10 choses que j’ai apprises en faisant affaire sur Alibaba

Fondée en 1999 par Jack Ma, un ancien professeur d’anglais à Hangzhou en Chine, l’entreprise Alibaba a pour mission de faciliter la mise en contact des manufactures avec les entreprises. Elle est devenue au fil des ans l’une des plateformes web incontournables en ce qui concerne le commerce en ligne.

On entend souvent parler d’Alibaba, on s’y aventure parfois pour voir quels genres de produits on peut y retrouver, mais pour différentes raisons on hésite souvent à y faire ses premiers pas.

Pour vous aider à vous y retrouver et démystifier certains aspects de cette plateforme, voilà 10 choses que j’ai apprises en faisant affaire sur Alibaba qui pourront très certainement vous être utiles!

1-La barrière de langage est moins pire qu’on croit

Puisque la majorité des manufactures qui font affaire sur Alibaba sont d’origine chinoise, on a tendance à penser qu’il faut apprendre à parler mandarin pour communiquer efficacement avec eux.

Toutefois, ce n’est pas du tout le cas!

La plupart des entreprises ont quelqu’un qui parle anglais dans leur équipe pour faire affaire avec les clients à l’international et, même s’ils ne sont pas parfaits, les outils de traduction en ligne sont assez performants pour leur permettre de bien nous comprendre.

Notre niveau d’anglais n’a pas besoin d’être impeccable non plus, il faut simplement garder en tête qu’il vaut mieux faire des phrases courtes, éviter les mots tirés du “slang” et garder les conversations les plus claires et simples possibles.  

2-Il n’y a pas que des manufactures chinoises

Même si Alibaba est une entreprise chinoise, les manufactures qui s’y trouvent ne sont pas seulement de la Chine.

Les entreprises qui y font affaire proviennent de différents pays. Parmi les principaux on retrouve l’Inde, l’Italie, la Russie et les États-Unis, mais on y retrouve aussi des vendeurs de plus de 190 pays, y compris le Canada!

3-Il faut tout contre-vérifier

Les produits à vendre sur Alibaba ont une page de vente qui détaille différentes informations: la méthode de conception, les matériaux, les prix, le MOQ (minimum order quantity), la capacité de production, etc.

Toutefois, il ne faut pas prendre toutes ces informations pour acquises!

Pour éviter d’avoir des surprises et se retrouver avec un produit qui ne correspond pas à nos attentes, il vaut mieux contacter l’entreprise et confirmer en personne toutes les informations importantes et être très précis sur ce qu’on veut.

5-Les chinois n’aiment pas dire non

Je ne voudrais pas généraliser, mais selon mes expériences et plusieurs témoignages il semblerait que les manufactures chinoises préfèrent éviter de dire non à leurs clients potentiels!

Si on leur demande de personnaliser un produit d’une façon particulière et qu’ils répondent “We will see”, “We can try” ou “possibly”… Il y a de fortes chances que la véritable réponse soit simplement “non, nous ne pouvons ou ne voulons pas le faire”.

Alors pour éviter de perdre un temps précieux à penser que la manufacture peut nous accommoder quand ce n’est pas vraiment le cas, il vaut mieux demander (poliment) une réponse claire et des délais de production précis.

6-Toujours demander un échantillon!

En plus de contre-vérifier les informations concernant la fabrication et les matériaux des produits qui nous intéressent, c’est important de commander un échantillon du produit avant de passer une grosse commande.

De cette façon, on peut voir le produit de nos yeux, le tester et on réalise souvent de cette façon que des ajustements sont nécessaires.

Le prix de l’échantillon sera plus élevé que le coût à l’unité quand on passe une commande, mais on peut aussi demander au vendeur s’il serait prêt à nous laisser l’échantillon gratuit ou nous créditer la balance si on passe bel et bien une plus grosse commande par la suite.  

7-Les échantillons par avion, les commandes par bateau

En plus d’avoir un prix à l’unité plus dispendieux que le prix unitaire quand on passe une commande, il faut aussi savoir que les échantillons sont envoyés par la voie aérienne par défaut.

C’est généralement plus dispendieux que par bateau, mais ça nous permet de recevoir l’échantillon beaucoup plus rapidement (environ deux semaines) pour pouvoir accélérer le processus de commande de l’inventaire.

Lorsqu’on passe notre commande par contre, c’est par bateau qu’elle traverse l’océan, à moins de demander à ce que ce soit par avion. Il faut donc prévoir en moyenne un mois pour l’arrivée de l’inventaire au Canada.

8-Négocier et renégocier

Généralement, les prix et la quantité de commande minimale (MOQ) peuvent être négociés sur Alibaba. Toutefois, quelques faits sont bons à savoir:

  • Des produits qui ne sont offerts que par quelques manufactures seront beaucoup plus difficiles à négocier que des produits qui peuvent être manufacturés à plusieurs endroits différents.
  • Si on ne parvient pas à négocier le prix suffisamment, on peut négocier le paiement en proposant de payer une partie avant la production, une autre partie lorsque la fabrication est terminée, et la dernière partie lorsque le produit est arrivé au pays de destination.
  • Si on négocie trop et qu’on veut à tout prix avoir un produit qui est très “cheap” à produire, la manufacture risque de couper dans la qualité et on pourrait se retrouver avec un produit très… “cheap”.
  • Si une manufacture fait affaire à plusieurs reprises avec le même client, qu’elle a l’assurance qu’il est sérieux et qu’il y aurait la possibilité d’entretenir une relation d’affaires à long terme, alors ils sont généralement plus ouverts à renégocier les tarifs et s’investissent davantage dans la satisfaction de leur client.

9-Il faut prévoir du retard

Québec et Hangzhou, en Chine, ont exactement 12 heures de décalage horaire. Autrement dit, pendant le quart de travail 8 à 17h au Québec, il est 20h à 5h du matin là-bas. Les contacts avec les manufactures peuvent donc être longs, car il faut souvent attendre au lendemain pour avoir une réponse. Le mieux est de les contacter très tôt le matin (pour nous) ou en soirée (vers 8-9h) et de discuter avec eux en direct pour limiter l’attente d’un message à l’autre.

En plus du décalage horaire, il faut savoir que leurs jours fériés n’ont rien à voir avec les nôtres. Par exemple, tandis qu’on est en congé des fêtes de Noël, eux sont en pleine période de production. Leur équivalent des périodes des fêtes se passe au Nouvel An chinois où ils sont en congés pendant près d’un mois en février… Pendant près de deux mois, les contacts peuvent être assez compliqués, il faut donc se prévoir amplement de temps pendant cette période si on compte passer des commandes!

Les petites manufactures sont aussi assez souvent dans des foires destinées aux producteurs chinois, donc même si en théorie la production d’une commande devrait être deux semaines, il n’est pas rare que cela s’échelonne sur un mois et plus.

Mon conseil: prévoyez au minimum le double du temps que vous pensez avoir besoin pour la production de votre inventaire, de cette façon vous éviterez bien des retards!

10-Il y a une section “wholesale”

Lorsqu’on veut faire manufacturer un produit sur mesure ou adapté au branding de notre entreprise, Alibaba est l’endroit idéal.

Toutefois, si on veut un produit qui n’est pas nécessairement personnalisé, la section “wholesaler market” nous permet aussi de nous procurer des produits “tels quels” avec un MOQ beaucoup moins élevé! Ça peut valoir la peine d’y jeter un oeil, surtout si on débute et qu’on hésite entre différents produits.

Finalement

Alibaba est une plateforme incroyable qui facilite énormément le processus de manufacture des produits, que ce soit en Chine ou dans un autre pays. Son utilisation est très simple et nous permet d’accéder à des opportunités qui étaient autrefois réservées à ceux qui décidaient de faire le voyage en Chine pour rencontrer les manufactures et négocier sur place.

Sa mission, “Make it easy to do business anywhere”, est très bien remplie et on a tout à gagner à utiliser Alibaba.

Il suffit d’y aller petit à petit, en choisissant soigneusement les manufactures avec qui on décide de faire affaire afin de créer un partenariat qui deviendra vraiment profitable.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans la section à cet effet ci-dessous!

QUI EST Mélodie Lambert?

Mon attrait pour l’univers numérique et le domaine du commerce m’a poussée à faire mes premiers pas dans le domaine de la vente en ligne et de la création de sites web en 2015. Je développe depuis des aptitudes variées dans le domaine du marketing web, du commerce électronique et des outils numériques.

Abonnez-vous à Mélodie

Ce formulaire vous permet de partager vos coordonnées directement avec l'auteur. Ainsi, vous allez restez au fait de ses activités autant sur, qu'en dehors, du site de LaTranchee.com.
← Retour

COMMENTAIRES

  1. oui en effet, article très pertinent. Alibaba est un incontournable pour ceux à la recherche de fournisseurs qui n’ont pas beaucoup de moyens financiers. En plus, il y a également Aliexpress ou on peut acheter les produits à l’unité.

  2. WoW merci super pratique j’hesitais à me lancer :))

  3. Je suis en processus pour partir ma marque de linge , je tombais souvent sur alibaba et j’hésitais grandement.Merci pour cette article !

  4. Génial! :slight_smile: Tiens-nous au courant de l’avancement de ton projet sur le forum!! Et n’hésite pas si tu as des questions en cours de route :wink:

Poursuivez cette discussion sur https://forum.latranchee.com

Participants

COMMUNAUTÉ + COACHING + FORMATION

La Tranchée t'offre un portail de formation 101 gratuit, des rabais sur des formations avancées plus l'accès à une communauté d'entrepreneurs et de marketeurs qui souhaitent tous dominer le monde!

Joindre La Tranchée

À LIRE ENSUITE