copywriting-tinder-théo-rossi

J’ai triplé mes matchs sur Tinder grâce au copywriting

Fut une époque, j’étais accro à Tinder.

La semaine : je rédigeais page de vente et séquence mail pour mes clients en tant que copywriter professionnel sérieux, et consciencieux.

Le weekend : j’allais boire un verre avec une nouvelle fille, que j’avais rencontrée sur Tinder dans la semaine.

C’était comme ça. 

C’était devenu mon rituel.

Et j’aimais ça.

Mais le plus « impressionnant », ce n’est pas ça. 

Le plus impressionnant, ce n’est pas que je voyais une nouvelle fille chaque semaine.

Le plus impressionnant, c’est que j’utilisais mes compétences en copywriting pour réussir à faire ça.

Oui oui, tu as bien lu. 

J’ai utilisé du marketing pour coucher avec plus de filles.

Ça peut paraitre bizarre, voire grotesque…

Mais c’est la pure vérité.

Laisse-moi t’expliquer rapidement…

Pourquoi la séduction et la vente sont la même chose 

À cette époque, je venais de commencer à bosser en tant que copywriter professionnel.

C’est à dire que TOUS LES JOURS, je rédigeais des pages de vente et des emails pour mes clients.

Et il y a un truc qui m’a toujours fasciné dans mon métier: les séquences mail.

Cette façon de construire une succession d’emails bien choisis pour accrocher l’attention d’une personne… 

Lui parler d’un produit (ou service) dont elle n’avait même pas connaissance quelques jours auparavant…

Au point qu’elle ne fasse qu’y penser, qu’elle le désire ardemment, et qu’elle finisse par tape les codes de sa carte bleue dans ton formulaire de commande tellement elle le veut…

Ça m’a toujours fasciné.

Et tu sais quoi?

Plus j’écrivais de mails…

Plus je voyais de filles…

Et plus je me disais que c’était finalement la même chose.

Regarde…

Pour vendre un produit, tu VEUX la vente. C’est ton objectif final.

Mais tu dois avant tout passer par toutes sortes d’étape intermédiaires comme on l’a vu plus haut :

  • Accrocher l’attention…
  • Introduire ton produit…
  • Donner envie de l’acheter…

Eh bien pour emmener la fille (ou l’homme) avec qui tu bois ton verre dans ton lit, c’est pareil.

Tu dois accrocher son attention. Titiller sa curiosité. Montrer que tu es différent(e). 

Et seulement LÀ tu peux atteindre ton objectif.

.

..

À force de rédiger des emails pour mes clients, j’ai fini par comprendre ce qui vendait.

Et j’ai développé une séquence en 7 emails bien précis.

Cette séquence à généré des milliers (parfois des dizaines de milliers) d’euros) pour mes clients en une seule semaine à elle seule.

Et elle m’a permis de tripler mes matchs quand je l’ai appliquée à Tinder.

Aujourd’hui, elle me permet de vivre de mon business en vendant mes propres produits.

Et c’est elle qui m’a permis de rencontrer ma copine avec qui je reviens tout juste de Bali :

Ça, c’est le moment pour dire que je suis redevenu sérieux. Chérie, si tu lis cet article : j’ai désinstallé Tinder depuis belle lurette, promis.

Comme je te l’ai dis, cette séquence « parfaite » est composée de 7 emails bien précis.

Et dans cet article, je vais te les détailler un par un.

C’est parti pour le premier…

Note : Il y a un petit cadeau pour toi si tu arrives à la fin de l’article.

Premier email de la séquence: Accrocher l’attention

Dans la vente comme sur Tinder, la TOUTE première chose à faire est d’accrocher l’attention.

Si tu ne fais pas ça, tu vas automatiquement tomber dans la catégorie des gros lourds.

Sur Tinder : « Salut ma belle, comment tu vas ? On se boit un verre ce soir ? » —> Gros lourdaud

« Mais surtout Ingrid : Est-ce que tu baises ? »

Sur la vente : « Salut toi, j’ai un super produit / service à te proposer aujourd’hui. Ça te dis de l’acheter ? Clique ici, vas-y :)) » —> Gros lourdeau

Ce que tu dois faire à la place :

Éviter de tomber dans cette catégorie à tout prix.

C’est pour ça que tu dois D’ABORD gagner l’intérêt de ton client (ou de ton crush hein, 😉 ça dépend pourquoi tu lis cet article) en accrochant son attention.

Sur Tinder :

J’envoie en général un premier message personnalisé, en fonction de la bio ou des photos.

Par exemple, la fille en question avait des photos (plutôt pro) à la Coulée Verte, un parc de ma ville. Je lui dis donc :

« Tu es de Nice ? » –> BIM : L’attention est accrochée. On peut continuer.

Pour la vente :

J’envoie un message un peu WTF.

  • Un titre qui interpelle…
  • Un principe contradictoire…
  • Une info choc…

Peu importe.

Il faut que ça réveille, il faut que ça intrigue.

Par exemple, j’ai envoyé ce message comme tout premier email de ma séquence pour vendre un produit sur les pages de vente :

Tu vois le titre entouré en rouge ?

Quand on lit ça, on se dit : « Un copywriter pro qui me dit que le copywriting ne sert à rien ? Mmmh. Bizarre. Je vais lire pour être sûr … »

Et BIM –> l’attention est accrochée. Je peux continuer mon mail (et ma séquence surtout) comme il faut.

Action concrète résumée en une phrase (et cette phrase de présentation devient du coup bien trop longue et est même plus longue que la phrase résumée) :

Accroche l’attention dans ton premier email (et ne fait rien d’autre).

Deuxième email de la séquenceApporter de la valeur

C’est l’étape déterminante.

Pourquoi? Parce que TOUT LE MONDE sait qu’il faut apporter de la valeur dans une séquence mail.

Mais personne ne sait comment BIEN apporter de la valeur.

Sur Tinder comme dans la vente, les gens font à chaque fois la même erreur:

Ils parlent trop (et pour rien dire).

Sur Tinder : « Ah d’accord t’as 27 ans … cool cool. Et du coup t’habites où ? Tu fais quoi dans la vie ? Tu fais quoi sur Tinder ? Et dis-moi, tu veux combien d’enfants ?? »

—> Stooop, on arrête tout. Pratiquer ce genre de discussion te fera : 1) soit passer pour un enquêteur de police 2) soit pour un psychopate. Dans tous les cas, une chose est sûre : cela soule ton interlocuteur. 

Dans la vente : « Alors bonjour, euh … je sais pas par quoi commencer. Je vais vous vendre un produit à la fin de cet email, mais comme j’ai trop peur que vous me détestiez, je vais vous donner les 147 choses à ne jamais faire sur votre site web. Vous allez voir, ça va être super. Alors, première chose … »

—> Apporter de la valeur en masse ne va pas aider tes lecteurs, au contraire. La plupart du temps ils vont fuir, ou bien décrocher au quart de ton contenu.

Ce que tu dois faire à la place :

Apporter de la valeur, oui. Mais en bonne quantité (et surtout : de la bonne façon).

Sur Tinder : Je parle généralement de choses qu’aime la fille. Soit parce que je l’ai vu dans sa bio … soit parce que je le devine en regardant ses photos (soit parce qu’on commence à en parler dans la discussion).

Par exemple, cette fille voulait vraiment savoir ce que je faisais dans la vie. On en a profité pour parler à fond du sujet, et il se trouve qu’on avait pas mal de points communs. Ça c’est une bonne discussion !

Tu peux voir que la discussion va bon train. C’est intéressant. On a fini par boire un café ensemble, et c’était super sympa.

Pour la vente : Tu peux apporter une énorme valeur en respectant 2 choses:

  1. En donnant quelque chose de spécifique (de concret,d’appliquable.)
  2. En réglant un problème qui tient à coeur à tes lecteurs

Exemple : Cet email de valeur.

« Comment empêcher votre chien de tirer en laisse ? » On résout UN problème spécifique, en donnant quelque chose de CONCRET (une méthode complète).

Pourquoi ça marche? C’est simple:

  • Mon client vend un produit sur « Comment dresser son chien comme il faut ».
  • Le principal problème de ses lecteurs est de savoir comment empêcher leur chien de tirer en laisse.
  • Et il leur donne une méthode complète pour résoudre ce problème.

Les lecteur sont ravis.

Prêts à lire le prochain email.

Et prêts à découvrir (voire acheter) le produit qu’on va présenter.

CQFD.

André Dubois du site Trafic Mania fait ça super bien dans son email « Un truc tout bête pour qu’on parle de vos ebooks » :

Le début du mail d’André dans lequel il t’apporte de la valeur.

Il t’apporte de la valeur sur un sujet important (faire plus de vente d’ebooks) … et il te vend à la fin une formation sur le même sujet :

Pertinent.

Action concrète (résumée en une phrase) :

Donne quelque chose d’immédiatement applicable à tes lecteurs dans ton deuxième mail, qui résout un problème important.

Troisième email de la séquenceMontrer qu’on a une philosophie (un peu) différente

La plupart des gens parleraient de leur produit (ou proposeraient un rendez-vous) à ce stade de la séquence.

Ils se disent qu’après avoir accroché l’attention et apporté de la valeur, ça y’est : la personne est prête.

En soi? Ce n’est pas faux.

Si tu fais le « pitch » maintenant, certaines personnes vont acheter ce que tu vends.

Certaines personnes vont accepter de boire un verre avec toi ce soir.

Mais il y a aussi des personnes qui vont se demander : « Pourquoi ? »

Pourquoi j’irais boire un verre avec TOI alors qu’il y a potentiellement 100 autres mecs avec qui je peux le faire ?

Pourquoi j’achèterais TON produit ou TON service, alors qu’on m’en propose tous les jours dans ma boite mail ?

Cette question est cruciale.

Et si tu n’y réponds pas avant … Tu vas perdre la vente (ou le rendez-vous).

La solution ? Montrer que tu es différent. Que tu as une philosophie « un peu spéciale ».

Par exemple…

Sur Tinder : Ça consiste à te démarquer de tous les autres qui abordent sur le site. C’est à dire que la fille doit savoir qu’elle va boire un verre avec un mec qui n’est pas un gros lourd – et qui parait même plutôt intéressant.

Ce que je fais généralement? J’essaye de montrer à la fille que je suis « différent ». Soit par ce que je fais dans la vie … soit par mes passions … soit comme là, par mes idées de rendez-vous :

Pour la vente : Je prends généralement le contrepied de ce qui se fait dans la concurrence.

Par exemple, un de mes clients qui marche super bien est dans la thématique de la Bourse.

Et tu sais quoi ? Un grand nombre de personnes (pas toutes, mais presque) conseillent dans cette thématique de « faire du trading ».

C’est-à-dire d’acheter des actions en Bourse … de faire genre comme si on était courtier à Wall Street… et au final d’avoir des chances de gagner gros (mais surtout de tout perdre).

C’est dangereux car si tu n’as pas d’expérience, tu brûle ton investissement dans 90% des cas en procédant ainsi.

C’est pour ça que j’ai pris l’approche TOTALEMENT OPPOSÉE dans la séquence de mon client.

J’ai parlé de ces fameux « traders » … et j’ai dit noir sur blanc que je pensais qu’il fallait faire l’inverse.

Le mail s’intitule « Parieur VS Investisseur : Dans quel camp est-tu ? ».

Et il a cartonné. Voici un extrait :

En envoyant cet email, je montre que mon client (pour qui je rédige la séquence) est opposé aux techniques de trading…

Et qu’il préfère l’invetissement sécurisé – même si c’est plus chiant et moins sexy.

Maintenant, j’aimerais te poser une question :

À ton avis …

Que se passe-t-il quand les gens lisent cet email ? 

Je vais te dire ce qui se passe : c’est la folie.

Ceux qui aiment le trading pur et dur n’aiment pas ce qu’ils lisent – et ils n’achètent pas (et c’est tant mieux, car ce ne sont pas les clients qu’on veut).

Mais les autres sont comme des fous. 

  • Ceux qui cherchaient un type d’investissement sécurisé…
  • Ceux qui préfèrent investir sans trading, sans passer des journées devant l’ordinateur à déchiffrer des courbes compliquées …
  • Ceux qui ne se reconnaissent pas dans tous les discours qu’on pouvait leur faire – et qui LÀ tombent sur un truc qui leur correspond …

Ceux-là sont comme des fous.

Et ils suivent mon client…

Sont à fond derrière lui… 

Et finissent, pour la plupart, par acheter sa formation – proposée à la fin de l’email.

Antoine BM fait ça super bien dans son email « Ça me rend dingue ».

Il commence son email en te disant qu’il en a marre de ces marketeurs qui ne jurent que par les systèmes et les tunnels de vente avant d’apprendre à créer du bon contenu…

Qu’il pense qu’on devrait tous revenir à la base et qu’on se concentre sur créer du bon contenu …

Et il finit en te demandant si ça te tente d’apprendre à créer ce genre de contenu authentique, qui inspire les autres, tout en te présentant sa dernière formation sur le sujet:

À ton avis : ça vend ou pas ? (Indice: énormément)

Au final, la vente, ce n’est pas si compliqué

Ce qu’il faut, c’est comprendre comment la personne pense réellement lorsqu’elle lit ta séquence mail.

Pas juste envoyer quelques emails comme ça au hasard où on envoie trop de valeur ou on y parle trop de son produit.

Mais plutôt en calibrant une belle séquence email bien faite…

Qui envoie les bons emails au bon moment…

Et qui amène petit à petit le prospect à désirer de plus en plus le produit – jusqu’à ce qu’il l’achète – et sans jamais forcer quoi que ce soit.

C’est la puissance de la séquence mail que j’utilise depuis plus de 3 ans désormais.

Et c’est celle que je viens de te présenter dans cet article.

MAINTENANT …

Je t’ai dis au début que cette séquence contenait 7 emails.

Je t’en ai montré trois.

Cet article est déjà assez long, donc si tu veux avoir les 4 autres emails …

Il te suffit de t’abonner à « mon compte auteur » en cliquant sur le bouton vert juste en bas (à la fin de l’article).

Tu seras alors automatiquement inscrit(e) à ma liste d’emails privés – où tu recevras un email par jour.

Les lecteurs qui sont inscrits à cette liste sont privilégiés, car ils reçoivent chaque jour un conseil concret sur la vente – et sur comment exploser les résultats de leur business.

Je parle aussi souvent de la fameuse séquence email que je viens de te présenter – mais cette fois de manière complète.

Donc, si tu veux rejoindre les autres lecteurs pour avoir un conseil par jour (et pour découvrir les 4 autres emails puissants de cette séquence mail) …

C’est maintenant ou jamais.

Pour ça, il te suffit de cliquer sur le bouton vert ci-dessous.

Le prochain email part demain à 08h50. Fais vite : peut-être que c’est dans celui-ci que je parlerai des 4 autres emails 😉

– Théo

QUI EST Théo Rossi?

Eh bien je vais y répondre moi-même, sans faire genre que quelqu'un d'autre parle à ma place. Je suis copywriter professionnel depuis 3 ans. Depuis 3 ans, j'ai augmenté les ventes de clients dans des dizaines de thématiques différents, en rédigeant une centaine de page de vente, et plus d'un milliers d'emails. Aujourd'hui, j'apprends aux blogueurs et web-entrepreneurs comme TOI à augmenter LEURS propres ventes. Où ça ? Dans ma liste d'emails privée "Les Coulisses". Tous les matins. À 08h50. À demain, - Théo

Abonnez-vous à Théo

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE