18 leçons pour vendre de façon authentique (par mail)

Bon, je vais commencer cet article en faisant un constat direct.

Surtout, tu m’arrêtes si je me trompe hein, mais …

La plupart des emails qu’on reçoit aujourd’hui sont tous les mêmes, non ?

Je veux dire :

  • Ils sont impersonnels…
  • Ennuyants…
  • Et ils nous poussent à acheter – encore et encore.

Personnellement, je trouve ça triste.

Je pense que les emails qu’on envoie peuvent vendre ET être intéressants à la fois.

Je pense qu’ils peuvent être différents de tout ce qu’on a déjà lu auparavant, et qu’ils peuvent faire passer un bon moment à nos lecteurs.

C’est ma philosophie – et c’est comme ça que je gère mon business.

Quand j’envoie des emails à ma liste pour vendre, non seulement je fais des ventes…

Mais je reçois en plus de super retours de la part de mes lecteurs :

Les retours de mes lecteurs lorsque je leur envoie un email

C’est pour ça qu’aujourd’hui, dans cet article, je vais t’apprendre exactement à faire ça.

Tu vas découvrir 18 leçons qui vont te permettre de vendre de façon authentique par mail – pour augmenter tes ventes et rendre tes inscrits plus heureux.

Elle est pas belle la vie?

Alors, ne perdons pas plus de temps et allons-y pour la première leçon.

Vamos !

1) Ne soit pas chiant.

C’est LA BASE.

Tu sais quelle est ma plus grande peur lorsque j’écris un email?

  • Non, ce n’est pas de faire des fautes d’orthographe
  • Non, ce n’est pas de glisser sans faire exprès une photo de moi en caleçon et de l’envoyer à des milliers d’inscrits. Oups…

Élue meilleure blague de l’année …

Ma peur N°1 lorsque j’écris un email, c’est que je sois ennuyant.

C’est simple : si c’est chiant, tu es mort dans le game.

Peu importe que j’écrive une page de vente longue de 70 pages ou un email qui fait 10 lignes : le plus important est qu’il soit divertissant avant tout. (Oui, même avant le côté éducationnel).

2) Tout le monde devrait recevoir de la valeur d’un tunnel de vente.

Oui, même ceux qui n’achètent pas.

3) Passe des nuages à la vie de tous les jours.

Ne parle pas de concepts abstraits comme la liberté dans tes emails.

Parle plutôt du fait de pouvoir trainer au lit un lundi matin pendant que tout le monde se précipite au boulot.

Ne dis pas « Vous ne serez plus inquiets ».

Dis que « Vous allez pouvoir payer votre loyer et vos factures sans soucis, tout en partant en vacances 2 fois dans l’année ».

Tu vois la différence?

Quand les idées sont trop vagues et abstraites (dans les nuages), ramène-les à la vie de tous les jours – où toi, moi et tes lecteurs vivons tous. 

C’est ça qui est puissant.

4) Dès que tu peux, ajoute des photos de toi en train de t’entrainer.

Booooom!

Ok, cette leçon est peut-être juste là pour que je puisse faire mon kéké…

5) Un bon copywriter possède 3 compétences.

  1. Il sait si la copy qu’il écrit est bonne.
  2. Il sait POURQUOI elle n’est pas bonne (plus dur).
  3. Il sait COMMENT la rendre meilleure (la plus difficile des compétences).

Les meilleurs possèdent les trois.

6) Zig / Zag.

Tes lecteurs reçoivent beaucoup, beaucoup d’emails de vente.

Essaye de savoir ce à quoi ils s’attendent… et fais quelque chose de différent.

Par exemple, au lieu d’envoyer 3 emails d’affilés du type« Urgent : ma formation ferme bientôt ses portes ! », essaye d’envoyer 3 emails variés :

Un où tu te connectes émotionnellement à tes lecteurs…

Un où tu les rassures…

Puis un où tu leur montres pourquoi ta formation est faite pour eux.

La diversité est la clé.

C’est comme en boxe : si tu veux mettre K.O ton adversaire, il faut varier tes coups.

7) Les gens aiment acheter.

Ce qu’ils n’aiment pas, c’est être vendus.

Personne n’aime se faire harponner par ce vendeur de voitures qui déroule son pitch de vente pendant des plombes.

Mais tout le monde aime acheter ce dernier livre qui vient de sortir, ou cet objet de décoration qu’il a vu la dernière fois en magasin pour son salon.

8) Écris comme tu parles. 

Je connais des gens qui sont de supers copywriters à l’oral, mais qui deviennent catastrophiques dès lors qu’ils touchent un clavier.

La solution? Écrire comme on parle – tout simplement (tu n’as qu’à voir cet article).

9) Imagine que ta mère lit tes emails.

(Salut Maman !)

Pourquoi ? Parce cela te forcera à écrire avec intégrité.

Mes amis, des blogueurs influents, des personnes que je respecte et même certains membres de ma famille lisent ces mots en ce moment même. Je me dois de les honorer en produisant de la qualité – à chaque fois.

10) Les gens adorent apprendre des choses à propos d’eux-mêmes.

Ça explique pourquoi les gens adorent apprendre des nouveaux trucs sur leur signe astrologique (« Les capricornes ont un fort tempérament et ne se laissent pas marcher dessus? Hihihi, c’est tout moi. »)

11) Lis chaque email de tes lecteurs.

Certains de mes lecteurs m’écrivent les histoires les plus croustillantes qu’ils ne partageraient jamais publiquement.

Pourquoi? Parce qu’ils me font confiance! 

Construis une relation de sincérité avec tes lecteurs, et lis leurs messages. Il n’existe pas de meilleure source de recherche pour connaître tes prospects.

12) Sois prudent des personnes auprès de qui tu apprends. 

Si tu étudies le travail de blogueurs qui agissent comme des marchands de tapis et qui en font trop dans leurs messages de vente, leurs mauvaises manières vont s’infiltrer dans ta manière d’écrire.

Qui suis-tu sur le web?

13) Tire / Pousse.

La vente est une affaire d’émotions – pas seulement de logique.

Si tu as fais tout un tas d’arguments logiques pour réussir à vendre … félicitations : tu as maintenant une série d’emails bien chiante.

Tire et pousse, en racontant des histoires et en faisant des blagues.

Ecris de longs emails, puis des emails plus courts.

Mixe : c’est comme ça qu’on gagne.

14) Prends ton temps …

Tu n’as pas à te marier dès le premier rendez-vous. Ralentis le tempo, et sois confiant dans le pouvoir de ton copywriting pour convaincre ton lecteur d’acheter ton produit – petit à petit.

 

J’écris ce conseil en écoutant une musique qui s’appelle « Patient ». C’est un signe.

15) Mais quand c’est le moment de vendre – vends.

N’aies pas honte ou quoi que ce soit. Ne retiens rien.

Si tu suis mes conseils, tu sais que tu dois apporter de la valeur continuellement à tes lecteurs, même pendant ton lancement.

Tu sais que tu dois les préparer petit à petit à vouloir ton produit, en envoyant différents types de mails.

Donc une fois que tu dois vendre : vends.

Ça va marcher, c’est aussi simple que ça.

16) Mets de vraies FAQ.

Je me marre toujours derrière mon écran quand je vois des Foires Aux Questions Bullshit de type « Comment est-ce que je peux vous donner encore plus d’argent ? ».

Je me marre, et je n’achète jamais.

Sois vrai, et réponds aux VRAIES questions que ton audience possède.

Du genre : « Pourquoi je devrais acheter ton produit alors qu’il en existe déjà 50 similaires là dehors sur le web? ».

Ça, c’est de l’honnêteté. Tes lecteurs apprécieront.

17) Dis « non ». 

Ne prends pas de clients si tu ne peux pas les aider, ou si ton produit n’est pas vraiment fait pour eux.

Oui, tu perds peut-être un peu d’argent sur le coup… mais ce geste t’apporte une crédibilité qui a une valeur immense sur le long terme.

Avoir des standards créé de la confiance. Ça marche aussi bien pour ton business que dans la vie.

18) Sois toujours honnête.

Même quand c’est moins sexy.

Même quand ça fait moins d’argent.

Même quand ça fait moins de vues.

Toi et moi jouons sur le long terme.

Laissons faire ceux qui essayent de faire des coups rapides et de prendre un maximum d’argent en étant malhonnêtes.

Ils ne seront plus là dans 3 mois…

Pendant que ton entreprise sera florissante dans 3 ans – avec des produits de qualité et des lecteurs qui te font confiance

Vendre de façon honnête et authentique est possible.

C’est juste que ça demande un peu plus d’efforts.

Mais tu le sais aussi bien que moi : c’est souvent ce qui demande le plus d’efforts qui en vaut vraiment la peine.

Sur cette jolie phrase, je te dis à la prochaine!

QUI EST Théo Rossi?

Eh bien je vais y répondre moi-même, sans faire genre que quelqu'un d'autre parle à ma place. Je suis copywriter professionnel depuis 3 ans, et depuis 3 ans, j'ai augmenté les ventes de dizaines de clients, dans des dizaines de thématiques différentes. Aujourd'hui, j'apprends aux blogueurs et web-entrepreneurs comme TOI à augmenter LEURS propres ventes. Où ça ? Sur mon nouveau site : "Le Copywriter".

Abonnez-vous à Théo

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. Très intéressant, comme d’habitude!

  2. Merci bien Mathieu :wink:

  3. Merci! Je vais certainement mettre dans ma
    Faq : pourquoi je choisirai ton abonnement plus qh’un autre et y répondre

  4. Super article.

    Je retiens notamment 2 d’entre eux, qui résument pas mal tout le reste :

    #1 Le but d’un tunnel de vente doit être d’abord d’établir une relation avec ton audience. Tu ne vendras quelque chose que lorsque cette relation sera suffisamment forte, et qu’elle aura évolué jusqu’à un niveau de confiance. Dans un secteur concurrentiel, le niveau de confiance ou de curiosité développé doit être une coche au dessus du compétiteur.

    #2 Théo dit d’écrire comme si on écrivait à sa mère. C’est un excellent conseil. Mais il y a encore plus difficile : écrit un Email que tu aimerais recevoir toi-même ! Lorsque j’écris, j’essaye de me mettre dans la peau du prospect et me dire : est-ce que j’aimerais ça me faire parler comme ça? C’est un exercice qui exige de développer une extrême honnêteté et jugement objectif envers soi-même et sa démarche marketing.

  5. Merci c’est une belle lecture pour mon apprentissage personnel :wink:

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE