concentrer sur la chose la plus importante : apprendre à bien connaître ton marché. Savoir quelles sont les insécurités, craintes et aspirations des gens. Tout ça dans l’objectif de parler leur langage et d’être en mesure de créer une solution adaptée à leurs besoins.

Bon! Ça fait le tour de cette leçon. Rappelle-toi des 3 cercles : Référencement, viralité et monétisation. Tu dois viser la viralité ou le référencement à chaque fois, tout en ayant la monétisation comme cible secondaire.

Si tu as des questions, poses-les dans les commentaires ci-dessous!

QUI EST Olivier Lambert?

Olivier est un jeune marketeur et entrepreneur qui a investi dans la publicité Facebook dès le départ. Il a pu tester la plateforme en profondeur chez Voyages à Rabais, où il a généré plus de 50K nouveaux leads qualifiés sur 18 mois, avant de lancer sa propre entreprise de formation en ligne. À son compte, il a transformé un investissement publicitaire de 50K$ en plus de 300K$ de revenu annuel et s’est établi comme la référence québécoise en publicité sur les médias sociaux. Il a ensuite lancé LaTranchee.com, une communauté en ligne dédiée aux entrepreneurs et marketeurs qui désirent maîtriser les nouvelles technologies pour mieux vendre et communiquer. Olivier se distingue par son style dynamique, ambitieux et surtout, divertissant!

Abonnez-vous à Olivier

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

Join the discussion at forum.latranchee.com

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE