LES BUNKERS

Créer du contenu, c’est pour les autres!

Ma copine a une entreprise d’huiles d’olive (je te recommande fortement l’huile d’olive au bacon et le balsamique au bourbon 😉) et, même si elle m’entend prêcher presqu’à chaque jour les louanges du marketing de contenu, elle refuse de s’investir là-dedans.

Comme la majorité des entrepreneurs, elle SAIT et COMPREND que c’est important de créer du contenu, mais croit (à tort) que c’est un conseil qui ne s’applique pas à elle.

2 raisons expliquent pourquoi les gens pensent comme ça:

1. En devenant expert dans un domaine, on oublie ce que c’était d’être un débutant. On atteint le 4e stade de l’apprentissage: la compétence inconsciente.

Tout ce qui stimulait ta curiosité te semble maintenant fade et sans intérêt. C’est maintenant difficile pour toi de concevoir que quelqu’un voudrait prendre le temps de s’informer sur tout ça. Après tout, c’est tellement évident!

2. En gérant les opérations de son entreprise, on tend à oublier l’humain derrière le client. On focus sur les ventes et on oublie ce qui motive la personne à vouloir ton produit.

Il y a plusieurs raisons pourquoi quelqu’un pourrait décider d’expérimenter avec des huiles d’olive fancy. Quand c’est ta compagnie, tu penses que c’est normal. Tout le monde fait ça, voyons!

Faux!

Des centaines d’événements ou d’informations peuvent pousser une personne vers ton produit/service. Dans le cas de l’huile d’olive, peut-être que la personne a été diagnostiquée avec un problème de santé, qu’elle essaie un nouveau régime, ou qu’elle vient d’apprendre à quel point la majorité des huiles végétales sont nocives pour la santé.

Lorsque c’est ton entreprise, tu penses que tu dois créer du contenu uniquement à propos de ton entreprise. Au contraire! Tu dois créer du contenu qui va attirer tes clients potentiels et les orienter vers ton produit, et ce, peu importe où ils se trouvent dans leur parcours.

Il existe 5 stades de développement d’un prospect:

  1. Le prospect ne sait pas qu’il a un problème. Il pense que sa condition est normale.
  2. Le prospect découvre qu’il a un problème, mais ne sait pas qu’il existe une solution.
  3. Le prospect est conscient qu’il existe une solution, mais ne connaît pas les produits/services offerts.
  4. Le prospect découvre les différents produits/services et apprend à les différencier.
  5. Le prospect sait tout ce qu’il doit savoir, il ne lui manque plus qu’une bonne offre pour devenir client.

La plupart des entreprises pensent à tort qu’ils doivent créer du contenu uniquement pour les étapes 4 et 5. En fait, plus tu abordes tes clients tôt dans leur parcours, plus tu risques de devenir une référence pour eux à long terme.

D’ailleurs, c’est un des avantages de La Tranchée! Puisque je créer du contenu depuis 2012, j’ai eu la chance d’introduire énormément de gens au marketing numérique. Aux yeux de plusieurs, je suis le OG du marketing au Québec et rien ne peut changer ça. Dans ce temps-là, quand vient le temps d’investir pour une formation ou de référer un ami quelque part, mon nom est toujours considéré en premier.

Il faut donc trouver les différents points de départ qui mènent les gens vers ton produit et t’assurer d’être présent tout au long de leur chemin.

Contrairement aux autres marketeurs, je ne me créer pas des avatars statiques (Mylène, 45 ans, maman, etc.), je me construis de petites histoires et je pense à mes avatars comme des personnages de film ayant une quête avec des craintes et motivations.

Je pense à la personne qui:

  • veut apprendre à cuisiner pour impressionner.
  • veut perdre du poids et reprendre le contrôle de son corps.
  • souffre d’insomnie. (L’huile d’olive aide à dormir!)
  • veut optimiser sa longévité. (L’huile d’olive aide à prévenir le cancer, l’hypertension artérielle, l’alzheimer et un paquet d’autres trucs.)
  • Etc.

Chacune de ces personnes va finir par faire une série de recherches sur Google et/ou YouTube et c’est important d’être présent quand ça va se passer.

💡 Pour m’assister, j’utilise Mangools comme outil SEO. Ça m’aide à trouver et évaluer les mots et phrases clefs à cibler.

Il faut comprendre que tu n’est pas obligé de parler exclusivement de ton produit. Par exemple, le titre de la page sur l’insomnie ne devrait pas être “L’huile d’olive, un remède pour l’insomnie?”, mais plutôt “Les 14 meilleurs remèdes contre l’insomnie, classées par efficacité”.

Il ne faut pas penser en fonction de Google, mais en fonction de l’humain qui utilise Google. Cette personne a un besoin et ton rôle est de l’aider (et ce, même si tu dois parler d’autre chose que ton produit/service).

Finalement, peu importe le contenu que tu créer, il y a une règle à respecter: tu dois te démarquer.

Combien de fois est-ce que ça t’arrive de chercher une information sur Internet, de la trouver et de ne plus jamais y repenser? Personnellement: plusieurs dizaines de fois par jour.

La raison est simple: 99% du contenu sur le web ne possède ni personnalité, ni saveur. C’est comme un cube de tofu cuit au micro-ondes.

Ceci étant dit, ça m’arrive quelques fois par année de tomber sur du contenu si bon que je deviens instantanément fan!

J’ai eu quelques expériences avec ce genre de contenu (désolé si tous mes exemples sont en anglais):

Le meilleur exemple de contenu épic que je peux te donner est cette vidéo d’un vidéaste qui explique pourquoi il utilise maintenant Davinci Resolve au lieu de Premiere Pro (des logiciels de montage).

Dès les 5 premières secondes, on se rend compte qu’on est sur le point de vivre une expérience. Ici, fuck le tofu — on mange du wagyu Kobe A5.

Pas besoin de t’intéresser à la vidéo pour comprendre pourquoi ce gars-là a plus de 185K abonnés avec seulement 14 vidéos.

Son talent peut faire peur, mais, ne t’inquiète pas, tu n’as pas besoin d’être aussi doué que lui pour te démarquer.

En fait, il existe une recette assez simple pour créer rapidement du contenu qui génère une tonne de trafic qui convertit les gens en fans.

Ceci étant dit, je garde ça pour le prochain article alors si tu n’es pas abonné au blogue, assures-toi de le faire dès-maintenant en cliquant ici!

Tu as aimé cet article? Tu aimerais être informé des futures publications? Abonne-toi par courriel!

Sur le blogue