LES BUNKERS

Le guide ultime des micros de podcasts!

Lancer ton propre podcast est une façon trĂšs efficace de rejoindre ton audience. C’est un outil de communication qui peut te permettre de connecter avec les gens d’une façon plus personnelle qu’avec un blogue, mais moins intimidante qu’avec la vidĂ©o. C’est une façon de parler au creux de l’oreille de ta communautĂ©, faire valoir ta marque, ton offre et te diffĂ©rencier dans ton domaine.

Le hic, c’est que dans un podcast, c’est ta voix qui est ton principal outil de communication, alors c’est vraiment important de la mettre en valeur le mieux possible! Si tu lances un podcast et que ton audio sonne comme si tu parlais dans un tuba au fin fond du grand canyon, tu signes son arrĂȘt de mort dĂšs le premier Ă©pisode, peu importe si ce que tu as Ă  dire est rĂ©volutionnaire. Tes auditeurs vont t’écouter trente secondes, grimacer, changer de podcast et oublier que tu existes sans mĂȘme avoir donnĂ© une chance Ă  ton contenu et sans aucun remords.

Hors de question, donc, de t’enregistrer avec le micro de ton tĂ©lĂ©phone, de ta webcam, ou de tes Ă©couteurs.

Tu as sĂ»rement remarquĂ© qu’il y a ÉNORMÉMENT de choix cĂŽtĂ© matĂ©riel et que ça peut devenir assez complexe de savoir quel Ă©quipement acheter et quelles sont les alternatives.

Malheureusement, on a l’impression qu’on a besoin d’un studio emmitouflĂ© de panneaux acoustiques avec 10 000 $ d’équipement pour que ça vaille la peine de se lancer. Sans parler des logiciels de montage audio et de la logistique pour mettre ça en ligne.

C’était le cas Ă  une Ă©poque, mais c’est trĂšs loin de la rĂ©alitĂ© d’aujourd’hui!

Bien sĂ»r, l’équipement peut devenir assez dispendieux assez rapidement si on veut s’équiper professionnellement et jouer dans les leagues majeurs, mais tu n’as pas besoin de te ruiner pour te lancer, loin de lĂ ! Tout le matĂ©riel dont tu peux avoir besoin pour commencer est facilement accessible et il y a des options pour toutes les bourses.

Par contre, il faut se mĂ©fier: ce n’est pas parce que le prix se ressemble d’un micro Ă  l’autre que la qualitĂ© se ressemble, et ce n’est pas parce qu’un item est plus dispendieux qu’un autre qu’il est forcĂ©ment meilleur. Qui dit beaucoup de choix dit beaucoup de risques d’acheter le mauvais Ă©quipement.

Alors pour t’éviter que le cĂŽtĂ© technique signe l’arrĂȘt de mort de ton podcast, voici notre guide de magasinage de micros suivi de nos recommandations selon ton budget et tes besoins.

💡Pour encore plus de trucs et d’astuces, consulte notre formation complùte sur le podcasting!

Qu’est-ce qui fait la qualitĂ© d’un micro? Qu’est-ce qu’il faut savoir avant de choisir?

Avant tout, tu dois savoir que mĂȘme si tous les micros ont un peu la mĂȘme tronche, il peut y avoir une ÉNORME diffĂ©rence de performance de l’un Ă  l’autre et ils ne fonctionnent pas tous de la mĂȘme façon.

On va se concentrer sur trois caractéristiques principales à regarder avant de choisir son micro.

D’abord, il y a le mode de connexion: on a le choix entre USB ou XLR.

Ensuite, il y a le type de transducteur, soit dynamique ou condensé.

Il y a aussi le motif de captation qui dĂ©termine la façon dont le son est captĂ© selon l’endroit oĂč se trouve la source du son.

Avant d’entrer dans les recommandations, on va voir rapidement ce que ça signifie tout ça pour savoir de quoi il est question quand on compare les caractĂ©ristiques des diffĂ©rents micros.

Pour un podcast, c’est mieux un micro USB ou XLR?

La premiùre chose à regarder avant de choisir son micro, c’est le type de connecteur, soit USB ou XLR.

XLR est le diminutif de “External Line Return”. C’est un type de connecteur Ă©lectrique qui a gĂ©nĂ©ralement un embout rond de 3 Ă  7 pins, mais pour l’audio c’est gĂ©nĂ©ralement 3 (positif, nĂ©gatif, ground).

Pour ce qui est des micros Ă  branchement USB, personne ne devrait ĂȘtre trop dĂ©paysĂ©, il s’agit simplement de relier le micro Ă  un ordinateur avec un fil USB, rien de bien sorcier.

Au niveau de l’utilisation, la principale diffĂ©rence est que les micros XLR ont un connecteur analogue.

💡 Puisque les signaux numĂ©riques (la traduction francophone de « digital ») sont essentiellement des courbes analogues encodĂ©es en bits Ă  un taux de rafraĂźchissement fixe (kilohertz), ils ont nĂ©cessairement une moins bonne dĂ©finition. (Comme tu peux voir sur le graphique ci-dessus.)

Puisque le micro envoi un signal analogue, l’ordinateur a besoin d’une interface pour encoder le signal et le transformer en bits. Le micro doit donc ĂȘtre branchĂ©s dans une interface audio, contrairement aux micros connectĂ©s par un cĂąble USB qui peuvent ĂȘtre branchĂ©s directement Ă  l’ordinateur sans intermĂ©diaire.

Les XLR sont donc un tout petit peu plus complexes à utiliser et nécessitent du matériel supplémentaire, mais sont généralement considérés comme étant plus professionnels et transmettent un son de meilleure qualité.

Attention, ça ne veut pas dire que tu devrais tout de suite Ă©liminer les micros USB de ta liste! Les deux ont des avantages et des inconvĂ©nients et conviennent Ă  diffĂ©rents besoins. HĂ© puis, peu importe qu’on choisisse XLR ou USB, il y a des gammes et diffĂ©rentes qualitĂ©s. Il peut y avoir des micros USB de haute qualitĂ© qui sonnent vraiment mieux que des micros XLR bas de gamme.

Alors, maintenant qu’on sait la diffĂ©rence technique entre les deux, qu’est-ce ça change exactement? Quels sont les avantages, inconvĂ©nients, et dans quelles circonstances est-ce qu’on devrait les utiliser?

Quels sont les avantages et inconvénients des micros XLR?

Si tu veux vraiment produire un podcast avec une qualitĂ© de son professionnelle et miser sur le contenu audio dans ton entreprise, tu serais mieux d’y aller tout de suite avec un micro XLR, mĂȘme si tu n’as pas un gros budget.

Oui, initialement tu vas avoir besoin d’un peu plus de matĂ©riel et il va y avoir une petite courbe d’apprentissage, mais la beautĂ© de la chose c’est que tu vas pouvoir amĂ©liorer ton setup Ă  ta guise au fil du temps et selon tes moyens. Tu vas pouvoir utiliser diffĂ©rents micros avec la mĂȘme console, amĂ©liorer ta console et utiliser le mĂȘme micro, bref, toutes les composantes que tu vas acquĂ©rir par la suite vont ĂȘtre compatibles, tu n’auras jamais Ă  “repartir de zĂ©ro” avec ton matĂ©riel.

Si on compare deux micros de mĂȘme gamme avec les mĂȘmes caractĂ©ristiques, la qualitĂ© sonore est gĂ©nĂ©ralement meilleure avec un micro XLR. Je te suggĂšre de regarder cette vidĂ©o YouTube qui compare le Rode Procaster(XLR) et le Rode Podcaster (USB), tu vas tout de suite comprendre ce que je veux dire!

En résumé, voici les points positifs:

  • Meilleure qualitĂ© de son gĂ©nĂ©rale.
  • Standard de l’industrie et compatible avec diffĂ©rentes composantes externes pour une meilleure flexibilitĂ©.
  • PossibilitĂ© de connecter plus d’un micro XLR Ă  la fois dans une console.

Voici les points négatifs:

  • Demande plus de connaissances techniques.
  • NĂ©cessite d’investir dans du matĂ©riel supplĂ©mentaire pour ĂȘtre utilisĂ©.

Quels sont les avantages et inconvénient des micros USB?

Si tu veux crĂ©er du contenu audio de bonne qualitĂ© facilement, rapidement, que tu ne veux pas avoir Ă  dealer avec une interface audio et les diffĂ©rents rĂ©glages du micro, tu serais mieux d’investir dans un bon micro USB.

Un des avantages de ces micros est qu’ils sont souvent plus abordables, en plus de ne pas avoir besoin d’interface audio pour ĂȘtre utilisĂ©s. Par contre, il y a des microphones USB de qualitĂ© exĂ©crable, alors ne prend surtout pas le premier qui te tape dans l’oeil. Si tu y vas avec USB, ça vaut la peine d’investir dans un micro de bonne qualitĂ© dĂšs le dĂ©but.

Étant donnĂ© qu’on n’a qu’à les brancher dans un ordinateur pour commencer Ă  enregistrer (certains sont mĂȘme compatibles avec les smartphones), ce sont les micros parfaits si tu veux pouvoir faire tes enregistrements audio n’importe oĂč sans te casser la noix: si tu voyages beaucoup et que tu veux enregistrer Ă  partir d’un Airbnb, si tu fais des entrevues sur la route, etc.

Si tu n’es pas particuliĂšrement Ă  l’aise avec le cĂŽtĂ© technique et que tu ne veux pas apprendre Ă  utiliser une console audio, c’est aussi la meilleure option, la courbe d’apprentissage est quasi-inexistante.

En résumé, voici les cÎtés positifs:

  • Ne nĂ©cessite pas de matĂ©riel supplĂ©mentaire pour ĂȘtre utilisĂ©, donc Ă©conomie d’argent et d’espace.
  • facile Ă  utiliser, pas de courbe d’apprentissage.
  • Portatif et facile Ă  utiliser Ă  tout moment, Ă  n’importe quel endroit.

Voici les cÎtés négatifs:

  • Son moins complet que les micros comparables XLR.
  • Impossible d’enregistrer plus d’un micro Ă  la fois, tout le monde doit parler dans le mĂȘme micro si on a un podcast avec invitĂ©s.
  • Moins de flexibilitĂ©, nos options sont limitĂ©es Ă  celles du micro.

Pour un podcast, c’est mieux un micro “Dynamique” ou à “condensateur”?

Quand on parle d’un micro, les termes “dynamique” et “à condensateur” font rĂ©fĂ©rence Ă  la conception du micro et Ă  la façon dont il fonctionne.

On n’entrera pas dans les dĂ©tails de conception, mais tu dois savoir que, gĂ©nĂ©ralement:

  1. Les micros dynamiques sont plus rĂ©sistants Ă  la chaleur, l’humiditĂ©, et peuvent enregistrer des niveaux de son plus Ă©levĂ©s sans distortionner.
  2. Les micros à condensateur captent le son de façon plus nette et détaillée et ont une trÚs bonne réponse dans les hautes comme les basses fréquences.
  3. Les micros dynamiques sont gĂ©nĂ©ralement plus performants pour rejeter les bruits ambiants indĂ©sirables, tandis que ceux Ă  condensateur vont enregistrer le son de la mouche qui vole et se tape contre la fenĂȘtre Ă  trois pieds de toi (j’exagĂšre Ă  peine).

Évidemment, ce sont des gĂ©nĂ©ralisations. Chaque micro est conçu pour ĂȘtre utilisĂ© dans certains contextes et il faut garder ça en tĂȘte et ne pas se limiter Ă  “dynamique vs condensateur”. Ceci Ă©tant dit, dans la majoritĂ© des cas, les recommandations suivantes vont pouvoir s’appliquer.

Dans quelles circonstances utiliser un micro dynamique?

Étant donnĂ© qu’ils captent souvent les sons avec un peu moins de prĂ©cision, mais peuvent supporter de grandes variations dans le niveau de bruit, c’est parfait pour les performances ou Ă©vĂ©nements en direct oĂč on ne veut pas entendre les bruits provenant de l’audience.

Dans le contexte d’un podcast, si ton invitĂ© a le fou rire facile ou se met Ă  improviser un solo de trompette, ton son ne devrait pas distortionner. Il risque d’ĂȘtre moins riche et en nuances qu’avec un micro Ă  condensateur, mais ça importe peu dans ce cas-ci.

C’est aussi le type de micro idĂ©al pour enregistrer la voix dans un environnement qui n’est pas isolĂ© professionnellement (ex. si tu enregistres Ă  partir de ton salon) ou non contrĂŽlĂ© comme Ă  l’extĂ©rieur, pendant un Ă©vĂ©nement, etc.

Dans quelles circonstances utiliser un micro Ă  condensateur?

C’est dans un environnement isolĂ© oĂč le bruit est contrĂŽlĂ© comme dans un studio d’enregistrement oĂč le micro est installĂ© de façon permanente que les micros Ă  condensateur offrent leurs meilleures performances.

Ils captent tous les sons et nuances, mĂȘme les sons trĂšs faibles, donc ils captent aussi les bruits ambiants, d’oĂč la nĂ©cessitĂ© d’enregistrer dans une piĂšce insonorisĂ©e et qui ne cause pas d’écho.

Dans les bonnes conditions, les enregistrements des micros Ă  condensateur auront un son riche et enveloppant.

Quel est le type de micro recommandé pour enregistrer un podcast?

RĂ©ponse: ça dĂ©pend. đŸ€·â€â™‚ïž

Les deux types de micros peuvent enregistrer le son de ton podcast de façon trĂšs claire, nette et contrĂŽlĂ©e. MĂȘme si, en gĂ©nĂ©ral, les micros Ă  condensateur enregistrent un son d’une grande qualitĂ© avec plus de nuances, certains micros dynamiques sont si performants qu’ils n’ont absolument rien Ă  leur envier.

Aussi, il ne faut pas perdre de vue qu’on n’a pas forcĂ©ment besoin d’autant de nuances sonores dans une entrevue parlĂ©e que, par exemple, dans un enregistrement musical.

Si tu enregistres en plein air ou que tu fais des entrevues de type “vox-pop” oĂč tu n’as aucun contrĂŽle sur les bruits ambiants et que ton micro va ĂȘtre transportĂ© Ă  gauche et Ă  droite, tu serais peut-ĂȘtre mieux avec un micro dynamique. MĂȘme principe si tu enregistres Ă  partir d’un endroit mal insonorisĂ©.

Si tu enregistres en studio et que tu veux avoir la meilleure qualité de son possible, tu peux regarder du cÎté des micros à condensateur ou des micros dynamiques haut de gamme.

La directivitĂ© du microphone: qu’est-ce qui est le mieux pour un micro de podcast?

Il existe plusieurs termes pour ça: le motif de captation, le diagramme polaire, la directivitĂ©, mais dans tous les cas ça rĂ©fĂšre Ă  la mĂȘme chose.

Il s’agit simplement de quelle direction doit provenir le son pour qu’il soit enregistrĂ© de façon optimale.

Il existe plusieurs motifs: cardioid, supercardioid, hypercardioid, wide cardioid, stéréo, bidirectionnel, omnidirectionnel, figure huit


On va voir trois catĂ©gories de motifs qu’on va rencontrer dans notre recherche de micros:

  • Omnidirectionnel (Omni = tout)
  • Bidirectionnel (Bi = deux)
  • Unidirectionnel (Uni = un)

Les diffĂ©rents diagrammes polaires ont des symboles qui vont souvent ĂȘtre imprimĂ©s sur la boite ou directement sur le micro. Porte donc une attention particuliĂšre Ă  ceux-ci:

Petite mise en garde: ce n’est pas parce qu’il est Ă©crit qu’un micro est cardioid qu’il va “toujours” ĂȘtre cardioid. Je m’explique: le motif peut changer selon la frĂ©quence du son (aigus vs graves).

Par exemple, disons qu’on enregistre un texte lu par Morgan Freeman, suivi d’une symphonie de chihuahuas. Un micro de grande qualitĂ© va garder une constance dans son motif de captation dans les deux cas. Un micro plus “cheap” va ĂȘtre cardioid Ă  une certaine frĂ©quence mais pourrait se retrouver plus prĂšs d’un omnidirectionel Ă  une frĂ©quence trĂšs Ă©levĂ©e.

Quand utiliser un micro omnidirectionnel?

Ce motif de captation est trĂšs simple Ă  comprendre: il capte de toutes les directions avec la mĂȘme sensibilitĂ© d’un cĂŽtĂ© comme de l’autre. Ça veut dire qu’on peut parler devant, derriĂšre, sur le cĂŽtĂ©, et le son captĂ© va ĂȘtre aussi clair et net.

Ce serait le motif idĂ©al, par exemple, si on voulait enregistrer une conversation entre plusieurs personnes autour d’une table ronde dans une piĂšce bien insonorisĂ©e, parce que ça va aussi capter tous les Ă©chos.

Quand utiliser un micro bidirectionnel

Le motif de captation bidirectionnel, plus spĂ©cifiquement “Figure 8” (Ă  cause de la forme de son motif), capte le son des deux cĂŽtĂ©s opposĂ©s du micro – devant et derriĂšre – et ne capte pas sur les cĂŽtĂ©s.

Le son est captĂ© avec la mĂȘme sensibilitĂ© et nettetĂ© des deux cĂŽtĂ©s, c’est donc parfait pour une entrevue de podcast face Ă  face. En contrepartie, la pression supplĂ©mentaire du son sur le diaphragme de ces micros fait en sorte qu’ils sont plus sensibles aux “pop” vocaux.

Quand utiliser un micro unidirectionnel

Un micro unidirectionnel va capter le son Ă  partir d’un seul endroit, il faut donc s’assurer qu’on parle au bon endroit, car plus on s’éloigne de la zone de captation, plus le son sera faible.

C’est le motif de captation de prĂ©dilection pour enregistrer un podcast, dans un studio d’enregistrement vocal (narration, vocaliste, etc.) ou bien dans une salle d’entrevues oĂč chaque personne parle dans son propre micro.

Étant donnĂ© que le son est captĂ© Ă  partir d’une seule direction, cette option nous permet d’avoir moins de rĂ©verbĂ©ration et de bruits ambiants que les autres motifs de captation.

Dans cette catégorie on retrouve principalement les micros cardioid (le plus commun), supercardioid et hypercardioid. La principale différence entre les motifs unidirectionnels est la sensibilité du micro alentour de la zone de captation.

Les meilleurs micros de podcast selon ton budget et tes besoins

Bon! Maintenant qu’on connait un peu plus les diffĂ©rents types de micros et leurs caractĂ©ristiques, on peut commencer Ă  magasiner.

Je vais donc te suggérer 6 micros différents qui sont parfaits pour enregistrer un podcast, classées en trois catégories:

  1. Options petit budget (moins de 200$)
  2. Professionnel mais abordable (200$ – 500$)
  3. Les micros légendaires (500$ et +)

Les meilleurs micros de podcast abordables Ă  moins de 200$

Rode Podmic

  • Prix: 129$
  • Type de connecteur: XLR
  • Transducteur: dynamique
  • Motif de captation: cardioĂŻde

Le Rode Podmic est un micro qui surprend. Il ne faut pas se laisser berner par sa petite taille et son prix d’entrĂ©e de gamme, il peut facilement compĂ©titionner des micros qui valent le double du prix et plus!

Il ne mesure que 12 cm de longueur et moins de 6 cm de diamĂštre. Cute! Mais sa conception est trĂšs loin d’ĂȘtre cheap. En fait, il a Ă©tĂ© conçu comme un tank: son assemblage de laiton massif, de grille en acier inoxydable et sa finition de cĂ©ramique noir mat en font un poids lourd de 937 grammes (environ 2 lbs). Il est conçu pour durer et endurer tout en se faisant discret.

Pour vraiment tailler sa place dans ce marchĂ©, le Rode Podmic est dotĂ© d’une connexion XLR qui le rend compatible avec les consoles d’enregistrement professionnelles. Par contre, ça veut aussi dire qu’il ne peut pas ĂȘtre directement branchĂ© par USB dans un ordinateur et qu’il faut donc se doter d’une console (et apprendre Ă  s’en servir) pour pouvoir utiliser ce micro. C’est important Ă  considĂ©rer dans son budget: le micro en tant que tel est Ă  mois de 200$, mais ce matĂ©riel supplĂ©mentaire reprĂ©sente des frais supplĂ©mentaires.

Puisque les micros d’entrĂ©e de gamme sont souvent utilisĂ©s dans des piĂšces qui ne sont pas insonorisĂ©es oĂč on n’a pas forcĂ©ment le contrĂŽle sur les bruits ambiants (systĂšme de ventilation, bruits provenant de l’extĂ©rieur, etc.) c’est important que le micro ne soit pas trop sensible Ă  ces sons indĂ©sirables. Si, par exemple, tu enregistres dans le salon de ton appartement Ă  deux pas de l’autoroute, ou que le chien de ton voisin passe ses journĂ©es Ă  japper
 Ça te prend un micro qui rejette ces bruits et qui est constant dans sa directionnalitĂ©. Heureusement, le Podmic performe excessivement bien dans ce genre de situation sans avoir Ă  faire de rĂ©glages supplĂ©mentaires avec un mixer audio ou tenter de corriger ça en post.

Ce micro comprend aussi un filtre Ă  pop interne qui fait un travail dĂ©cent pour filtrer la majoritĂ© de ces sons “explosifs”. Selon notre proximitĂ© au micro (surtout Ă  moins de 6 pouces) et notre façon de s’exprimer, un filtre externe peut quand mĂȘme ĂȘtre bĂ©nĂ©fique, mais on peut facilement le rajouter en cours de route au besoin.

CĂŽtĂ© rendu du son, c’est un micro qui est balancĂ© et optimisĂ© pour les enregistrements vocaux. L’effet de proximitĂ©, cet espĂšce de ton chaleureux qui donne Ă  la voix un petit cĂŽtĂ© suave, est trĂšs prĂ©sent, particuliĂšrement si on se rapproche Ă  quelques pouces du micro. Par contre, les basses diminuent rapidement dĂšs qu’on s’éloigne et le son perd vite en richesse. MalgrĂ© tout, il va quand mĂȘme “bien” enregistrer Ă  une bonne distance, mais l’idĂ©al est de ne pas s’éloigner plus d’un pied.

Son diagramme polaire (motif de captation) est cardioĂŻde et si on parle en Ă©tant “dĂ©centrĂ©â€ lĂ©gĂšrement, par exemple si notre invitĂ© ne peut s’empĂȘcher de gesticuler en parlant, le son ne sera pas trop affectĂ©. Par contre, dĂšs qu’on sort de l’axe captĂ©, le son perd dramatiquement en intensitĂ©. L’avantage, c’est que le rayon de 180 degrĂ©s derriĂšre le micro rejette trĂšs bien le son, ce qui fait en sorte qu’on peut avoir plusieurs invitĂ©s avec leur propre micro et que chacun des enregistrements vocaux sera clair et bien sĂ©parĂ© des autres.

Comme la majoritĂ© des micros dynamiques, le Podmic est gourmand en gain, il faut donc l’utiliser avec un cloudlifter ou une interface audio/mixer qui nous permet d’amplifier le volume du signal.

Aussi, le Podmic est montĂ© sur un support pivotant et a un antichoc intĂ©grĂ©, ce qui fait en sorte qu’on n’a pas besoin d’avoir un support antichoc supplĂ©mentaire.

Dernier truc Ă  noter qui n’influence pas le son mais qui est Ă  considĂ©rer dans le budget: ce micro est vendu sans pied ou support, il faut donc se les procurer sĂ©parĂ©ment. Et crois-moi, au poids de ce micro, tu ne veux pas prendre le bras le plus cheap!

Au final, on peut affirmer que le Podmic offre le meilleur rapport qualitĂ©/prix dans la catĂ©gorie petit budget. Il est un peu plus complexe Ă  utiliser qu’un micro USB comme le Blue YĂ©ti, mais il performe si bien qu’on obtient un son clair et riche sans avoir Ă  faire d’ajustements. C’est un excellent choix si tu n’as pas un gros montant Ă  investir pour commencer, mais que tu veux quand mĂȘme t’équiper avec du matĂ©riel professionnel et une installation que tu pourras amĂ©liorer au fil du temps.

BLUE YETI

  • Prix: 179,99$
  • Type de connecteur: USB
  • Transducteur: condensateur
  • Motif de captation: cardioĂŻde, stĂ©rĂ©o, omnidirectionnel, bidirectionnel

Dans la catĂ©gorie “beau, bon, pas trop cher”, le Blue Yeti est un favori depuis des annĂ©es. Il a Ă©tĂ© lancĂ© en 2009 et s’est positionnĂ© rapidement en tant qu’alternative USB aux microphones Ă  connecteur XLR. À ce moment, il faut dire qu’il n’y avait pas beaucoup de choix satisfaisants dans cette catĂ©gorie et que l’idĂ©e qu’un micro USB puisse prĂ©tendre Ă  un usage professionnel Ă©tait presque comique.

MalgrĂ© tout, les performances de ce micro n’ont pas déçu ses adeptes et il a pavĂ© le chemin vers cette niche d’entrĂ©e de gamme destinĂ©e aux podcasteurs, streamers, vlogueurs et crĂ©ateurs de contenu audio en tous genres. Il a contribuĂ© Ă  rendre l’enregistrement professionnel simple, agrĂ©able et accessible Ă  tous.

Au premier coup d’oeil, c’est un micro qui se dĂ©marque par son look rĂ©tro des annĂ©es 50 (inspirĂ© du fameux RCA 77-DX) ce qui en fait un micro trĂšs “instagrammable”. DressĂ© sur son pied d’origine, il dĂ©passe les 11 pouces de hauteur et sa construction est trĂšs robuste et de bonne qualitĂ©. Il ne se contente pas de se fondre dans le dĂ©cor, il s’impose, attire le regard et sĂ©duit rapidement.

Cool. Mais quelles sont ses fonctionnalitĂ©s, et surtout, est-ce qu’il performe bien?

D’abord, il faut mentionner que le Blue Yeti ne prĂ©tend en aucun cas rivaliser avec les microphones haut de gamme. Ceci Ă©tant dit, la qualitĂ© de son remarquable convient parfaitement aux usages de son public cible et il s’agit de l’un des microphones USB les plus polyvalents qui existent.

Il rassemble plusieurs options dans un seul et mĂȘme micro, ce qui le diffĂ©rencie nettement de ses compĂ©titeurs:

  • Il nous permet de rĂ©gler le “gain” grĂące Ă  une petite molette derriĂšre
  • Il comprend une prise pour brancher nos Ă©couteurs directement dans le micro pour une Ă©coute sans latence
  • Une roulette sur le devant nous permet de rĂ©gler le volume d’écoute
  • Un bouton “muet” sur le devant nous permet d’activer et dĂ©sactiver le mode sourdine
  • Une molette Ă  l’arriĂšre nous permet de rĂ©gler la directivitĂ© sur cardioĂŻde, stĂ©rĂ©o, omnidirectionnel ou bidirectionnel

Ça en fait des options!

MalgrĂ© tout, il demeure excessivement simple Ă  utiliser. Sa connexion USB Ă©limine le besoin d’avoir une interface audio: il ne suffit que de le relier Ă  un ordinateur avec le fil USB et il sera reconnu en quelques secondes en tant que pĂ©riphĂ©rique d’enregistrement audio. On n’a pas besoin d’installer de logiciel ou de pilote supplĂ©mentaire. Le pied du micro est inclus dans la boĂźte, donc on n’a pas besoin non plus de le fixer Ă  un boom arm (mais on peut, si on veut). La prise en main est donc littĂ©ralement d’à peu prĂšs 30 secondes!

CĂŽtĂ© qualitĂ© audio, le Blue Yeti capture un son trĂšs net et dĂ©taillĂ©. Par contre, il faut vraiment s’approcher du micro de trĂšs prĂšs pour capturer toute sa richesse.

As-tu dĂ©jĂ  entendu l’expression “on a les qualitĂ©s de nos dĂ©fauts”? HĂ© bien, c’est dĂ©finitivement le cas pour le Blue Yeti au niveau de la sensibilitĂ© (et c’est souvent le cas avec les micros Ă  condensateur). C’est vraiment super quand vient le moment d’enregistrer une entrevue Ă  plusieurs invitĂ©s ou une table ronde si on n’a qu’un seul micro, mais si tout ce qu’on veut faire est s’enregistrer soi-mĂȘme, le micro est tellement sensible qu’il va capter chaque petit bruit. Si ton estomac grogne trop fort, ça risque d’ĂȘtre le bruit de fond de ton podcast (j’exagĂšre Ă  peine). C’est aussi un micro assez sensible aux “pop”, donc un filtre Ă  pop externe est recommandĂ©.

L’idĂ©al pour contrer tout ça est de monter le micro sur un support antichoc avec un bras pivotant, de lui ajouter un filtre Ă  pop et de l’utiliser dans une piĂšce la mieux insonorisĂ©e possible.

Au final, on peut affirmer que le Blue YĂ©ti offre la plus grande polyvalence dans la catĂ©gorie petit budget, tout en demeurant trĂšs simple et agrĂ©able Ă  utiliser, et la qualitĂ© de son est plus que satisfaisante. C’est le micro idĂ©al pour quelqu’un qui veut un maximum d’options avec un minimum d’investissement sans avoir Ă  se casser la tĂȘte avec le cĂŽtĂ© technique.

Les meilleurs micros de podcast professionnels de 200$ Ă  500$.

RODE PROCASTER

  • Prix: 299$
  • Type de connecteur: XLR
  • Transducteur: dynamique
  • Motif de captation: cardioĂŻde

Le Rode Procaster est le grand frĂšre du Rode Podmic et on reconnaĂźt dĂ©finitivement l’air de famille.

Physiquement, ils se ressemblent beaucoup, Ă  la diffĂ©rence que le Procaster est plus mince et Ă©lancĂ© et n’a pas le support pivotant du Podmic. Ils sont tous les deux trĂšs robustes, ont un filtre Ă  “pop” et un “shock mount” internes, mais l’absence du support pivotant nous permet de monter facilement le Procaster sur un “shock mount” externe reliĂ© Ă  un bras pivotant.

CĂŽtĂ© son, on a l’impression que l’un est l’évolution de l’autre: il est “semblable”, mais mieux en tous points. Pour avoir un aperçu plus concret, vous pouvez visionner cette comparaison des deux microphones:

Same same, but different.

Si on rĂ©sume, ils sont tous les deux conçus pour les enregistrements vocaux avec un motif polaire cardioĂŻde, ils ont une sensibilitĂ© semblable, mais le Procaster capte mieux les basses frĂ©quences, est plus “smooth” dans les moyennes frĂ©quences et n’a pas de “pic” dans les hautes frĂ©quences. Il est donc plus flatteur pour tous les types de voix et plus versatile.

Par contre, certains vont trouver que les basses sont un petit peu trop prĂ©sentes. Dans ce cas, un simple filtre “low cut” suffit Ă  rĂ©gler cet inconvĂ©nient mineur et satisfaire les plus critiques.

Ce micro nĂ©cessite aussi que le son soit “boostĂ©â€ un peu en “gain”, ce qui n’est pas un problĂšme en soi, mais nĂ©cessite de l’équipement supplĂ©mentaire.

Il performe excessivement bien pour rejeter les bruits ambiants, mais il ne fait pas de miracles: il faut quand mĂȘme insonoriser la piĂšce le mieux possible si on n’enregistre pas dans un studio pour avoir un meilleur rĂ©sultat.

Le Rode Procaster est aussi souvent comparé au Shure SM7B, une référence dans le domaine du podcasting professionnel (on va en reparler dans la catégorie des micros à 500$ et plus).

La diffĂ©rence de prix est assez marquĂ©e, 300$ pour le Procaster contre 520$ pour le Shure SM7B
 C’est quand mĂȘme une diffĂ©rence de 220$!

La majoritĂ© des tests qui comparent ces deux micros arrivent Ă  une conclusion: les deux offrent une qualitĂ© de son trĂšs riche et nette et le choix revient aux prĂ©fĂ©rences personnelles plutĂŽt qu’à la qualitĂ© sonore.

Voici ce qui ressort des tests comparatifs:

  • Le Shure a un son plus naturel tandis que le Procaster a plus de prĂ©sence dans les basses.
  • Le Shure offre un rendu plus radiophonique.
  • Le Procaster est un tantinet plus sensible aux “pop” que le Shure SM7B (mais c’est un problĂšme trĂšs facilement rĂ©glĂ© avec un filtre Ă  pop externe, rien qui justifie la diffĂ©rence de prix).
  • Le Shure a besoin de plus de gain que le Rode Procaster pour en arriver au mĂȘme volume.

Mais honnĂȘtement, le rendu du son est trĂšs similaire en qualitĂ©, et personnellement je prĂ©fĂšre le rĂ©sultat du ProCaster. C’est d’ailleurs les micros qu’on utilise dans les studios d’enregistrement de podcasts des Bunkers qui sont disponibles Ă  la location!

Je t’invite Ă  Ă©couter cette vidĂ©o de comparaison pour te faire une idĂ©e:

Bref, si le Podmic avait le meilleur rapport qualitĂ©/prix dans la catĂ©gorie d’entrĂ©e de gamme Ă  petit budget, celui-ci est dĂ©finitivement le meilleur rapport qualitĂ©/prix dans la catĂ©gorie des microphones professionnels abordables.

Quelle est la différence entre le Podcaster VS le Procaster?

Jusqu’à prĂ©sent, on n’a pas vraiment parlĂ© du Rode Podcaster pour une simple et bonne raison: pas parce que ce n’est pas un bon micro, au contraire, mais seulement parce que le Procaster sonne mieux, tout simplement.

C’est pratiquement le mĂȘme micro, les specs sont trĂšs similaires, mais l’un a une connexion XLR et l’autre USB. Un peu plus haut, dans le paragraphe qui explique la diffĂ©rence entre une connexion XLR et USB, j’ai mis une vidĂ©o qui compare justement ces deux micros, la revoici si tu as passĂ© tout droit:

Si tu tiens absolument Ă  avoir un micro USB, que tu ne veux rien savoir d’une console audio, que ta prioritĂ© est la qualitĂ© du son et que tu hĂ©sites entre le Blue Yeti et le Rode Podcaster, si tu as le budget pour ça, vas-y avec le Podcaster.

Il est aussi simple Ă  utiliser que le Blue YĂ©ti mais Ă©limine plus efficacement les bruits ambiants, est moins sensible aux “pop” grĂące au filtre Ă  pop intĂ©grĂ© et peut supporter des niveaux de son plus Ă©levĂ©s avant de “cliper”. Le son est mieux balancĂ© et plus flatteur, mĂȘme sans aucune retouche en postproduction. Le Blue YĂ©ti sonne quand mĂȘme trĂšs bien et sa polyvalence est impressionnante, mais au niveau sonore, le Rode Podcaster sonne tout simplement mieux.

SHURE MV7

  • Prix: 319$
  • Type de connecteur: XLR et USB
  • Transducteur: dynamique
  • Motif de captation: cardioĂŻde

Si le Rode Podmic est le petit frĂšre du Rode Procaster, alors le Shure MV7 est le petit frĂšre du Shure SM7B.

Il a Ă©tĂ© lancĂ© en 2020 pour offrir aux podcasteurs et streamers l’alternative d’un micro avec la flexibilitĂ© et la facilitĂ© d’utilisation d’un connecteur USB mais d’une meilleure qualitĂ© que le traditionnel Blue Yeti, le favori d’entrĂ©e de gamme, et Ă  un prix plus abordable que le SM7B.

Tout comme le YĂ©ti, le principal avantage du Shure MV7 est sa grande polyvalence.

Visuellement, on remarque tout de suite la ressemblance avec son frangin SM7B. La forme du corps mĂ©tallique et la finition sont trĂšs semblables, Ă  la diffĂ©rence que le MV7 est beaucoup plus court et dotĂ© du logo Shure bien en Ă©vidence. En s’approchant, on constate aussi qu’il se distingue par les options qui se retrouvent directement sur le micro:

  • Un bouton “sourdine”.
  • Un bouton pour sĂ©lectionner ce qu’on veut ajuster, soit le gain du micro ou le volume de sortie dans le casque d’écoute.
  • Un bouton slider pour faire l’ajustement.
  • Une prise XLR (en dessous).
  • Une prise micro-USB (en dessous).
  • Une prise pour Ă©couteurs (en dessous).

Le micro vient Ă©galement avec deux cĂąbles USB: un micro USB vers USB A, et un micro USB vers USB C. Il est Ă©galement Ă©quipĂ© du manchon qui filtre les “pop”, mais il n’y a pas de cĂąble XLR de fourni, ni de pied de micro. Il faudra donc se les procurer sĂ©parĂ©ment.

Le filtre en mousse est fourni et installĂ© sur le microphone d’origine. Par contre, la qualitĂ© de ce filtre laisse Ă  dĂ©sirer et selon la personne qui s’exprime et sa prononciation des “p”, un filtre externe ou un manchon de meilleure qualitĂ© peut Ă©liminer les « pop » restants. Le micro est montĂ© sur un support pivotant ajustable dotĂ© d’un adapteur compatible avec les trĂ©pieds et bras pivotants standards.

Le micro fait un trÚs bon travail pour éliminer les sons ambiants indésirables, mais capte beaucoup les échos dans une piÚce non insonorisée.

CĂŽtĂ© son, performances et fonctionnalitĂ©s, ce microphone se dĂ©marque par sa capacitĂ© Ă  enregistrer simultanĂ©ment avec le cĂąble XLR (avec une console audio/mixer/enregistreur) et le cĂąble USB (avec un ordinateur ou appareil mobile). Cette façon de faire nous permet d’avoir une sĂ©curitĂ© supplĂ©mentaire si on venait Ă  avoir un problĂšme technique avec l’une ou l’autre des mĂ©thodes d’enregistrement.

C’est aussi une trĂšs bonne façon de se lancer dans l’audio professionnel quand on dĂ©bute: on peut trĂšs bien commencer avec ce micro et le branchement USB pour se familiariser avec les contrĂŽles dans le logiciel, pour ensuite se doter d’une console audio et d’un cĂąble XLR. C’est un processus trĂšs intuitif et la courbe d’apprentissage est moins abrupte de cette façon.

Il faut absolument passer par l’application Shureplus Motiv pour que l’ordinateur reconnaisse le micro et accĂ©der Ă  tout son potentiel quand on est sur une connexion USB. L’app est disponible sur mobile (iOS et Android) et ordinateur (Mac et PC). Par contre, il faut garder en tĂȘte que les rĂ©glages accessibles dans l’application sont appliquĂ©s de façon numĂ©rique “par-dessus” le son captĂ© par le micro, contrairement aux rĂ©glages via XLR analogue qui va moduler le son “pendant” qu’il est captĂ©. Ça fait en sorte que mĂȘme si le son est trĂšs bon, il va ĂȘtre lĂ©gĂšrement diffĂ©rent selon le cĂąble utilisĂ©. Selon les tests qui ont Ă©tĂ© faits, le micro semble avoir une meilleure rĂ©ponse dans les basses frĂ©quences quand on passe par le fil XLR.

L’avantage du branchement USB, par contre, est qu’on peut utiliser le micro avec une tablette ou un smartphone grĂące au cĂąble Micro USB Ă  USB C. Les mĂ©thodes d’utilisation de ce microphone sont donc adaptĂ©es Ă  des scĂ©narios trĂšs vastes.

L’autre cĂŽtĂ© de la mĂ©daille est qu’on est dĂ©pendants Ă  cette application et qu’on ne peut pas prĂ©dire combien de temps on va pouvoir utiliser le micro efficacement par branchement USB. On n’est jamais Ă  l’abri d’une app dĂ©suĂšte qui nĂ©cessite des mises Ă  jour, de bogues, et on ne peut pas dire s’ils vont continuer de dĂ©velopper et supporter l’app dans 5, 10 ou 15 ans.

Le hic, c’est que c’est justement pour ça qu’on paie ce prix, la flexibilitĂ© de branchement. Si on se retrouve Ă  ne pouvoir utiliser que le cĂąble XLR, d’autres micros plus abordables seraient un aussi bon choix cĂŽtĂ© qualitĂ© sonore.

En gĂ©nĂ©ral, c’est quand mĂȘme un excellent micro qui capte et rend le son admirablement bien.

Il est comparable en qualitĂ© au Rode Procaster, qui se trouve dans la mĂȘme braquette de prix, mais son profil sonore est trĂšs diffĂ©rent. Il enregistre les hautes frĂ©quences de façon plus claires que le Procaster, mais ce dernier a des basses frĂ©quences beaucoup plus riches. Le choix est donc une question de prĂ©fĂ©rence.

Si on le compare à son grand frÚre, le Shure SM7B, il performe assez bien, mais on perçoit rapidement que la différence dans la richesse des basses est assez flagrante.

C’est un trùs bon micro, mais il se retrouve dans une drîle de position d’entre deux: ceux dont le podcast est le principal moyen de communication et de revenus vont vouloir investir un peu plus et se tourner vers le Shure SM7B, ceux qui ont le budget vont probablement se tourner vers le Rode Procaster, et ceux qui ont un podcast “on the side” et qui ne veulent pas investir beaucoup vont se tourner vers le Rode Podmic.

Alors, compte tenu de tout ça, qui aurait avantage à se procurer ce micro?

HĂ© bien ce serait une trĂšs bonne option pour quelqu’un qui veut investir dans un bon micro sans avoir Ă  acheter quoi que ce soit d’autre pour pouvoir l’utiliser, mais en ayant quand mĂȘme l’option d’amĂ©liorer l’équipement et faire la transition vers la connexion XLR. En utilisant la connexion USB, on n’a besoin que d’un ordinateur pour commencer Ă  enregistrer. Un peu plus tard, on peut se doter d’une console audio et d’accessoires supplĂ©mentaires.

Ce serait aussi une bonne option pour quelqu’un qui va vraiment utiliser les deux modes de branchement, par exemple quelqu’un qui a souvent des rencontres Zoom ou qui stream et veut un son “vite fait bien fait”, mais qui s’en sert aussi pour un Podcast et la connexion XLR qui permet d’avoir un meilleur son et un plus grand contrîle.

Si tu es Ă  la recherche d’un micro Ă  acheter en plusieurs exemplaires pour enregistrer un podcast avec invitĂ©s, ce n’est pas le micro recommandĂ© Ă©tant donnĂ© qu’il va falloir passer par la connexion XLR et que la connexion USB dans ce contexte est complĂštement inutile. Tu pourrais par contre te tourner vers le MV7X (mĂȘme micro, mais XLR seulement) qui est vendu pour environ 100$ de moins si tu prĂ©fĂšres sa sonoritĂ© au Rode Podmic.

Bref, pour une revue complÚte de ce micro et différentes comparaisons, je te suggÚre de visionner cette vidéo:

Les meilleurs micros de podcast haut de gamme de 500$ et plus

Shure SM7B

  • Prix: 519$
  • Type de connecteur: XLR
  • Transducteur: dynamique
  • Motif de captation: cardioĂŻde

Le Shure SM7B est au sommet du panthĂ©on des micros de podcasters professionnels. C’est ZE micro par excellence que tout le monde veut et que tout le monde recommande. C’est celui qu’utilise, Joe Rogan, Gary Vaynerchuk, Dax Shepherd 
 D’innombrables stations de radio en sont Ă©quipĂ©es un peu partout dans le monde et c’est mĂȘme le micro de choix d’un bon nombre d’artistes musicaux.

Bref, c’est un microphone d’une excellente qualitĂ© et un chouchou de l’industrie.

Visuellement, il a fiÚre allure. Sa forme élancée et son corps métallique au fini noir mat lui donnent un look résolument moderne, et en y regardant de plus prÚs on voit tout de suite que sa conception est trÚs robuste.

Il comporte un filtre Ă  pop interne et est vendu avec deux “manchons” en mousse (le manchon d’origine + le A7WS qui est plus Ă©pais pour une utilisation rapprochĂ©e qui mise sur l’effet de proximitĂ©) pour filtrer les sons indĂ©sirables de soufflement et attĂ©nuer davantage les “pop”. C’est l’un des rares micros qui n’a rĂ©ellement pas besoin de filtre Ă  pop supplĂ©mentaire, il est trĂšs performant Ă  ce niveau.

Il n’a Ă©galement pas besoin de “shock mount”, puisqu’il a Ă©tĂ© conçu avec un systĂšme de suspension interne. Il est montĂ© sur un support pivotant facile Ă  rĂ©gler et Ă  installer sur un stand ou bras articulĂ©.

Donc, cĂŽtĂ© installation, si on a un podcast qui inclut la vidĂ©o, le micro se fait beaucoup plus subtile qu’un Procaster montĂ© sur un shockmount avec un filtre Ă  pop externe par exemple. C’est pas mal plus sleek.

CĂŽtĂ© son, puisqu’il s’agit d’un micro XLR on va avoir besoin d’une interface audio et/ou d’un mixer pour enregistrer notre podcast. Ce micro a aussi une sensibilitĂ© trĂšs basse, donc il est trĂšs gourmand en “gain” (il nĂ©cessite environ 60 db). Il faut s’assurer d’avoir un preamp de qualitĂ© avec suffisamment de gain disponible ou de combiner notre interface Ă  un appareil comme le Cloudlifter pour arriver Ă  un volume satisfaisant.

En-dessous du micro se retrouve une option peu commune: la possibilitĂ© de choisir, Ă  l’aide de deux “switches”, la rĂ©ponse en frĂ©quence pour l’adapter Ă  notre utilisation. On a le choix entre “flat”, “bass rolloff” et “presence boost”:

  • Flat: c’est gĂ©nĂ©ralement le mode privilĂ©giĂ© des podcasters, il permet d’atteindre un son trĂšs naturel qui est flatteur sur la majoritĂ© des voix, sauf pour les tonalitĂ©s trĂšs basses.
  • Bass rolloff: c’est un mode comparable au “high pass filter” qu’on retrouve dans les interfaces audio, mais appliquĂ© Ă  mĂȘme le micro. Il permet d’attĂ©nuer les basses frĂ©quences un peu et limiter la distorsion qui pourrait subvenir selon notre usage.
  • Presence boost: cette option est semblable au “bass rolloff”, mais en mettant l’emphase un peu plus sur les tons moyens et plus aigus.

Peu importe l’option qu’on choisit, le Shure SM7B se dĂ©marque par son enregistrement fidĂšle du son qui demeure trĂšs riche et naturel dans ses basses.

Il performe excessivement bien pour rejeter les sons qui se retrouvent Ă  l’extĂ©rieur de sa zone de captation et mĂȘme si la piĂšce dans laquelle il est utilisĂ© n’est pas bien insonorisĂ©e, la qualitĂ© du son sera remarquable et nette.

Difficile de trouver un dĂ©faut Ă  ce micro, si ce n’est que son prix.

Mais est-ce qu’il est rĂ©ellement si exceptionnel que ça? Est-ce que la diffĂ©rence de prix avec les micros mentionnĂ©s plus haut en vaut vraiment la peine?

RĂ©ponse courte: Oui et non

RĂ©ponse dĂ©taillĂ©e: tout dĂ©pend de ton utilisation et de tes prĂ©fĂ©rences. C’est un micro trĂšs versatile qui ne te confinera pas Ă  un “profil” de son. Si tu veux un micro de podcast que tu pourras aussi utiliser pour chanter pendant que tu t’accompagnes Ă  la guitare, c’est un micro qui performera trĂšs bien en toutes circonstances, restera constant et livrera un enregistrement riche et naturel.

Si tout ce que tu veux c’est enregistrer un podcast qui sonne professionnel
 HonnĂȘtement, comme on l’a vu plus haut, le Rode Procaster est un micro d’une trĂšs grande qualitĂ© avec un profil sonore lĂ©gĂšrement diffĂ©rent. Lequel est mieux pour un podcast? Aucun des deux, c’est une question de goĂ»t et non de qualitĂ© sonore quand on est rendus lĂ .

Comme je l’ai mentionnĂ© plus haut, personnellement je prĂ©fĂšre le son du Procaster pour un podcast, Ă  mon oreille les basses sont plus chaleureuses mĂȘme si elles sont moins “rĂ©alistes”. Je prĂ©fĂšre que ma voix sonne “mieux” plutĂŽt que “rĂ©aliste”, mais ça, c’est ma prĂ©fĂ©rence personnelle!

ELECTRO-VOICE RE20

  • Prix: 530$
  • Type de connecteur: XLR
  • Transducteur: dynamique
  • Motif de captation: cardioĂŻde

Le Electro-Voice RE20 est un micro qui a fait son entrĂ©e dans le domaine en 1969 en tant qu’alternative aux micros Ă  condensateurs dans l’industrie du cinĂ©ma, mais les chanteurs et stations de diffusion (radio et tĂ©lĂ©) se le sont rapidement appropriĂ© puisqu’il est parfait pour enregistrer la voix de façon claire, nette et riche en nuances. Il s’agit maintenant d’un standard de l’industrie et de l’un des principaux compĂ©titeurs du Shure SM7B qui se dĂ©taille Ă  un prix comparable.

De grands noms comme Stevie Wonder, Etta James, Kurt Kobain et Amy Winehouse l’ont utilisĂ© au cours de leurs carriĂšres. C’est aussi le micro qu’utilise maintenant le YouTuber PewDiePie. C’est un micro trĂšs polyvalent, cela va sans dire!

Physiquement, il est souvent dĂ©crit comme Ă©tant un peu “bulky”: il mesure 8.53″ de long x 2.14″ de diamĂštre et pĂšse 1.62 lb. Par contre, il est trĂšs esthĂ©tique et a toujours l’air aussi moderne cinquante ans plus tard. Sa conception mĂ©tallique est d’excellente qualitĂ© et trĂšs robuste. On peut remarquer que le grillage mĂ©tallique est apparent sur le corps du micro et pas seulement Ă  son extrĂ©mitĂ©. Ce n’est pas seulement un choix pour le look, mais c’est aussi un Ă©lĂ©ment critique de ce qui distingue ce micro: la technologie “Variable D”.

Grosso modo, c’est une technologie qui permet de rĂ©duire le plus possible l’effet de proximitĂ©.

“Mais attends un peu” me diras-tu “C’était pas plutĂŽt une bonne chose l’effet de proximitĂ©?”

HĂ© bien oui et non.

Oui parce que cet effet ajoute beaucoup de prĂ©sence et de chaleur Ă  la voix, ça lui donne un petit “oomph” dans les basses frĂ©quences. Le problĂšme avec ça, c’est que si on n’est pas 100% du temps la face collĂ©e sur le micro et qu’on a tendance Ă  bouger un peu, comme c’est gĂ©nĂ©ralement le cas dans une entrevue de podcast, il va y avoir de grosses variations dans les basses et le rendu du son ne sera pas constant. L’effet de proximitĂ© fait aussi en sorte que la reproduction du son est moins rĂ©aliste, donc si on cherche Ă  reproduire le son le plus fidĂšlement possible, ce n’est pas un avantage.

Donc, avec la technologie variable D, mĂȘme si on bouge un peu et qu’on s’éloigne du micro, il n’y aura pas de grosse drop dans les basses qui vont rester contrĂŽlĂ©es et le son va rester beaucoup plus uniforme. La zone “sweet spot” oĂč le son captĂ© est optimal est donc trĂšs large.

PlutĂŽt que de miser sur l’effet de proximitĂ© pour “rĂ©chauffer” la voix, ce micro est balancĂ© pour donner plus de prĂ©sence aux basses de façon gĂ©nĂ©rale et de booster un peu certaines frĂ©quences plus hautes, ce qui donne Ă  la fois un effet de profondeur et de clartĂ© qui est flatteur sur tous les types de voix et trĂšs radiophonique.

Si on a une voix particuliĂšrement grave, on peut activer un “high pass filter” grĂące Ă  une switch qui se retrouve sur le micro, ce qui va essentiellement rĂ©duire les basses frĂ©quences.

C’est aussi un micro qui performe excessivement bien pour rĂ©duire les sons indĂ©sirables comme les bruits ambiants, et son filtre Ă  pop interne fait un excellent travail. Tout comme le Shure SM7B, on n’a pas besoin d’ajouter de filtre supplĂ©mentaire si on a une bonne technique d’utilisation du micro.

Par contre, il s’agit quand mĂȘme d’un micro Ă  faible sensibilitĂ©, donc il faut s’assurer d’avoir le matĂ©riel nĂ©cessaire pour amplifier le “gain”.

Bref, il s’agit d’un micro balancĂ© pour ĂȘtre flatteur lors d’une utilisation vocale, qui offre une trĂšs bonne fidĂ©litĂ© de son mĂȘme dans les bases frĂ©quences qui sont trĂšs bien contrĂŽlĂ©es. Le son reste trĂšs uniforme, peu importe qu’on soit collĂ©s sur le micro ou pas, et on pourrait dire qu’il s’agit du micro dynamique professionnel dont le son se rapproche le plus en richesse, nuances et clartĂ© d’un micro Ă  condensateur professionnel, sans l’inconvĂ©nient d’avoir Ă  trop s’inquiĂ©ter de capter des sons ambiants indĂ©sirables.

Donc, est-ce que le Electro-Voice RE20 est un meilleur choix que le Shure SM7b?

Il n’y a pas de bonne rĂ©ponse Ă  cette question. Chaque voix sonne diffĂ©remment, et certaines vont mieux sonner sur le SM7B, d’autres sur le E-20. Certains vont prĂ©fĂ©rer la clartĂ© du E-20, d’autres vont opter pour l’effet de proximitĂ© du SM7B. Tout est une question de prĂ©fĂ©rences quand on en est Ă  ce niveau de qualitĂ© sonore.

Le Electro-Voice RE20 a un son plus radiophonique “typique” et est balancĂ© pour donner une clartĂ© toute en rondeurs Ă  la voix, tandis que le Shure SM7B a un rendu plus “smooth” et polyvalent.

Les deux sont trĂšs performants pour rĂ©duire les bruits ambiants et les “pop” et sont trĂšs robustes dans leur construction.

Rien de tel que des vidĂ©os de comparaison pour se faire une meilleure idĂ©e, si tu hĂ©sites Ă  te procurer l’un de ces micros haut de gamme, je t’invite Ă  Ă©couter ces reviews:

Au final, quel micro de podcast te convient le mieux?

La qualitĂ© de son est hyper importante quand on enregistre un podcast. Rien ne va faire dĂ©guerpir plus rapidement tes auditeurs que l’impression de t’écouter parler dans une canne de conserve au fond d’une grotte.

Mais honnĂȘtement, pour dĂ©buter, tant que tu n’enregistres pas avec ton micro de tĂ©lĂ©phone et que tu utilises un microphone digne de ce nom qui rĂ©pond Ă  tes besoins, selon ton budget et qui rend le son agrĂ©able Ă  Ă©couter, go for it!

La plupart des gens Ă©coutent des podcasts avec leurs speakers de voiture, de smartphone ou avec des ipods et ne portent pas vraiment attention Ă  la qualitĂ© du son s’il ne fait pas grincer des dents
 Inutile de dire qu’ils ne verront aucune diffĂ©rence entre le Rode Podmic et le Shure SM7B!

Il faut savoir faire la part des choses quand on fait son choix et investir intelligemment. À un moment donnĂ©, la loi sur les retours diminutifs entre en jeu et la ligne devient mince entre qualitĂ©, rentabilitĂ© et vanitĂ©.

Est-ce que le son de ton podcast serait agrĂ©able Ă  Ă©couter avec un Electro-Voice RE20? Évidemment!

Les micros haut de gamme prĂ©sentĂ©s sont de trĂšs grande qualitĂ©, mais il ne faut pas oublier non plus qu’ils ne sont pas destinĂ©s Ă  quelqu’un qui dĂ©bute. Si tu as dĂ©jĂ  un podcast qui roule bien avec un troupeau d’auditeurs et de fans fidĂšles et que tu as un montant Ă  investir pour amĂ©liorer ton setup, alors lĂ  oui, suit les traces de Joe Rogan ou PewDie Pie et fais-toi plaisir!

Si tu dĂ©butes, je te recommande fortement de choisir le micro qui convient le mieux Ă  tes besoins, tes skills et tes moyens financiers dans les deux premiĂšres catĂ©gories. Le plus important en dĂ©butant n’est pas de choisir le micro parfait, mais bien de commencer Ă  crĂ©er ton contenu et Ă©tablir une stratĂ©gie pour mettre ton podcast sur la map! À ce sujet, je te suggĂšre vivement d’aller jeter un coup d’oeil Ă  la formation Podcasting 101: comment lancer son podcast enseignĂ©e par Marco Bernard de L’AcadĂ©mie du Podcast

Dans tous les cas, n’hĂ©site pas Ă  nous partager ton expĂ©rience et ton apprĂ©ciation du micro que tu utilises ou de celui que tu veux te procurer dans les commentaires!

Tu as aimĂ© cet article? Tu aimerais ĂȘtre informĂ© des futures publications? Abonne-toi par courriel!

Sur le blogue