Entrevue avec François Lambert, ex-dragon, entrepreneur millionnaire et personnalité publique québécoise!

Comment s'abonner à un podcast?

Ressources discutées:

Vous connaissez sans doute François Lambert pour apparition à l’émission «Dans l’oeil du Dragon». Il a été ange investisseur pour les 3 premières saisons. Il vient de publier son 2e livre: L’entrepreneuriat c’est difficile point. C’est un livre qui a un style assez différent, franc, direct et sans bullshit. Avant la fin du livre, j’avais l’impression de le connaitre personnellement.

Le potinage autour de François Lambert

Olivier: Quand j’ai fait des recherches sur toi pour préparer l’entrevue, je m’attendais à trouver des articles qui parlent de ta vision de l’entrepreneuriat, de tes expériences, mais les 50 premiers résultats, ce que j’ai vu c’était des articles de journaux sur tes relations amoureuses, sur un cambriolage, sur un scandale avec ta facture d’épicerie. Qu’est-ce que ça fait d’être news worthy? Qu’est-ce que ça fait d’être invité à TVA après un post Facebook.

François: Je comprends mal le personnage que je suis aux yeux de la population.

Il y a quelque chose de très potinage autour de lui, qui n’arrive pas aux autres dragons. Il ne se l’explique pas. C’est comme si l’épaisseur de son portefeuille avait un impact dans la société.Il sait qu’il a une grande gueule, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a réussi en tant qu’homme d’affaires. Il ne faut pas être effronté, mais il faut prendre sa place quand on a des convictions, quand on a un point et qu’on sait le débattre.

François Lambert et la politique

Olivier: Tu mentionnes dans ton livre que tu as pensé pendant un certain temps te lancer en politique, mais que ça n’a pas débouché, que tu ne penses pas la poursuivre, mais on est curieux de savoir c’est quoi la contribution que tu aimerais amener en politique?

François: La politique me court après et je ne cours pas après la politique. Parce que je dis ce que je pense, parce que j’ai des convictions, que j’aime faire avancer des dossiers. Je ne dirais pas non, dépendamment du dossier. Pour aller mettre de l’ordre dans les finances du Canada, je cours Montréal-Ottawa pour y aller. Peut-être naïvement, mais il faut être naïf pour se lancer en affaires. Quand tu écris quelque chose qui impacte la vie de quelqu’un, c’est WOW. Si mon livre peut aider des gens à faire moins de gaffes comme entrepreneur, c’est tant mieux.

François Lambert le Dragon

Olivier: Dans l’Oeil du Dragon, tu as dû en voir des vertes et des pas mûres. C’est quoi le ou les conseils que tu donnerais aux entrepreneurs qui veulent présenter un projet à des anges investisseurs comme toi?

François: Mon seul conseil, l’art de faire un bon pitch de vente. Il y a 2 types de pitch de vente: 1- Pour les clients 2- Pour les investisseurs. Quand tu es Dans l’oeil du Dragon, tu dois convaincre les investisseurs que toi et ton produit, on va faire tellement d’argent ensemble que ça vaut la peine de t’écouter.

Tous les entrepreneurs font la même erreur: ils parlent seulement de leur produit. C’est bon pour le client, mais pas pour l’investisseur.

Ce que les gens font, c’est qu’ils viennent parler de leur produit pour leur vendre comme s’ils étaient des clients.

Les Dragons ne sont pas une solution à un modèle d’affaires qui est défaillant. Ils ne veulent pas régler des problèmes, ils veulent embarquer pour t’amener encore plus loin. Ce qu’ils regardent: comment est-ce qu’ils peuvent te propulser à un autre niveau?

Mythes de l’entrepreneuriat

Suis tes passions…

Olivier: Dans ton livre, tu dis qu’il ne faut pas suivre nos passions et j’étais bien content de lire ça.

François: Je te donne un exemple. J’ai une passion pour la natation. Est-ce que je peux faire de l’argent avec ça? Non. Penses-tu que j’étais passionné d’un centre d’appel? Non. Pourtant, j’ai fait fortune avec ça. Il faut que ça devienne ta passion, mais au début, tu regardes pour une opportunité. Il ne faut pas suivre la voie de l’argent. L’argent va suivre si c’est un bon marché, tu as du fun.

Les plans d’affaires, ne perds pas ton temps avec ça

L’entrepreneuriat, c’est une course. Lorsqu’on commence à trop planifier, à trop penser, les autres avancent et pas toi.

S’il n’y a pas de compétiteurs, c’est qu’il n’y a pas de marché. Par le temps que tu crées ton plan d’affaires, qui va te prendre 6 mois, 6 mois et demi, les autres vont prendre de l’avance.

Un plan d’affaires, c’est comme un bulletin météo. Un coup sur le terrain, tu ne regardes plus ton plan.  Les gens ont tendance à l’écrire et à le suivre comme si c’était une bible. Ton meilleur plan d’affaires, c’est ton client qui va acheter ton produit.

Ne cherche pas trop loin. Il y a des choses à améliorer partout autour de nous. Pas besoin d’être un inventeur. Si tu regardes dans l’histoire, les premiers ne gagnent jamais. Il a tellement perdu d’argent à évangéliser les gens qu’il perd. Quelqu’un arrive 4-5 ans après avec sensiblement la même idée et c’est le bon timing.

Le succès d’une entreprise est mesuré quand il fait de l’argent.

Gérer les milléniaux

Le problème ce n’est pas les jeunes qui arrivent avec des nouvelles idées, c’est toi qui dois t’adapter à eux. La façon de gérer maintenant est différente. On a modelé ces gens-là comme ça, alors il faut les gérer comme ça.

Tu ne peux pas chialer après ton marché, tu dois voir vers où il s’en va pour être toujours une coche à l’avant. Si tu es épuisé de courir, change de job. Mais tu ne peux pas arriver 2e.

Les disturbers

On parle beaucoup de Uber comme un succès. Même s’ils font des pertes actuellement parce qu’ils investissent massivement. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’Uber est un disturber. Dans toute entreprise, si tu veux percer, tu dois être un disturber. Tu dois percer le marché. Comment être des dérangeants dans le système pour que les gens se disent: eux ça vaut la peine.

Mot de la fin

Dans ton livre, tu as dit quelque chose: «L’entrepreneuriat, c’est de vivre un moment de la vie que personne ne veut vivre, pour être capable un jour de vivre la vie que tout le monde rêve».

Au début, c’est du stress, du risque. Et un moment donné, tu dois choisir d’avoir du plaisir. Sans être arrogant avec ça.

QUI EST Olivier Lambert?

Olivier est un jeune marketeur et entrepreneur qui a investi dans la publicité Facebook dès le départ. Il a pu tester la plateforme en profondeur chez Voyages à Rabais, où il a généré plus de 50K nouveaux leads qualifiés sur 18 mois, avant de lancer sa propre entreprise de formation en ligne. À son compte, il a transformé un investissement publicitaire de 50K$ en plus de 300K$ de revenu annuel et s’est établi comme la référence québécoise en publicité sur les médias sociaux. Il a ensuite lancé LaTranchee.com, une communauté en ligne dédiée aux entrepreneurs et marketeurs qui désirent maîtriser les nouvelles technologies pour mieux vendre et communiquer. Olivier se distingue par son style dynamique, ambitieux et surtout, divertissant!

Abonnez-vous à Olivier

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. Wow! Je pense que c’est ton meilleur podcast jusqu’à présent! Les autres sont vraiment bon également
    Il me semble que j’ai entendu le verre de scotch se déposer moins souvent que d’habitude je me trompe ? :slight_smile:

  2. J’adore, une entrevue qui m’ouvre les yeux sur plusieurs aspects!! Mais je suis un peu déçus que vous ne connaissez pas les hits de Céline Dion ( les premiers sont les derniers… ) ahaha.

  3. " J’ai choisis d’avoir du plaisir"
    Quelle belle anecdote, monsieur Francois Lambert.
    Merci à vous Messieurs Lambert & Lambert. Ce podcast ne pouvait mieux tomber. En dire plus ne ferait que me faire oublier les leçons d’entrepreneuriat.

  4. Bravo! Je pensais y consacrer quelques minutes, mais j’avoue l’avoir écouter au complet. Merci!

  5. Cet Homme est un bel exemple et sa façon d’expliquer les choses et fluide et limpide. J’adore. Merci pour ce partage :wink:

  6. Super entrevue et tellement inspirant !

    En plus, elle tombe à point, car je me suis fait reproché ce matin de m’être détourné de ma passion et avoir choisi de saisir une opportunité… ben coline François Lambert est venu me confirmer que j’avais pris la bonne décision!

    Ça donne du vent dans les voiles! Merci :slight_smile:

  7. Vraiment une bonne entrevue de plus en ayant lu ses deux livres je sais maintenant où me positionner face à la concurrence dans mon cas les supermarchés.

    Merci

  8. Bonne entrevue avec François Lambert, il a un beau parcours de vie et c’est vraiment un entrepreneur dans l’âme. C’est inspirant. Selon moi, avant tout bon projet, il faut tout d’abord croire en soi, bien s’entourer et foncer. Merci pour ce partage.

  9. Particulier. Mais j’aime beaucoup le style de podcast c’est pas lourd du tout et intriguant à la fois :ok_hand:

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE