Comment bloguer quand on manque de temps?

Ceci est un extrait gratuit de mon livre « Confessions d’un blogueur ». Clique ici pour le télécharger gratuitement!

Avant d’écrire ce livre, j’ai réalisé un sondage où j’ai demandé à plus de 1 000 personnes ce qu’ils veulent savoir à propos de la création d’un blogue.

Dans ce sondage, je demandais entre autres aux participants de me décrire le principal obstacle les empêchant de se démarrer un blogue.

Les réponses étaient tellement unanimes que j’ai dû modifier la question en cours de route pour ajouter « (à part le manque de temps) » à la fin de la question pour les faire varier!

Même après cet ajout, les gens ont continué de me répondre que le manque de temps était leur principal obstacle.

Et je comprends ça…

Lorsque j’ai commencé à bloguer, je travaillais 40 h semaine en plus de faire des sites web et de la consultation pour des clients. Trouver le temps de bloguer à travers la famille, le travail, les amis & Game of Thrones peut être assez compliqué.

Cependant, je vais te donner un secret : ça n’a pas à être difficile.

Depuis que j’ai débuté mon blogue, trouver le temps d’écrire mes articles n’a jamais été un défi. Mon objectif dans ce chapitre est donc de te donner les mêmes outils que j’ai employés pour que tu puisses en dire de même!

Pour moi, il n’y a (presque) rien de plus tragique qu’un projet qui meurt dans l’œuf à cause du manque de temps.

Et je n’utilise pas ces trucs uniquement pour mon blogue, les stratégies que je m’apprête à t’expliquer s’appliquent à n’importe quel projet que tu décides d’entreprendre parallèlement au reste de ta vie.

Je vais d’abord te parler des deux grandes approches que tu peux employer pour maximiser ton temps. Tu pourras ensuite choisir laquelle semble le mieux s’appliquer à ton mode de vie.

Puis, je vais te parler des 4 principes à respecter, et ce peu importe l’approche que tu choisis. Ces principes sont hyper importants pour implémenter n’importe quelle habitude ou compléter n’importe quel projet. Ils font la différence entre un projet réussi et un projet abandonné.

Honnêtement, j’aurais aimé connaître tout ça lorsque je faisais mon cours à l’université. Tu sais… pour mieux préparer mes travaux de session! En fait, on me les a probablement déjà expliqués, mais j’étais trop occupé à être un étudiant. J’espère que tu auras plus de vision que moi il y a quelques années!

Deux façons d’être deux fois plus efficace!

Peu importe ce que tu entreprends, il existe toujours une façon optimale de s’y prendre. La plupart du temps, on ne prend pas la peine de se demander c’est quoi avant de passer à l’action et on saute dans le tas la tête baissée, ce qui cause frustrations et temps perdu.­­­

Dans le cas du blogging, il existe deux approches qu’on peut employer pour être plus efficace : le batching et la routine.

Le batching

Cette approche est super simple, mais super efficace.

Pour être capable de faire plus en moins de temps, tu n’as qu’à faire toutes tes tâches répétitives d’un coup.

Si tu gères beaucoup de courriels, ça veut dire qu’au lieu d’aller voir à chaque notification et de répondre aux gens immédiatement, tu désactives tes notifications et traites l’ensemble de tes courriels en « batch ». De cette façon, tu élimines le temps perdu lorsque tu alternes entre deux tâches. Tout ça en plus d’enlever les distractions pendant que tu travailles sur des choses plus importantes.

Lorsque je crée mes formations, c’est exactement comme ça que je fonctionne. Je passe un mois à faire TOUS les scripts de mes leçons, une fois que c’est fait, je peux me concentrer à filmer l’ensemble de mes leçons sans interruption.

Pense à cette technique comme une série de minisprints. Pendant un certain temps, tu te donnes à 100 % sur un truc bien précis où tu fais JUSTE ça.

Alors si tu veux faire ça avec tes articles de blogue, ça veut dire qu’il faut que tu passes une semaine très intense à écrire deux ou trois articles par jour pour ensuite passer deux ou trois mois sans toucher à ton logiciel de traitement de texte.

Je connais des gens qui fonctionnent comme ça avec leur blogue et c’est d’ailleurs de cette manière que je procède maintenant.

Je crois que cette stratégie est pratique lorsque le blogue fait partie de tes tâches et que ce n’est pas une activité que tu dois essayer de faire fitter dans ton style de vie.

La routine

L’autre façon de faire, celle que j’ai utilisée lorsque je bloguais pour le plaisir, est plus difficile à maintenir. Il s’agit d’intégrer le blogue à son style de vie en développant une routine autour de la rédaction de texte.

À la place de prendre un seul gros bloc de temps dans son horaire, on en prend pleins de petits. De cette façon, on a toujours l’esprit un peu dans notre blogue, ce qui nous permet d’avoir des idées à tout moment.

L’important est d’avoir une durée et un intervalle fixe.

Tu peux donc décider de bloguer pendant une heure chaque matin, prendre deux heures deux soirs par semaines ou prendre quatre heures dans une seule journée.

Pour moi, chaque samedi était dédié à la rédaction d’un article. C’était la première chose que je faisais en me levant et je n’arrêtais pas tant que je n’avais pas terminé. Quand j’étais inspiré, ça pouvait me prendre deux heures, mais pour les articles plus complexes ça pouvait s’étirer jusqu’à six heures.

Je suis conscient que ce n’est pas tout le monde qui est prêt à sacrifier une journée de congé pour écrire. Par contre, si tu écris fréquemment, cette tâche va vite devenir un petit moment de solitude à anticiper chaque semaine.

Comment créer une habitude?

Bref, peu importe la fréquence et la durée, il y a 3 choses à considérer lors de la création d’une nouvelle habitude de vie : la gâchette, la routine et la récompense.

La gâchette est, bien sûr, le truc qui va déclencher la routine. Il peut s’agir d’un lieu, d’une heure, d’une émotion, d’une autre personne ou encore d’une action que tu viens de compléter.

La routine est la série d’actions à compléter et la récompense sert à déterminer si l’habitude vaut la peine d’être renforcée ou oubliée.

Pour plusieurs d’entre nous, « s’ennuyer » déclenche la routine « sortir mon téléphone et aller regarder si quelqu’un m’a envoyé un e-mail ou une notification ».

La récompense est la petite shot de dopamine qu’on reçoit lorsqu’on voit que 4 personnes ont liké la photo de notre chat/chien/bébé/lunch qu’on a publié ce matin.

Pour être capable de créer une routine autour de la création d’un blogue, tu pourrais par exemple te dire qu’à chaque fois que tu reviens du travail et que tu prends ton café, tu t’assis et tu rédiges 500 mots. Après quoi tu peux te récompenser avec une Guinness.

La gâchette est le café, la routine les 500 mots et la récompense est la bière.

Les 5 principes de la productivité

Une fois que tu as choisi la méthode que tu vas employer pour bloguer, il faut encore appliquer certains principes pour trouver le temps d’implémenter une routine ou de batcher la réaction de tes articles.

Prends les choses aux sérieux.

Un blogue, c’est sérieux. Si tu fais bien ça, il peut changer ta vie.

Sans mon blogue, je me ferais exploiter à 18 $ de l’heure dans une agence web comme tous les autres jeunes geeks doués au Québec. Mais parce que j’ai pris ça au sérieux, j’ai pu m’en servir comme levier pour accomplir un paquet de choses.

Alors la première chose à faire, c’est de prendre ça au sérieux. Parce que je te garantis que dès l’instant où tu vas déposer tes fesses devant ton ordinateur pour écrire, une tôlée de distractions va se mettre à apparaître de tous bords tous côtés, exigeant ton attention immédiate.

Si ton blogue n’est pas une priorité pour toi, ces distractions vont avoir le meilleur de toi.

Je veux que tu traites la rédaction de tes articles comme une priorité et je veux que tu te tortures mentalement à chaque moment de faiblesse (i.e. scroller son fil de nouvelle sur Facebook ou sortir son téléphone).

Apprends à dire non.

Ça ne sert à rien de le dire, on est tous occupés. Il faut donc apprendre à dire non et prioriser.

Tsay le nouveau projet que ton collègue n’arrête pas de te parler? Non!

Le truc qu’on te demande de faire au bureau, mais qui ne cadre pas dans ta définition de tâches? Non!

L’autre idée d’entreprise que tu aimerais partir? Non!

L’engagement qu’on te demande de prendre et qui ne te tente pas vraiment? Non!

Un meeting? Non!

Dans la vie, c’est « Fuck oui! » ou « Non ». Il n’y a pas d’entre-deux.

Alors à moins d’être absolument certain à 100 % de vouloir prendre un engagement, ne le prends pas (même si tu es certain à 99 %).

En 2016, j’ai pris la décision d’arrêter toute consultation et tout freelance pour me concentrer à 100 % sur mon entreprise.

Oui, j’ai perdu des revenus (un bon 3 000 $ par mois), mais ça m’a également libéré du temps à investir dans autre chose d’encore plus profitable (même si je n’en avais aucune idée quand je l’ai fait).

Ce que je veux dire c’est : derrière chaque engagement se cache un coût d’opportunité. Tu ignores peut-être quel est ce coût, mais je t’assure qu’il est surement plus élevé que tu penses!

Fais-toi un calendrier et respecte-le.

Si tu publies « quand ça te tente », tu ne vas jamais rien publier.

Il faut que tu te fasses un calendrier de publication et que tu le respectes à la lettre. Le jour où tu passes tout droit est le jour où ton blogue commence à mourir.

De plus, lorsque tu publies, tu récoltes du feedback qui va soit te motiver, soit t’aider à t’améliorer.

Le danger ici est d’être trop optimiste et de vouloir publier trop souvent en partant.

Si tu veux mon conseil, commence par publier une fois par semaine. Tiens cette fréquence pendant quelques mois et regarde comment tu te sens. Si c’est trop pour toi, baisse à une par deux semaines. Si tu sens que tu peux en faire plus, vas-y pour deux par semaine.

L’important est de prendre un engagement avec soi-même et de ne pas le briser.

Qui brise un engagement avec soi-même anyway… Une mauviette? 😉 😉

Bloque du temps dans ton horaire

Tant et aussi longtemps que tu ne bloques pas ton horaire, il va toujours y avoir quelqu’un ou quelque chose qui va vouloir venir s’y insérer malgré toi.

Permettre ça, c’est comme permettre qu’on viole ton temps.

Tu trouves peut-être ça drôle, mais je suis absolument sérieux. Il n’y a rien de plus important dans la vie que ton temps et la façon dont tu l’investis. Et comme avec l’argent, il faut le budgéter à l’avance et allouer ses ressources intelligemment.

Omettre de bloquer une plage horaire à l’avance pour bloguer revient à dépenser ton argent sans compter pour ensuite être surpris à la fin du mois lorsqu’il n’en reste pas assez pour le loyer.

Si tu ne bloques pas ton temps pour bloguer, alors tu ne le feras jamais. C’est aussi simple que ça. Il n’y a pas d’alternative, il n’y a pas de compromis.

Tiens un agenda et officialise cet engagement envers toi-même.

Limite le temps

Dernier principe de productivité : une tâche va s’étirer pour remplir la plage horaire qu’on se laisse pour l’accomplir.

Si tu te laisses six heures pour écrire un article, ça va te prendre six heures. Si tu t’en laisses deux, ça va t’en prendre deux.

Alors lorsque tu bloques du temps à ton agenda, prends l’habitude de limiter ce bloc! De cette façon, tu vas te dire quelque chose comme : « Merde, j’ai juste deux heures et je dois écrire tout un article, il faut pas que je niaise! »

Comparativement, si tu as toute l’après-midi, il se peut très bien que tu te laisses distraire par Facebook, YouTube ou n’importe quelle autre niaiserie parce que tu te dis « Il me reste encore 4 heures, c’est clair que j’ai le temps de finir mon article avant la fin de la journée! »

Ceci étant dit, si ton bloc de temps est terminé, mais que tu es dans ta bulle et que tu es hyper productif, alors ne te gêne pas pour continuer jusqu’à ce que tu ne sois plus capable!

La limite de temps, c’est juste quelque chose pour t’aider à rentrer dans cet état où tu es super productif (aussi appelé « flow »).

Récapitulons…

Que tu décides de t’établir une routine ou d’écrire tes articles en batch, il est important de respecter certains points.

Tu dois prendre ton blogue au sérieux (parce que c’est sérieux), dire non à presque tout pour libérer ton horaire, t’engager à publier à une fréquence bien précise et respecter cette fréquence à tout prix, prévoir une plage horaire sans distraction pour écrire et, finalement, limiter cette plage horaire dans le temps pour te forcer à prendre ton temps au sérieux.

Il n’y a pas de magie, entretenir un blogue prend du temps. Mais si tu prends ça au sérieux, tu vas te rendre compte qu’écrire apporte son lot d’avantages inattendus.

Oui, ça va te permettre de générer des ventes, de recevoir de beaux courriels de remerciement et te faire dire que tu es beau/bon/gentil par des inconnus. Mais le plus beau, c’est que ça va te permettre de développer une vision très claire de tous les sujets que tu mets à l’écrit.

Cette clarté d’esprit étant sa propre récompense, tu vas vite te surprendre à anticiper ta prochaine session d’écriture!

Ceci était un extrait gratuit de mon livre « Confessions d’un blogueur ». Clique ici pour le télécharger gratuitement!

QUI EST Olivier Lambert?

Olivier est un jeune marketeur et entrepreneur qui a investi dans la publicité Facebook dès le départ. Il a pu tester la plateforme en profondeur chez Voyages à Rabais, où il a généré plus de 50K nouveaux leads qualifiés sur 18 mois, avant de lancer sa propre entreprise de formation en ligne. À son compte, il a transformé un investissement publicitaire de 50K$ en plus de 300K$ de revenu annuel et s’est établi comme la référence québécoise en publicité sur les médias sociaux. Il a ensuite lancé LaTranchee.com, une communauté en ligne dédiée aux entrepreneurs et marketeurs qui désirent maîtriser les nouvelles technologies pour mieux vendre et communiquer. Olivier se distingue par son style dynamique, ambitieux et surtout, divertissant!

Abonnez-vous à Olivier

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

Démarrez la discussion https://forum.latranchee.com

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE